vendredi 28 septembre 2007

Il est beau le lavabo


Je ne résiste pas au plaisir de promotionner ce blog, Faces in Places, qui rassemble les physionomies involontaires du design.
ça me fait un peu penser à Arcimboldo qui composait des physionomies avec des fleurs, des légumes. Une expo que les parisiens doivent visiter au Musée du Luxembourg.

Bien entendu, le principe arcimboldesque se retrouve dans la publicité. Ici la promotion d'une parfumerie de Hong Kong par l'agence TBWA\Tequila.

D'une manière différente et assez étonnante, les polonais de JWT n'ont pas hésité à détruire le produit (les chaussures Converse) pour créer ce masque étrange.

dimanche 23 septembre 2007

Bloguons utile ! Aidons les enfants en prison...


L’association des amis des centres de réforme et de protection de l’enfance a été créée le 15 mars 2001 par Assia El Ouadie dans le but d’apporter l’aide nécessaire pour améliorer les conditions de détention et de réinsertion des jeunes détenus. Objectifs de l’association: Parce que la réinsertion commence d’abord au sein de la prison
L’association a pour objectif de mener toute action permettant la préparation à la réinsertion des jeunes détenus, notamment :
  • Assurer leur assistance juridique et judiciaire ;
  • Contribuer à l’hygiène et à la santé des jeunes détenus par l’acquisition d’équipements médicaux et la mise en place de cellules médicalisées et l’appel aux médecins bénévoles qui viennent régulièrement soigner les jeunes détenus. (Toutes les initiatives de médecins bénévoles sont les bienvenus)
  • Mobiliser les moyens pour assurer un soutien psychologique aux détenus ;
  • Participer à leur éducation en mettant en place des cours d’alphabétisation et un centre de formation professionnelle;
  • Organiser des activités culturelles et sportives à travers l’organisation d’évènement artistiques et l’aménagement d’espaces sportifs et de loisirs
  • Aider à la sensibilisation et à la formation des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire.

un article du journal La Croix sur les mineurs détenus au Maroc

A propos de la fondatrice

Assia El Ouadie, la fondatrice

Pour en savoir plus sur cette grande dame:

http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_597/html_597/militante.html

http://www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/article_jeune_afrique.asp?art_cle=LIN05124assiaeidauo0

http://www.lagazettedumaroc.com/articles.php?r=7&n=466

http://www.lamarocaine.com/affichage-whois.asp?id=165

http://www.nytimes.com/2005/10/01/international/africa/01morocco.html?pagewanted=2&n=Top%2FNews%2FWorld%2FCountries%20and%20Territories%2FMorocco


L’association organise une soirée de soutien le 28 septembre prochain au Hyatt Regency pour une collecte de fonds destinée à finir la construction de nouvelles cellules.

En effet, ces travaux résoudront les problèmes de sureffectif, de promiscuité et de manque d’hygiène et permettront une amélioration sensible des conditions de vie des détenus. Vous pouvez encourager, si vous le désirez, à la vente des tickets en donnant ces contacts:

-Fatim Zohra Ammor 061 07 41 74 et Meriama Fadli 061 23 84 88.


LES PREMIERS RESULTATS…


Site de l’association :

Grâce à cette mobilisation, l’un des bloggeurs de la blogoma va faire le site internet de l’association qui est en construction et dont les noms de domaine sont :

www.wladna.org et www.aacrpe.org

Merci à Saad Amrani !

Réinsertion d’un jeune :

Grâce à vous, et avec le soutien de la presse, un jeune détenu libéré hier, licencié en économie et gestion a été recruté par une entreprise qui compte un blogguer, sensibilisée par votre initiative et par les actions de l’association.

Virtuels, Certes ! Mais pas inutiles.



Depuis la création du collectif "Bloguons utiles" il y a quelques jours, beaucoup de personnes, étrangers au monde des blogs, se sont intéressés à cette cause, dont par exemple, le champion olympique Hicham El Guerrouj qui effectuera une visite à Oukacha demain pour voir les mineurs, et qui va équiper près de 600 jeunes en tenues, chaussures et accessoires de sport Nike.
De même, le groupe Hoba Hoba Spirit s'est proposé d'aller y donner un mini-concert au sein même de la prison, jeudi prochain.
Et enfin à travers le collectif, certains médias comme la radio Aswat, le quotidien AUFAIT et l'hebdomadaire Telquel ont parlé ou parleront de cette cause et de l'association des amis des centres de réforme et de la protection de l'enfance.


Nos blogs sont un moyen utile d’être lus et entendus par un grand nombre, et c’est pour cela que je vous invite à rejoindre le mouvement « Bloguons utile !», « Let’s blog useful ! ».

Ce collectif, renforcé par votre participation, pourra régulièrement s’unir pour une cause, la rendre célèbre et la défendre à travers nos blogs respectifs.

