dimanche 29 juin 2008

Flamenco


Un document rare : Camaron de la isla et Ramon de Algeciras (le frère de Paco de Lucia).

samedi 28 juin 2008

Voyage au bout de la nuit

Cette nuit, Nadine, Nora et moi on ne voulait vraiment pas arrêter la fête... Alors on a descendu la rue de la Roquette, traversé le boulevard pour aller se finir au Cargo de nuit. Moi je suis rentré à potron-minet en titubant mais avec une énorme allégresse qui me donnait comme des ailes à l'âme.
Aujourd'hui, c'est autre chose... le paracétamol a remplacé le vin blanc.

vendredi 27 juin 2008

A star is born

jeudi 26 juin 2008

Bon anniversaire Benoît Hamon !


Pour les 41 ans de Benoît Hamon, j'ai fait ce portrait rose. Il y avait longtemps que je ne n'avais pas utilisé cette palette de couleur.

Benoît Hamon et Henri Emmanuelli, piliers de la gauche du PS, vont présenter la contribution "Reconquêtes" samedi après-midi après un séminaire à La Sorbonne où ils ont convié Laurent Fabius, qui devait dévoiler son propre texte mardi à l'Assemblée, Arnaud Montebourg ainsi que le sociologue Emmanuel Todd.

Le chat vidéo auquel il vient de participer sur benoithamon.eu se termine à l'instant, en voici ma petite synthèse :

C'est sympa, sur les 2300 questions, une des miennes a été sélectionnée et il y a répondu.
Il s'agissait de sa position concernant mon thème de prédilection, la 6e république.

- Sur ce point, il est dans la ligne de la C6R (et la mienne), c'est à dire qu'il est favorable à un régime parlementaire primo-ministeriel, dans lequel l'election du président au suffrage universel direct est accessoire, voire inutile.

- Par ailleurs, il est pour la régularisation des sans-papiers.

- Il considère que Sarkozy organise une totale régression de notre société. Il met en garde contre la politique de mise en concurrence des entreprises de distribution, telle que la veut Sarkozy, dans le sens où ces entreprises pour baisser les prix vont être tentées de réduire toujours plus les salaires et/ou les cotisations sociales.

- Il reconnaît les avantages du nucléaire (comme moi) à condition de bien gérer les déchets qu'il produit.

- Il est plutôt pour la dépénalisation de l'usage du cannabis et reconnaît avoir déjà, comme tout le monde ("sauf Sarkozy"), tiré sur un joint.

- Il considère que Pascal Lamy ne fait plus vraiment partie du camps socialiste.

- Il affirme que le PS doit être ferme sur ses convictions, mais pas fermé sur la possibilité de construire une alliance majoritaire susceptible de prendre le pouvoir.

- Il considère que la motion "ligne claire" est une manœuvre des caciques du PS pour geler le renouvellement des cadres du parti.

- Enfin il verrait bien Didier Deschamps comme sélectionneur de l'équipe de France de foot.

Bien entendu, ce petit résumé n'est pas exhaustif, et la vidéo complète est en ligne sur son site. Je suis content d'avoir suivi ce chat, Benoît Hamon me plait de plus en plus.

mercredi 25 juin 2008

Les arlésiennes


il y a 30 minutes, le crépuscule commence, et elle passent... Je dis, "hey les filles !"... Un coup de flash, un peu de photoshop... J'en vois de belles images par ma fenêtre !

Pendant ce temps les turcs et les allemands essayent chacun de marquer leur 2e but.

lundi 23 juin 2008

Un homme de gauche, un vrai !