Pour rejoindre le collectif Bloguons utiles, et soutenir ses causes sur son blog, c'est ICI

jeudi 20 septembre 2007

Pour comprendre la crise iranienne



La référence Géostratégique : Le dessous des cartes explique le contexte de la crise iranienne. Conclusion du reportage, devant la puissance iranienne : "pour les Etats Unis la force n'est pas une option". Pour Bernard Kouchner, par contre...

mardi 18 septembre 2007

Nicolas Sarkozy sait de quoi il parle.


Un journaliste interroge un homme : « - L’Iran, c’est un pays chiite. Al-Qaida, ce sont des chiites ou des sunnites ? » La voix tremble, la tête et les mains s’agitent, et s’ensuit la plus belle série de bourdes, qui servira aux historiens de l’avenir pour décrire la méconnaissance de la géopolitique de l’Islam en France au début du XXIe siècle : « - On ne peut pas qualifier Al-Qaida comme ça... le GSPC en Algérie... non mais je vais expliquer... alors je vous réponds, il est impossible d’y répondre... pour une raison que je vais démontrer tout de suite... on ne peut pas dire les combattants d’Al-Qaida sont tous chiites, sont tous sunnites, on ne peut pas présenter les choses comme ça... il y a un certain nombre de jeunes Français qui vont se faire mourir en Irak, pour le sacrifice, est-ce qu’on peut les réduire à l’appartenance à une ethnie ?... c’est une erreur ! »

Soixante-neuf jours plus tard, l’interviewé, Nicolas Sarkozy, était élu sixième président de la Ve République.

J'ai volé la conclusion d'un excellent article de Armand Erchadi, enseignant-chercheur à l’Université Paris Sorbonne (Paris IV), sur le site Contreinfo.info, un lien incontournable.
C'est un article exemplaire pour aider à la compréhension de la crise iranienne. Il y expose les arguments d'un véritable connaisseur de l'Iran et selon lui "
la crise nucléaire actuelle entre l’Iran et la communauté internationale repose entièrement sur une question psychologique. La véritable urgence est de dénouer ce psychodrame fondé sur la peur et dont les acteurs se situent aussi bien au Moyen-Orient qu’en Occident." Il fustige "le volontarisme guerrier, qui dissimule bien souvent une politique de l’ignorance."

lundi 17 septembre 2007

Bush et Sarkozy en guerre contre l'Iran

Guernica par Picasso - Les premiers bombardements sur des civils pendant la guerre d'espagne.

Nicolas Sarkozy prend la place de Tony Blair dans le rôle du bon allié européen auprès de Georges Walker Bush. Nous connaissions l'admiration du Président français pour les Etats Unis d'Amerique (qui le lui rendent bien), allant jusqu'à instaurer un régime présidentiel en France et ridiculiser le premier ministre.

Nous allons bientôt être plongés dans une guerre contre l'Iran, au côté des américains. La guerre contre l'Iran est prévue. Sarkozy l'a expliqué le 27 aout : L'Iran doit négocier avec la communauté internationale et renoncer à se doter de l'arme nucléaire car il risquerait dans le cas contraire un bombardement. Ceci est très clair.
Le message est relayé par Bernard Kouchner qui durcit le ton hier et par François Fillon qui parle d'une tension extrême avec l'Iran aujourd'hui.

Il faut prendre ces menaces très au sérieux, et les américains se préparent à l'intervention depuis longtemps, anticipant déjà les risques de rébellion de l'armée américaine.
Abd Al-Bari Atwan, directeur du quotidien nationaliste panarabe Al-Quds Al-Arabi, énumère quant à lui plusieurs indices tendant à prouver qu'une guerre va avoir lieu au cours des six prochains mois. Le dispositif militaire américain est prêt. Deux porte-avions – c'est-à-dire deux groupes aéronavals – croisent dans le Golfe arabo-persique, et deux autres dans des zones d'où ils pourraient bombarder l'Iran dans les six mois.

Après le désastre Irakien, on se demande s'il n'y a pas de moyens moins perilleux de renverser un régime, et si la volonté démocratique de l'Iran pourrait-être conforme aux calculs américain. L'american way of life n'est pas forcément l'idéal universel.

Nous risquons donc être complices de Bush, et les centaines de morts civils qui se solderont par ces éventuels bombardements seront les compagnons de notre conscience.
C'est une rupture malsaine avec l'indépendance française instaurée parDe Gaulle et un retour dans un atlantisme belliqueux inquiétant.