Toujours excellent, Benoît Hamon. L'homme dont la langue n'est pas fourchue est un vrai socialiste, comme on voudrait en voir plus. Bravo Benoît !
Depuis le mois de septembre, comme je le disais alors, Benoît Hamon est un de ceux qui représente le mieux ce que doit être le socialisme.

dimanche 22 juin 2008

Le dessin du jour

Super dessin de ma fille, idéal pour illustrer ce beau dimanche !

vendredi 20 juin 2008

Rencontre avec Lacroix

Trop cool Christian Lacroix !
Alors qu'il est super speed (il prépare les Rencontres de la Photo à Arles, dont il est le commissaire de l'expo), il m'a accordé quelques instants. On s'était vu déjà chez Ali, au Bar de la Roquette, le mois dernier, alors qu'il venait se détendre après le vernissage de sa magnifique exposition au musée Reattu. J"en ai profité pour doubler le reporter de la chambre de commerce qui lui posait une question sur le mécénat. Du coup, j'ai une belle photo et un petit film.

Qui veut acheter une Fourmi Rouge ?




Très bien situé au cœur de Lyon, la Fourmi Rouge possède une belle terrasse sur la place Colbert, une cuisine neuve et une clientèle d'habitués qui a pris l'habitude d'y dépenser avec largesse le salaire d'un dur labeur ou les allocations généreuses dispensées par l'état. Diverses raisons ont poussé les joyeux propriétaires de ce lieu branché à s'en séparer, mettant un terme à leur association. Mes enfants adoraient cet endroit sympathique, et mon fils y a découvert les joies du Flipper.

Je n'ai pas pour habitude de poster des annonces commerciales sur le blog, mais je suis personnellement attaché à cet endroit, et en plus c'est une très bonne affaire.
Le lien sur le titre vous donnera tous les détails complémentaires.

jeudi 19 juin 2008

Retour au meilleur des mondes

Aldous Huxley par Don Bachardy

Mes lectures nocturnes m'ont fait développer le sujet de mon dernier post. Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley a sa continuité, et dans son "Retour au meilleur des mondes" Huxley, 20 ans plus tard, revient sur sa vision de la société future, à l'aune du monde des années cinquante.
Un passage, consacré à Erich Fromm, y a attiré mon attention :
Nous voyons donc que la technique moderne a conduit à la concentration du pouvoir économique et politique ainsi qu'au développement d'une société contrôlée (avec férocité dans les Etats totalitaires, courtoisie et discrétion dans les démocraties) par les Grosses Affaires et les Gros Gouvernements. Mais les sociétés sont composées d'individus et ne valent que dans la mesure où elles les aident à s'accomplir, à mener une vie heureuse et créatrice. Quelles ont été les répercussions des perfectionnements techniques sur les hommes au cours de ces récentes années? Voici la réponse que donne le Dr Erich Fromm, philosophe-psychiatre :

«Notre société occidentale contemporaine, malgré ses progrès matériels, intellectuels et sociaux, devient rapidement moins propre à assurer la santé mentale et tend à saper, dans chaque individu, la sécurité intérieure, le bonheur, la raison, la faculté d'aimer; elle tend à faire de lui un automate qui paie son échec sur le plan humain par des maladies mentales toujours plus fréquentes et un désespoir qui se dissimule sous une frénésie de travail et de prétendu plaisir.»

Nos «maladies mentales toujours plus fréquentes» peuvent trouver leur expression dans les symptômes des névroses, très voyants et des plus pénibles. Mais, «gardons-nous», écrit le Dr Fromm, «de définir l'hygiène mentale comme la prévention des symptômes. Ces derniers ne sont pas nos ennemis, mais nos amis; là où ils sont, il y a conflit et un conflit indique toujours que les forces de vie qui luttent pour l'harmonisation et le bonheur résistent encore». Les victimes vraiment sans espoir se trouvent parmi ceux qui semblent les plus normaux. Pour beaucoup d'entre eux, c'est «parce qu'ils sont si bien adaptés à notre mode d'existence, parce que la voix humaine a été réduite au silence si tôt dans leur vie, qu'ils ne se débattent même pas, ni ne souffrent et ne présentent pas de symptômes comme le font les névrosés».

Ils sont normaux non pas au sens que l'on pourrait appeler absolu du terme, mais seulement par rapport à une société profondément anormale et c'est la perfection de leur adaptation à celle-ci qui donne la mesure de leur déséquilibre mental. Ces millions d'anormalement normaux vivent sans histoires dans une société dont ils ne s'accommoderaient pas s'ils étaient pleinement humains et s'accrochent encore à « l'illusion de l'individualité », mais en fait, ils ont été dans une large mesure dépersonnalisés. Leur conformité évolue vers l'uniformité. Mais «l'uniformité est incompatible avec la liberté, de même qu'avec la santé mentale... L'homme n'est pas fait pour être un automate et s'il en devient un, le fondement de son équilibre mental est détruit».
Cette pensée audacieuse, venant d'un psychanalyste influent, me trouble et je ne peux m'empêcher de faire un parallèle avec la pensée politique qui nous gouverne aujourd'hui.
Travailler plus pour gagner plus, ce slogan de campagne de Nicolas Sarkozy, est la parfaite illustration de cette illusion matérialiste que dénonce Fromm. L'insistance du président de la République a rompre avec l'idéologie "de mai 68", apologie de l'individualisme et de l'épanouissement personnel, c'est la quête de la conformité contre laquelle le chef de file de l'école psychodynamique américaine s'élève.

Le rapport de l'Inserm de septembre 2005, qui justifie le dépistage précoce des enfants potentiellement délinquants, auquel Sarkozy alors ministre de l'Intérieur, se référait dans ses vœux à la presse du 12 janvier 2006, (« La détection précoce à l'école des troubles du comportement. Toutes les études prouvent le lien entre ces troubles, le plus souvent dus à l'environnement de l'enfant du reste et la délinquance. Pour cette raison et pour l'épanouissement de l'enfant, il faut donc détecter les troubles et les soigner. ») est représentatif de cette volonté de nivellement de la population, de normalisation, dont le traitement chimique est un moyen privilégié.

Il est inutile de revenir sur la fascination que la société américaine exerce sur le président français, et sa tendance à privilégier les traitements basés sur les molécules amphétaminiques, à l'instar des américains est probable. Il est à noter que les plus éminents pédopsychiatres français contestent ce rapport scandaleux et ces modes de traitement extrêmes, qui n'ont pour principaux bénéficiaires que l'industrie pharmaceutique (se référer aux déclarations du chef du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Necker).

Dans ce contexte, l'hyperactivité du président et sa fénésie de travail est plus que suspecte. Son goût pour les attributs ostentatoires de richesse, inquiétant. Là où le bon sens voudrait un leader humaniste et intellectuel, l'expression du suffrage populaire nous offre un trublion surexcité, dont la vulgarité verbale n'a d'égale que l'idéologie outrancière.

A contrario, il faut se souvenir de la définition que François Mitterrand faisait de la gauche, dès 1965 : une force qui œuvre à la conquête des libertés individuelles. Là où la droite encourage un formatage dédié à la consommation selon l'ancien ordre établi, "n'accordant des libertés que quand elles ont été conquises par les idées de gauche" pour reprendre la pensée de Pierre Bergé (voir la note du 14 juin).

Puisse notre réflexion et notre sagesse nous prémunir contre les excès lourds de conséquences que l'idéologie sarkozienne voudrait infliger à notre société orientée vers une inquiétante normalité.

mercredi 18 juin 2008

Le meilleur des mondes ?

Etats-Unis : alerte à la Ritaline
... titre l'Express. Précisant que ce médicament (nom générique : méthylphénidate) est prescrit à des millions d'écoliers outre Atlantique pour soigner le trouble de « déficit de l'attention », le journal souligne que selon une étude, il est détourné par 7 millions d'Américains qui l'utilisent pour se doper et que plus de 75 000 enfants en sont devenus dépendants, les filles étant plus sensibles que les garçons au risque d'accoutumance. D'après l'Express, un groupe d'expert de la Food and Drug Administration a publié en février une mise en garde sur les stimulants du type méthylphénidate qui peuvent provoquer de graves problèmes cardiovasculaires et il a demandé que des avertissements figurent sur les emballages.
Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie

Les médecins sont-ils des dealers ?
L'élément que nous voulons surtout évoquer ici est l'abus des médicaments délivrés sur ordonnance. Cette situation est préoccupante dans des pays comme le Canada, les États-Unis d'Amérique et les grands pays européens. Selon le rapport : « Aux États-Unis, l'abus de médicaments sur ordonnance, notamment de stimulants comme le méthylphénidate (Ritalin) et l'amphétamine et la dexamphétamine (Adderall), et de médicaments en vente libre n'est pas moins important que l'abus de drogues comme la méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA, couramment dénommée "ecstasy"), la cocaïne, la méthamphétamine et l'héroïne. Au Canada, le méthylphénidate (Ritalin et Concerta) et la dexamphétamine (Dexedrine) font partie des stimulants placés sous contrôle international que l'on trouve dans des préparations pharmaceutiques. Le nombre d'ordonnances pour du méthylphénidate a augmenté de 46 % au Canada entre 1999 et 2003. Les produits à base de méthylphénidate sont écrasés afin d'être injectés par voie intraveineuse, opération qui comporte un certain nombre de risques sanitaires. ».
Revue de droit médical

Hyperactivité avec déficit de l'attention : gare au dérapage !
(...)Certaines questions importantes concernant le méthylphénidate, un amphétaminique, restent sans réponse. On ne connaît pas la durée optimale du traitement. On sait peu de choses sur le devenir comportemental et social à l'âge adulte après traitement par méthylphénidate dans l'enfance. On n'est pas complètement rassuré sur l'absence de risques cardiovasculaires à long terme.
Dans ces conditions, le traitement par méthylphénidate est seulement un recours, chez des enfants dont le comportement reste excessivement perturbé avec des conséquences sociales, scolaires et familiales préoccupantes malgré les prises en charge non médicamenteuses, et après exclusion d'un trouble psychiatrique individualisé nécessitant un autre traitement spécifique. La prescription initiale n'est justifiée que pour un mois, afin d'évaluer la réponse au traitement. S'il est efficace, il peut être poursuivi avec interruption lors des vacances scolaires, d'une part pour réévaluer l'intérêt de la poursuite du traitement et d'autre part pour minimiser les risques de répercussion du traitement sur la croissance staturo-pondérale.
Le dérapage de la prescription vers des enfants simplement turbulents expose à des risques disproportionnés.
Revue Prescrire (seule revue médicale indépendante par rapport à l'industrie pharmaceutique)

Le Ritalin crée une dépendance
Le Ritalin, de son nom générique le méthylphénidate, peut créer une dépendance chez les utilisateurs qui n'en ont pas besoin, particulièrement chez les toxicomanes et les alcooliques.
Le professeur Mohamed Ben Amar, du département de pharmacologie de l'Université de Montréal, explique que cette substance est un dérivé des amphétamines.
Le Service de police de Sherbrooke a procédé en début de semaine à une perquisition de 300 comprimés de Ritalin dans un point de vente de stupéfiant de l'ouest de Sherbrooke.
"C'est définitif que cette substance peut entraîner un problème de dépendance. Les effets sont moins grands que d'autres stimulants majeurs comme la cocaïne, mais ils demeurent importants. "Lorsqu'une personne est atteinte d'un autre problème de dépendance et qu'il consomme du Ritalin, les risque sont encore plus sérieux d'en développer une", explique le professeur Ben Amar.
Excitation, agitation, augmentation du rythme cardiaque et insomnie ne sont que quelques effets que la personne qui consomme du Ritalin sans en avoir besoin peut ressentir.
"Le méthylphénidate peut même entraîner des épisodes psychotiques", prévient Mohamed Ben Amar.
La Tribune (Canada)

Voici quelques articles piochés dans des revues dignes de confiance.
Le méthylphénidate, traitement en vogue outre-Atlantique, n'est pas anodin et la plus grande prudence doit précéder sa prescription sur des enfants.
Quelques éclairages sont nécessaires pour comprendre l'histoire des amphétamines :