La russie ne l'entend pas de cette oreille, et met en garde contre l'ingérence dans les affaires iraniennes. "Le responsable du programme nucléaire russe, Sergueï Kirienko, a déclaré ce mardi (18-09) qu'il ne voyait aucune raison politique susceptible de retarder la construction de la centrale nucléaire iranienne. La Russie continuera donc à aider l'Iran à mener à bien son projet, dès que les questions financières seront réglées. " (dépêche Guysen international)

Pendant ce temps là, au Pakistan, l'instabilité s'accroit et la bombe, la vraie qui est à Islamabad, ne fait pas plus peur que cela.
A moi, si.

samedi 15 septembre 2007

L'homme qui valait 100 000 $

Une information lue dans Le Monde qui mérite qu'on s'y attarde :

"A compter de cet instant, nous appelons à faire couler le sang de ce Lars qui a osé insulter notre Prophète (...) Au cours de ce mois de grande munificence (du ramadan), nous annonçons une récompense de 100.000 dollars pour la personne qui tuera ce criminel infidèle", déclare Abou Omar al Baghdadi, chef de l'organisation de l'Etat islamique en Irak, dans une cassette audio diffusée samedi sur internet.

"La récompense sera portée à 150.000 dollars s'il est égorgé comme un agneau", précise le dirigeant islamiste.

Voilà comment un petit dessin malhabile peut rapporter gros. Ce dessin avait déjà causé des remous diplomatiques il y 2 semaines entre l'Iran et la Suède. On peut s'interroger sur la décision peut-être un peu provocatrice de la part du journal suédois Nerikes Allehanda qui a tenu à le publier le 19 août "au nom de la liberté d'expression" (le dessin avait été refusé par des galeries). Mais qui est Lars Vilks ? Pourquoi avoir fait ce crobard sensé représenter la tête du prophète sur un corps de chien ?

C'est "
de l'art. Je n'ai pas une attitude xénophobe. Je ne suis pas contre l'Islam, chacun le sait", a expliqué l'artiste.
(Je ne crois pas que ce soit de l'art, c'est très mal dessiné, mais c'est un avis personnel).
Lars Vilks est un artiste suédois excentrique qui semble plutôt sympa et qui a créé un pays virtuel en 2002, Ladonia.
Il y construit d'étrange sculptures en bois :


Il est évident qu'indépendamment des qualité artistiques subjectives qu'on pourrait attribuer à ce dessin anecdotique, je condamne fermement cette dictature islamiste et obscurantiste, ces appels au meurtre et cette vision perverse de la religion musulmane, vision qui me semble inspirée par le diable. Ne dit-on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions ?

Le commentaire d'un journal Danois, pays qui a subit les foudres islamistes, est assez révélateur : "
La liberté d'opinion est au coeur de la démocratie. Lorsqu'on la supprime, la liberté des citoyens et de la société s'évanouit avec elle".

Un bon article de Pierre Lefebvre concernant Lars Vilks et l'affaire du dessin sur Primo-Europe, à completer avec celui de Blaise sur com4news.

Une pub prise de tête



Encore de belles pubs ! celles-ci je les aime beaucoup. Le petit bonhomme qui arrête la douleur et qui sort de la boîte est une merveille !
"Weleda General Kephalodoron 5%
Migraine Remedy
Instant relief from acute and chronic migraine headaches."
Advertising Agency: TBWA\Hunt\Lascaris, Johannesburg, South Africa
Creative Director: Lapeace Kakaza
Copywriter: Festus Masekwameng
Art Director: Brent Singer
Photographer: Gerard Turnley
Retoucher: Rob Frew

Cette fois-ci c'est l'Afrique du Sud qui est à l'honneur. C'est qu'il en ont dans la tête eux !

jeudi 13 septembre 2007

Adhérez au site d'Arrêt sur Image


Daniel Schneidermann et son équipe présente son site provisoire, et sa campagne de souscription au site définitif, dont l'ouverture est prévue en janvier 2008.

Moi j'ai toujours trouvé que Arrêt sur Image était la seule émission de télévision valable, parcequ'elle décryptait les éventuelles manipulations dont nous sommes parfois victimes.
Trop gênant pour le pouvoir et le lobby médiatique, semble-t-il.

Donner l'indépendance à un journaliste, c'est s'assurer de pouvoir accéder à une information non-manipulée. Bien sûr Schneidermann et son équipe ne sont pas plus objectifs que les autres, ils ont leur opinion et la défendent. C'est la différence entre le journalisme et les dépêches d'agences de presse (encore que...). Mais ils ont le souci déontologique de rechercher la vérité dans le traitement de l'info. Par exemple, ils n'ont pas hésité à défendre Bush en démontrant que l'interview tronquée que LCI avait présenté ne reflétait pas la réalité. Pourtant Daniel Schneidermann n'est pas "Bushiste", loin de là.

Alors je ne peux qu'appeler à souscrire un abonnement au site. Il vous en coûtera 30 euros pour une année, et ce n'est pas cher payer pour soutenir un partisan de la liberté d'expression, surtout par les temps qui courent (au Monde ça coûte 60 euros). Vous pouvez souscrire pour un essai à 10 euros, bénéficier de tarifs préférentiels si vous êtes chômeur ou étudiant, voire plaider votre cause et devenir un "ami radin" en négociant avec l'équipe par mail.
C'est le prix d'un repas pour deux, sans pinard, au troquet du coin. C'est pas lerchem.

Bonne chance Daniel.

mercredi 12 septembre 2007

Le 12 septembre


La naissance de Rimbus.

Cela s'est aussi passé un 12 septembre:


2005 -- Les forces palestiniennes prennent le contrôle des colonies juives évacuées dans la Bande de Gaza où des milliers de Palestiniens en liesse investissent les lieux.

2003 -- Le conseil de sécurité de l'ONU approuve la levée des sanctions contre la Libye, qui a reconnu son rôle dans les attentats contre le DC10 d'UTA et le Boeing de la PanAm à Lockerbie.

2000 -- Le Parlement néerlandais adopte une loi qui transforme les pactes civils entre gays en vrai mariage, similaire à celui des hétérosexuels, avec procédures de divorce et droits d'adoption étendus.

1992 -- Décès de l'acteur Anthony Perkins ("Psychose").

1990 -- Signature du traité de Moscou portant "règlement définitif" de la question allemande entre les quatre Alliés et les deux Allemagne (4+2).

1988 -- L'ouragan Gilbert fait 200 morts en frappant la Jamaïque, les Iles Cayman et le Mexique.

1980 -- Pour la troisième fois en l'espace de vingt ans, les militaires renversent le régime civil et prennent le pouvoir en Turquie.

1974 -- L'empereur d'Ethiopie Haïlé Sélassié est détrôné.

1964 -- Echec d'un coup d'Etat militaire contre le gouvernement sud-vietnamien.

-- Naissance de Rimbus

1944 -- Les premiers éléments de l'armée américaine pénètrent en territoire allemand.

1919 -- Des volontaires italiens, conduits par Gabriele d'Annunzio, occupent Fiume (aujourd'hui Rijeka en Croatie).

1898 -- Début de la crise provoquée dans les rapports franco-britanniques par l'occupation de Fachoda, ville soudanaise des bords du Nil, par la mission française du colonel Marchand.

1848 -- La Suisse adopte une nouvelle Constitution fédérale.

1801 -- Le tsar Alexandre Ier annexe la Géorgie à la Russie.

1791 -- Les habitants d'Avignon se prononcent par référendum pour le rattachement à la France.

1772 -- Les Russes s'emparent de Bakou et de Derbent, sur la mer Caspienne, aux dépens de la Perse.

1683 -- Jean III de Pologne et Charles de Lorraine libèrent Vienne, assiégée par les Turcs.

1571 -- Réconciliation entre Charles IX et l'amiral de Coligny, chef militaire des Huguenots.


Ils sont nés aussi un 12 septembre:

-- Le roi de France François Ier (1494-1547)

-- L'acteur et chanteur français Maurice Chevalier (1888-1971)

-- La physicienne française Irène Joliot-Curie (1897-1956).

-- Le dessinateur italien Milo Manara (1945)

Voilà c'était juste pour me faire un peu d'autopromotion :)

mardi 11 septembre 2007

Montebourg et Al Gore, Sarkozy et Borloo


Arnaud Montebourg, dans son très beau discours de clôture de l'université d'été de Fouras du 31 août démontre l'obsolescence de notre économie "suicidaire" :
L’économie a puisé sans aucune limite et sans aucun frein dans les ressources de la planète. Hubert Védrine utilise dans son petit livre paru cet été, l’expression « économie suicidaire ». C’est une économie qui nous mène à la mort collective sans que personne ne s’en rende compte puisque le réchauffement de la planète nous conduit à des sinistres considérables, certainement à des migrations de populations entières, la France sera touchée, comme d’autres, avec une submersion d’une partie du territoire. Ce ne sont pas que des mots, c’est une réalité. Et ce n’est pas pour rien qu’Al Gore, qui était une personnalité politique de second rang aux États-Unis avant qu’il ne s’empare de la question de la crise climatique, a réussi aujourd’hui à créer les conditions d’un retournement politique aux Etats-Unis sur cette question, en faveur des démocrates, car je prétends que si Al Gore se décide enfin à être candidat à l’élection présidentielle américaine, il sera le futur Roosevelt sur la question climatique comme Roosevelt le fut par rapport à la crise de 1929. Ce sera un moment historique considérable de retournement des enjeux planétaires à brève échéance, c’est-à-dire l’année prochaine.