L'usage des amphétamines, et de leurs dérivés, est multiple comme ces molécules psycho-actives qui existent depuis les années trente. Véritable "potion magique" digne de Panoramix, ces substances synthétiques agissent sur les connexions neuronales, atténuant les sensations de faim ou de fatigue, un peu comme la cocaïne.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les effets euphorisants des amphétamines attirèrent l’attention des armées qui en distribuèrent à leurs troupes. L’agressivité accrue qu’elles procuraient chez les soldats en fit un excitant de choix ; certains les appelaient la « drogue d’Hitler » bien que tous les belligérants en utilisèrent, les Allemands, les Japonais comme les Alliés. Les amphétamines permettaient d’alléger la fatigue, de gommer le stress au combat, de rester éveillé plusieurs jours de suite, de masquer la douleur et d’effacer les crises dépressives. Les doses faisaient partie du paquetage des soldats qui gardaient ainsi une volonté intacte. Les jeunes aviateurs anglais qui luttaient dans le ciel contre les bombardiers de la Luftwaffe en consommaient régulièrement et les kamikazes japonais qui jetaient leur Mitsubishi Zéros bourrés d’explosifs et d’essence sur les porte-avions américains dans la guerre du Pacifique étaient littéralement drogués à la méthamphétamine.

Mais ces synthèses chimiques variées sont bien plus que de simples excitants. Des chimistes travaillent à en modifier la structure moléculaire, ce qui change totalement leurs effets. Contrairement aux autres drogues, quelques milligrammes suffisent à modifier la conscience. Le MDMA (ecstasy) connaît un grand succès, ajoutant à des sensations d'empathie puissante, de véritables trouble de la conscience. La tentation est forte d'en faire des camisoles chimiques conditionnant notre âme et nos sensations les plus intimes.

Aldous Huxley a décrit dans son roman Le Meilleur Des Mondes une société futuriste controlée par le "soma", une drogue parfaite qui conditionne la population dans un système de castes, et permet de construire une société dans laquelle la liberté a disparu, le doute a disparu mais où les gens sont heureux, chacun étant à sa place et se réjouissant de son sort, où le désir de consommation est canalisé dans l'intérêt de l'économie.

Les laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent ces pilules du bonheurs, antidépresseurs, dérivés d'amphétamines ou autres molécules agissant comme elles sur le circuit de la sérotonine (un des principaux neurotransmetteurs) comme la fluoxétine (Prozac), le citalopram etc, gèrent une manne financière considérable. A chaque fois que nous consommons une de ces substances, nous agissons sur les mécanismes les plus précis de notre cerveau, sur la chimie complexe qui gère nos sensations de bonheur ou d'angoisse. Le conditionnement social peut pousser des travailleurs à absorber des drogues qui les mènent aux limites de leur résistance, jusqu'à la mort (comme cela est arrivé au Japon, par exemple).

Ainsi, la tendance lucrative de l'industrie pharmaceutique alliée aux politiques actuelles productivistes (recherche d'une croissance économique sans limite passant par un accroissement du temps de travail puis d'un pouvoir de consommation toujours plus grand), n'est pas sans rappeler la société du futur décrite par Huxley.


Alors que les drogues modifiant la conscience existent depuis la nuit des temps, chaque peuple primitif ayant son sorcier qui a la maîtrises des plantes hallucinogènes (cactus, champignons ou lianes diverses), alors que ces consommations ritualisées dans des cérémonies complexes peuvent être considérées comme les premières manifestations de spiritualité, le druide originel est devenu aujourd'hui un médecin qui répond au malaise psychique de nos contemporains sans dimension mystique, comme on replâtre un mur fissuré.
Néanmoins, la plupart des médecins s'accordent sur la complémentarité d'une aide psychologique avec l'aide chimique.

Pour revenir sur le méthylphénidate, et avant de l'administrer à nos enfants, il était intéressant d'en connaître l'origine, ce qui a été fait ci-dessus, puis de confronter les points de vue de deux pédiatres, Marie-France Le Heuzey, et Bernard Golse, dont les points de vue sont opposés :




Enfin pour en savoir plus sur les substances psychédéliques, Arte a consacré un reportage sur ce sujet, visible sur Dailymotion en 4 parties :
Partie 1, partie 2, partie 3, partie 4.

samedi 14 juin 2008

Déclaration de principe


La Gauche ?
envoyé par PolEtTique
Le reste n'est que littérature...