Ainsi, il faut esperer que le camp démocrate saura désigner son champion, et qu'Al Gore voudra se déclarer candidat. Les primaires démocrates seront difficiles, avec Hillary Clinton et Barack Obama. Gore est envisagé pour le Nobel de la Paix, le 12 octobre et cette éventualité pourrait pousser l'ancien vice-président de Bill Clinton à tenter sa chance à nouveau.

Pendant ce temps, à contre-courant et aveuglé par la Busherie, Nicolas Sarkozy cherche à renforcer ses liens avec les neo-con américains. Fermeté et menaces contre l'iran, dans le collimateur de la Maison Blanche, envoie de troupes et d'avions en Afghanistan, tout ce qu'il faut pour complaire à son nouveau copain de vacances, deubeuliou Bush, dit junior, le maître du monde. Mais il faut dire que nous avons notre Al Gore de chez nous, l'ex avocat d'affaire Jean-Louis Borloo, Ministre d'Etat, qui se gêle les pieds au pôle nord pour sauver la planête.

dimanche 9 septembre 2007

Rachida Dati au coeur du système


Pas d'eau dans le gaz chez Suez...

Paul Desmarais, le milliardaire Canadien et Albert Frère autre milliardaire belge (membres du conseil d'administration de Suez et amis personnel de Sarkozy), ont empêché Henri Proglio (pdg de Véolia et ami de Rachida Dati) de s'emparer de l'activité environnement de Suez à dans le cadre de la fusion GDF-Suez.
Voilà pourtant plus d'une année que Proglio, cet ex-chiraquien guette sa proie.

L'influence de Suez est trop forte autour de Nicolas Sarkozy pour que Proglio, rallié de la dernière heure puisse arriver à son but, malgré ses efforts pour placer ses pions.

Patrick Ouart (ex-Secrétaire général de SUEZ et déontologue (!) du Groupe) mis en examen à Bruxelles pour hacking, tentative de hacking et interception de communications privées, conseiller technique justice à l’Élysée après avoir été conseiller de Bernard Arnault (autre ami de Sarkozy), a été le coach de Rachida Dati a son arrivée Place Vendôme. Rien de mieux pour former la belle marocaine aux techniques modernes du business.

Le couple Dati-Proglio va-t-il résister à ces pressions ?

...Mais de la pression dans les tuyaux chez Dati

Rachida Dati est pourtant une une experte en pressions. La protection de sa vie privée et de ses activités s'appuie sur de nombreuses pressions sur la presse.

Elle n'hésite pas à agir de même sur les juges, au grand dam du syndicat de la magistrature.

Cette affaire de convocation d'un procureur qui n'a pas requis la peine plancher voulue par la ministre et le président de la république, fait des remous, d'autant que l'Article 33 du code de procédure pénale est très clair :
Il est tenu de prendre des réquisitions écrites conformes aux instructions qui lui sont données dans les conditions prévues aux articles 36, 37 et 44. Il développe librement les observations orales qu'il croit convenables au bien de la justice.
Le commentaire de Maître Eolas à ce sujet démontre bien la manoeuvre insidieuse du garde des sceaux :
"Que penser de cette affaire ? : Pour tout dire, elle ne me plaît pas. Il y a dans l'attitude de la Chancellerie un message adressé à tous les parquetiers : nous vous surveillons. Obéir à nos instructions ne suffit plus, si des propos tenus à l'audience nous parviennent et nous déplaisent, ce sera un voyage à Paris avec le chef et le chef du chef, qui seront ravis de perdre ainsi une journée et se souviendront de votre nom le jour des notations. A bon entendeur, silence."

Pour bien faire comprendre dans quel sens il fallait que les magistrats conçoivent l'indépendance de la Justice, Nicolas Sarkozy a déclaré devant le MEDEF : "Les juges doivent jouer le jeu. Jouer le jeu pour les juges, c'est ne pas se laisser tenter par le gouvernement des juges. C'est ne pas se laisser aller à devenir les arbitres de la politique...", et de proposer ensuite de régler la question des "patrons voyous". Rien de plus simple : supprimons le délit et il n'y aura plus de délinquant.
C'est la solution proposée par le Président de la République pour assainir le monde des affaires : dépénaliser le droit des affaires. Sa complice Rachida Dati a déjà constitué un groupe de travail dans ce sens pour aider nos pauvres patrons qui sont bien à plaindre. Un raccourcissement du délai de prescription du délit d'abus de biens sociaux est en préparation, entre autres mesures contre lesquelles le Syndicat de la Magistrature s'élève vigoureusement, accusant le président "de se ranger du côté des délinquants contre les victimes".