J'aime bien Hervé Schiavetti, Guérini aussi...


Victor Hugo aimait à dire qu'ouvrir la porte d'une école, c'était fermer celle d'une prison.
Hélas, l'idéologie Sarkozyste voit les choses autrement. Raison de plus pour se féliciter de la construction du nouveau collège Frédéric Mistral à Arles. IL avait de la gueule, l'ancien couvent des Carmélites reconverti en collège il y a un siècle, mais il avait fait son temps. Henri Guaino, l'âme damnée de Nicolas Sarkozy y avait usé ses fonds de culottes, comme Hervé Schiavetti le maire cool et coco de la ville dont Guérini, le président du conseil général, fait un bel éloge.
Dans le meilleur des cas, le nouveau bâtiment ouvrira ses salles de classe en 2009.

jeudi 12 juin 2008

Puissance de la finance


Goodbye
envoyé par erwinact

Ont-ils gagné ?
Malgré une enquête parlementaire conduite par Arnaud Montebourg et Vincent Peillon (janvier 2002), corroborant implicitement les propos du journaliste Denis Robert, celui-ci jette l'éponge. 200 visites d’huissiers au domicile de Denis Robert, 30 procédures en cours...Face aux moyens colossaux de ses détracteurs, Denis Robert ne peut opposer que son énergie, ses livres et sa bonne foi. Le cynisme financier a eu raison de la recherche de la vérité.
Mieux vaut s'occuper du dernier disque de Carla Bruni, des informations sans polémique ni révélation. Mieux vaut laisser la magouille en paix, la puissance financière a les moyens de vous briser les reins. Merci et bravo à Denis Robert, l'homme qui fait honneur à une profession dont l'action est garante de la démocratie.
Pour info, consultez le blog de soutien à Denis Robert, ou son blog personnel.

mercredi 11 juin 2008

Revoir Yoyo, de Pierre Etaix


Il y a 25 ans, peut-être plus, j'ai vu Yoyo à la télé. Film magique de Pierre Etaix.

Passionné de cirque, amoureux du cinéma, Pierre Etaix est l’un des derniers dépositaires de la tradition burlesque telle qu’elle s’est construite sous l’impulsion de Buster Keaton puis de Jacques Tati dont il fut l’un des plus proches collaborateurs.

Dans les années 60, Pierre Etaix réalisa cinq longs-métrages, co-écrits avec son ami Jean-Claude Carrière. Ces films obtinrent de nombreuses récompenses : prix Delluc, des prix à Cannes, Berlin, Moscou… Pourtant, aujourd’hui, plus un seul n’est visible.

Rien à voir avec un quelconque désintérêt des diffuseurs ou du public : de nombreuses salles souhaitent projeter le célèbre YOYO, magnifiquement restauré en 2007 par la Fondation Groupama Gan pour le cinéma. Elles ne le peuvent pas !

Tout simplement parce qu’un « imbroglio juridique » prive les auteurs de leurs droits et interdit la diffusion de leur œuvre.

Cette situation est inacceptable. Elle condamne à l’oubli cinq films qui comptent parmi les plus originaux du cinéma Français.
Depuis plusieurs années, Pierre Etaix, clown-cinéaste, réalisateur de Yoyo et du Soupirant, se bat pour la ressortie de ses films. Soutenons-le.




Il faut signer la pétition, pour pouvoir revoir les films de Pierre Etaix.