Madame Dati est toujours au centre du business.

la balance et la lampe


programmes politiques des deux partis en tête
aux élection législatives du Maroc le 7 septembre 2007



1- La lutte contre le chômage et accélération du développement à travers un programme ambitieux de grands chantiers et l’extension du tissu des entreprises, leur développement et l’amélioration de leur compétitivité ;
2- Renforcer la cohésion sociale et le développement humain pour réduire les phénomènes de la pauvreté, de la marginalisation et de l’exclusion ;
3- Renforcer l’intégration sociale à travers la promotion de la famille, l’intégration de la femme et des jeunes au processus de développement et du progrès ;
4- Une politique territoriale et développement de la régionalisation et de la bonne gouvernance locale ;
5- Mise à niveau du monde rural et révision radicale de la politique agricole ;
6- Mise en place d’une politique urbaine et traitement des dysfonctionnements de l’urbanisme ;
7- Amélioration du système de la santé et généralisation de la couverture sociale,
8- Intégrer le Maroc à la société du savoir et de l’information à travers une réforme du système scolaire et de formation et application du principe de la culture pour tous et faire jouer à l’information le rôle qui lui échoit en matière de culture et de conscientisation ;
9- Renforcer le rôle du Maroc au niveau international et œuvrer pour l’édification de l’unité maghrébine ;
10- Procéder à une réforme de la gouvernance en garantissant l’indépendance de la justice et son honnêteté, en améliorant la prestation de l’administration et en luttant contre la corruption et le népotisme.


1- Améliorer le rôle du ministère des Affaires Islamiques et des institutions religieuses
2- Promouvoir la culture nationale pour son entière participation dans les efforts de développement et de réforme
3-Modernisation et mise à niveau médiatique
4-Consolider le statut se la famille pour qu’elle retrouve son rôle dans la stabilité et le développement sociaux. Améliorer les conditions de la femme de l’enfance, et les catégories démunies.
5- Mise en place d’un régime de santé publique qui permet un accès équitable aux soins et une bonne répartition des ressources humaines
6- Lutte contre l’accoutumance et la drogue et valoriser la pratique du sport et l’encadrement des jeunes
7- Consolider le développement participatif pour atteindre les objectifs du développement humain
8- Hausse du niveau de couverture sociale et réforme de la sécurité sociale et la retraite
9-Lutter contre la pauvreté, garantir un niveau de vie décent et consolider la solidarité sociale


La comparaison entre les deux programmes (résumés) est assez claire. Je vous encourage à cliquer sur les noms des partis pour visiter les sites des 2 formations politiques. L'ergonomie et la présentation des sites est très interessante à comparer elle aussi. En cliquant sur les images, (symboles respectifs des partis) vous accédez à leurs fiches wikipedia.

Quoi qu'il en soit, je remarque en détaillant son article premier, donc prioritaire, que le PJD demande la mise en place du régime des fatwas. Il faudrait demander à un juriste marocain si au Maroc ce n'est pas Mohamed VI, Amir Al Mouminine, qui est le seul qualifié à prononcer les fatwas. C'est ce que semble penser, avec lucidité, la majorité des marocains qui n'a pas daigné se déplacer pour remplir son devoir civique, malgré les efforts de Noureddine Ayouch et son association 2007 daba.

samedi 8 septembre 2007

Les palmiers du Maroc


Devant chez moi se construit un imeuble sans style particulier, si ce n'est cette bizarrerie marocaine qui vénère le palmier comme l'hindou vénère la vache, lui cédant le terrain en toute circonstance. La loi interdit de couper cet arbre symbole du pays, sous peine d'amende et de tracasseries diverses. Moi je trouve que c'est assez cocasse et voici d'autres exemples de cette particularité :

vendredi 7 septembre 2007

Le dessin de la semaine dans le Canard

Comme Daniel Schneidermann a la bonne idée de faire la pub du Canard Enchaîné sur le BigBangBlog, ça m'a donné l'idée de faire ma sélection du dessin que je préfère dans le journal de la semaine. J'ai donc préféré ce dessin de l'illustre Cabu. Je crois que je vais faire ma sélection chaque semaine.
Bien entendu, il faut acheter le Canard en kiosque vous aussi, au moins pour rigoler franchement avec les excellents dessins de Cabu, Petillon, Lefred-Thouron, Kerleroux, Kiro, Wozniak, Escaro, Ghert Man et les autres.

Merci Le Canard Enchaîné.

Une pub culottée




Rien de particulier à ajouter. Moi ça me fait rire. Bravo l'agence &Co (Danemark).

jeudi 6 septembre 2007

Parlons verlan sans vexer les keufs


Le verlan qu'est-ce que c'est ?


Une étude tirée du site "Au domicile des mots dits et écrits" pour les points a et b.

Le verlan consiste à créer des mots argotiques selon des procédés formels. Il s'agit d'un argot à clefs comme le largonji, le louchébem, le javanais, le largonjem. Les formes sont codées selon des principes préétablis.

a) Le mot verlan

Le mot vient de la verlanisation de l'envers : verlan. Les syllabes ont été inversées et le nom peut faire donner une fausse définition des codes du verlan. Gaston Esnault l'écrit vers-l'en, Auguste Le Breton verlen.

« J'ai introduit le verlan en littérature dans Le Rififi chez les hommes, en 1954. Verlen avec un e comme envers et non verlan avec un a comme ils l'écrivent tous... Le verlen, c'est nous qui l'avons créé avec Jeannot du Chapiteau, vers 1940-41, le grand Toulousain, et un tas d'autres. »
(Auguste Le Breton, in Le Monde 8-9 déc. 1985.)

Une erreur à ne pas commettre : pour beaucoup de personnes, le verlan consiste seulement à inverser les syllabes. C'est exact pour un certain nombre de mots simples comme métro et tromé, bizarre et zarbi, mais les permutations ne concernent pas seulement les syllabes, elles peuvent porter aussi sur les phonèmes ou les lettres normalement non prononcées. Les procédés peuvent être encore plus complexes avec la reverlanisation (feuck à partir de keuf, laisse tombe à partir de laisse béton), la double verlanisation (chelaoim), des métathèses secondaires (demeur à partir de deumer, merde), des verlanisations internes et incomplètes (chewam, chez moi, chewat, chez toi), des fausses coupes et agglutinations (rabza pour des Arabes).

Un autre aspect important du verlan concerne le sens des mots, on réduit souvent le verlan à l'aspect phonétique sans observer le travail sur les significations. Le verlan emprunte des mots à différentes sources allophones et néglige des synonymes courants, il peut ainsi passer par un encodage sémantique. Il peut aussi jouer sur des métaphores afin de ne pas partir du terme exact courant. Le brouillage peut aussi se servir des homonymies avec le français standard.

b) D'où vient-il ?

Sûrement pas des cités de la banlieue ou teucis. Il n'est pas non plus né dans les prisons durant les années 40, contrairement à ce qu'affirme Le Breton. La première attestation du mot se trouve chez Esnault en 1953. Le procédé est en fait plus ancien : Lontou pour Toulon (début XIXe s.), Séquinzouil ou Louis XV (vers 1760), Bonbour (1585), Sispi ou Pie VI (chez Louvet de Couvray en 1791. Plus généralement, le verlan est un argot à clefs, il procède à des déformations de mots selon les mêmes principes que ces argots à cette différence près que le procédé principal de permutation repose sur l'inversion d'ensembles phonétiques ou graphiqueset non plus simplement de phonèmes. Mais encore, le verlan se rattache au genre plus vaste des jeux de langage comme l'anagramme. Or l'anagramme permet de brouiller la compréhension des mots et elle a été utilisée dans l'argot dès le XVe siècle. Marcel Schwob dans son Étude sur l'argot français cite l'exemple de tabar (manteau) qui est l'anagramme de rabat (mot de même sens à l'époque) dans Le Petit Testament de François Villon.

Une démarche strictement synchronique attribue bien trop souvent l'invention ou l'usage du verlan aux jeunes vivant dans les banlieues, de préférence parisiennes, généralement d'origine immigrée. Il s'agit là d'une vision étriquée, naïve et sans nuance de réalités bien plus complexes.

Le succès du verlan dans les couches populaires et jeunes de la société, son emploi dans les films ou les chansons a répandu l'usage du verlan bien au-delà des quartiers défavorisés ou d'une partie de la population. Le verlan est, sans aucun doute, l'un des procédés argotiques les plus productifs, mais c'est aussi parce qu'il est fortement typé, aisément identifiable. Un grand nombre de termes ont donc été repris par des jeunes de tous milieux sur tout le territoire. Ils sont pour une part entrés dans le langage familier et ont depuis vingt ans perdu leur connotation argotique.

La verlanisation consiste à inverser des syllabes, parfois des phonèmes ou des lettres purement graphiques, parfois des ensembles plus vastes comme des groupes verbaux ou des expressions. La verlanisation est une forme de métathèse, ou déplacement des sons. Voir la page consacrée à la métathèse. Plus généralement, la verlanisation utilise les métaplasmes comme l'apocope, l'aphérèse, la paragoge.

Les mots doivent être transformés selon des procédés fixes.

c) La polémique avec la Ministre de l'Intérieur et le syndicat Alliance.

Ainsi le mot Rebeu est le verlan de beur, qui est lui même dérivé de arabe en verlan (beuara, puis beura, puis beur). Il n'est donc pas incongru de faire rentrer ce mot dans le dictionnaire Petit Robert 2008, le dictionnaire du français parlé. Ce mot étant utilisé dans la littérature (comme le roman policier), il est légitime de donner un exemple d'utilisation de ce mot.
Pour illustrer le terme "rebeu", le dictionnaire cite une phrase de l'auteur de polars Jean-Claude Izzo: "T'es un pauvre petit rebeu qu'un connard de flic fait chier, c'est ça !".