Daniela Mercury




Tout est pour moi d'un mortel ennui en ce moment... l'actualité me déprime...
Sans inspiration, mes clics internautes m'ont fait un peu voyager. Alors que je cherchais l'inspiration graphique chez Peter Gabor, enfin une révélation, enfin une vibration !
Daniela Mercury, ou la démonstration qu'à quarante ans, les jolies femmes sont les plus belles.
Je n'en dirai pas plus.

dimanche 8 juin 2008

Sidi Ifni : très violente répression


La police marocaine a délogé de force samedi des manifestants qui bloquaient depuis une semaine le port de Sidi Ifni, dans le sud, dénonçant la pauvreté et le chômage. "La police est intervenue pour expulser les manifestants", des jeunes gens pour la plupart, a dit un responsable local de la sécurité, ajoutant que vingt personnes avaient été interpellées mais qu'il n'y avait eu aucune victime. Un habitant participant à la manifestation a déclaré pour sa part que les forces de l'ordre étaient équipées de matraque et de chiens-policiers. "Des dizaines de personnes ont été blessées et j'ai vu deux cadavres au sol, portant des blessures à la tête", a-t-il dit sous le couvert de l'anonymat. "Des amis de différents quartiers m'ont parlé de trois autres morts", a-t-il ajouté. Un diplomate occidental a déclaré de son côté qu'une source fiable ayant assisté à la scène lui avait dit le bilan était de huit morts. Le gouvernement a démenti les témoignages faisant état de morts dans l'opération.
(le Journal du Dimanche)

Selon le Centre marocain des droits humains (CMDH), le bilan serait plus lourd. "Il y aurait entre un et cinq morts", a déclaré à Rabat lors d'un point de presse, Brahim Sbaalil, président de la section locale du CMDH de Sidi Ifni

Le porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, a démenti de son côté qu'il y ait eu le moindre décès. "Il n'y a pas eu un seul mort", a-t-il dit à l'AFP.

Les autorités marocaines ont qualifié ces informations de « comédie médiatique insoutenable » (Agence de presse africaine APA)


Sur cette vidéo de cette nuit, les renforts militaires arrivent en ville... un défilé de plus de 3 minutes !

samedi 7 juin 2008

Baisse historique du chômage !



Vidéo de l'excellent Erick Bernard.

Montebourg tel qu'en lui-même

Les institutions



Parlons Net avec Montebourg - Partie 1 : Comment Arnaud Montebourg qui voulait une 6e République s’accommode mal, et le PS avec lui, de la réforme constitutionnelle proposée par le chef de l’Etat laquelle reprend pourtant certaines des idées développées par l’auteur de "La machine à trahir". Comment par ailleurs, il s’accommode du cumul des mandats qu’il a pourtant si vivement critiqué avant d’être élu Président du Conseil général de Saône-et-Loire.

Arnaud Montebourg est interrogé par Anna Borrel pour Marianne2.fr, Samuel Potier pour Le Figaro.fr et Rue89.com.

Une émission des chroniques "Parlons net" de France Info animée par David Abiker

Libéralisme, leadership et reconstruction




Partie 2 : La préparation du congrés du PS ou comment Arnaud Montebourg justifie son itinéraire au sein du PS et son alliance avec les "jeunes lions" du PS encadrés sur une aile par les Strauss-Khaniens et sur l’autre par les Fabiusiens.

Je suis content d'être toujours montebourgeois, le fond de ma pensée épouse toujours les positions du géant de la Bresse.

vendredi 6 juin 2008

Elitisme et qualité, miracle sur internet.

graphique 1

femme rase cheveux et poil publier d une femme

Voici une des requêtes de qualité qui a conduit, via Google, un lecteur inattendu sur une page du blog.

Ami lecteur, salut !

Dieu m'est témoin qu'à la recherche lubrique, j'ai apporté le message de ses apôtres.
De l'excellent Saint Paul dans le cas présent.

Je suis donc la deuxieme réponse que le grand Google délivre a cette recherche pileuse, sur environ 16500 réponse. (voir graphique 1)
Le numéro un de cette recherche, concerne les femmes chauves, tondues. Mis en préambule à ce passage de l'épitre de Saint Paul aux corinthien, je reste sonjeur...

Les voies du seigneur sont impénétrables.

Venez à moi, âmes perdues du vice, obsédées par la fornication frénétique, la voie de la sagesse commence où s'arrête mon discours.

Ensemble rejoignons la secte Google-Wikipedia.