Alliance, un syndicat des forces de police, considère qu'il s'agit là d'un "outrage fait à la police nationale et aux policiers". Madame la ministre de l'Intérieur n'hésite pas à surenchérir et à écrire à la directrice du Petit Robert : "... je ne peux que déplorer la sélection de cette phrase" et "je pense qu'une autre citation aurait pu être retenue".

Les rebeus sont les beurs (arabes de la 2e génération, nés en france) version cité de banlieue. C'est un peu parmi ceux là qu'il faut trouver les "racailles" (caillera) chers au Président de la République. Nous étions nombreux à déplorer la sélection de ce mot pour parler des jeunes de banlieue lorsque M. Sarkozy visitait la dalle d'Argenteuil, la ville où l'on aime pas les misérables.

Il faudrait donc expurger du dictionnaire, toutes références aux voyous qui n'aiment pas les policiers. Par exemple, je lis* à la définition de "flic" un extrait de JP Sartre : "j'irais descendre un flic sur la place Royale, ou avec un peu de chance un milicien".
Je me demande pourquoi le syndicat Alliance laisse passer ça... Un appel à tuer des flics, ont croirait entendre "ministère amer" et Doc Gynéco !
Mais que fait la police !

*sur ma vieille édition de 1994, qu'en est-il dans l'édition 2008 ?

mardi 4 septembre 2007

4 septembre

Le 4 septembre 1870, à l'annonce de la défaite de Sedan et de la capture de l'empereur Napoléon III, Léon Gambetta proclame la République devant le palais du Corps Législatif à Paris. Un gouvernement provisoire est mis en place. 6 mois plus tard, les élections sont favorables au parti monarchiste qui devient majoritaire à l'assemblée. Un mois plus tard les parisiens se révoltent et inventent la commune. Il faudra attendre encore quatre ans pour que la 3e République soit officiellement proclamée, à une voix près le 30 janvier 1875, après que l'entêtement et l'absence de sens politique d'Henri d'Artois (stupidement opposé au drapeau tricolore) lui aient fermé la route du pouvoir. La France est une république grâce à lui.
Bon anniversaire.

Benoît Hamon à babord


La Grand-messe du PS se termine avec plus de bonne volonté militante (affluence supérieure à l'an passé) que de motivation éléphantesque. Les mots d'ordre sont à l'unité, l'union qui fait la force, et la rénovation bien sûr.

Benoît Hamon comprend le danger pour le PS d'une dérive sociale-démocrate, préservant le capital au détriment de l'intérêt général, et une droitisation du parti, qui préférerait courir après un électorat désabusé plutôt que de le gagner à sa juste cause. Déjà la question des alliances avec le Modem se pose pour les municipales, et la tentation politicienne se profile. Benoît Hamon s'interroge justement sur le phénomène Royal, ne sachant pas très bien, comme moi, si elle navigue à vue ou si elle a un cap bien tracé.

Benoît Hamon est celui qui a le mieux exprimé mes doutes et mes craintes concernant l'avenir du PS, et je crois qu'une position fermement à gauche ne pourra que contenter les laisser pour compte du sarkozisme que je devine nombreux d'ici quelques temps.



dimanche 2 septembre 2007

Week end à Marrakech


Si vous allez à Marrakech, ne restez pas enfermés dans la ville rouge, son tapage et ses excès. Le week-end dernier j'étais au mariage de ma copine Véronique et d'Hervé à l'église des Saint-Martyrs à Marrakech. Très chouette cérémonie avec le choeur gospel de Casablanca, très sympathique. La fiesta consécutive se tenait dans les hauteurs de l'Atlas, à une soixantaine de kilomètres de la ville, près de Ouirgane (ou wirgane). C'était une bonne manière d'amorcer la rentrée, une bonne saoulerie entre casaoui d'adoption (Denis, Antoine, Daniel, Eric, Olivier, Fabien, leurs épouses et les autres... on était nombreux).


Pour aller vers la région de Ouirgane, au coeur de l'Atlas, magnifique en toute saison, n'hésitez pas à emprunter la route sinueuse pour vous approcher de la haute montagne.
De beaux hôtels vous accueillent dans les environs, La Roseraie, Le Sanglier qui Fume, La Bergerie ou chez Momo. Pour changer de cadre faites un détour à l'Oliveraie de Marigha, un restaurant avec une piscine exceptionnelle face aux montagnes, dans une Oliveraie de 500 arbres.


On a fait une super fiesta, merci Véronique et Hervé d'avoir si bien tout organisé.
Les mariés vont bien, leur SMS d'hier parlait d'Antanarivo à Madagascar. Bon voyage de noces.