Submir el noc

Ils ont signé, c'est pour en chier...



Les occupants de la Station spatiale internationale se sont transformés mercredi en plombiers pour une tâche peu gratifiante, mais cruciale: réparer les toilettes de l'ISS, en panne depuis deux semaines.

Dans l'espace, le manque de gravité impose l'emploi d'un système associant embouts personnalisés et pompe d'aspiration. C'est précisément cette pompe qui ne fonctionnait plus, contraignant l'équipage de l'ISS, un Américain et deux Russes, à utiliser un surcroît d'eau pour pallier la panne.

Mais les astronautes de Discovery ont amené avec eux une pompe de rechange de 16kg et ses tuyaux, le tout installé avec succès par le cosmonaute Oleg Konokenko. Les toilettes de l'ISS fonctionnent désormais normalement. Le sujet semblait avoir retenu l'attention du monde entier, pour devenir le principal de conversation lors des conférences de presse de la NASA.

"C'est malheureux de parler de toilettes, mais c'est vraiment la vie, c'est l'avenir de l'exploration humaine de l'espace", a commenté Kirk Shiremen, directeur adjoint du programme ISS. "C'est quelque chose auquel chacun dans la vie de tous les jours peut se référer".

Les équipages de Discovery et de l'ISS se sont ensuite occupés de connecter les différents circuits électriques, informatiques et de refroidissement du laboratoire japonais Kibo ("espoir") fixé mardi à l'ISS lors d'une sortie dans l'espace de deux astronautes.

Kibo, qui mesure 11m de long, est désormais le plus grand laboratoire de l'ISS. C'est également le plus perfectionné, avec un sas menant à l'extérieur et un bras robotisé pour procéder à des expériences scientifiques dans l'espace. Un second module de Kibo, servant essentiellement de lieu de stockage, doit être fixé vendredi. (la presse canadienne)

jeudi, les seules toilettes de l'ISS ont été réparées avec succès.

La réparation qui a duré deux heures et demi "paraît avoir été un succès", a dit un commentateur de la télévision de la Nasa après que le Russe Oleg Kononenko, l'ingénieur de vol de l'équipage de trois membres de l'ISS, eut terminé de remplacer la pompe défectueuse apportée à bord de Discovery.

"Trois tests séparés ont indiqué un fonctionnement normal", avait-il ajouté, disant que l'équipage pouvait alors commencer à utiliser les toilettes normalement.

Le problème avec les toilettes de l'ISS avait commencé la semaine dernière quelques jours avant le lancement de la navette Discovery ce qui a permis à l'agence spatiale russe d'acheminer une pompe de rechange au Centre Spatial Kennedy à temps pour que cette pièce soit embarquée à bord de Discovery. (Afp)



ISS en danger
envoyé par effer

jeudi 5 juin 2008

Supinfocom à Arles


Showreal Promo 2007 Supinfocom Arles par Julien Hazebrouc

Il y a un domaine où la France est enviée à l'international, un domaine d'excellence dont on ne parle pas, c'est la formation des étudiants en animation 3D qui est dispensée par l'école Supinfocom depuis 20 ans, qui possède 2 sites, à Valencienne et à Arles. Elle a été classée n°1 mondiale par le magazine américain 3D World en novembre dernier.

Les américains recrutent nos étudiants, les indiens veulent créer chez eux une filiale de cette école extraordinaire qui forme les magiciens d'aujourd'hui, les créateurs d'image virtuelle qui imaginent ces films qui sont entrés dans notre quotidien, dans la publicité ou le long métrage d'animation.

Voici un aperçu ci-dessus des travaux des étudiants arlésiens de la promotion 2007.
Pour une fois que l'enseignement français domine le monde dans un secteur de pointe, il fallait le montrer. D'autres films de l'école de Valencienne, la plus ancienne, sont visible sur Bakchich.
Un de mes préférés est "Ah" de Simon Moreau, Bastien Dubois et Joris Bacquet, qu'on peut contacter sur leur site et dont je mets le film ci-dessous :


AH
envoyé par babasss2000

mercredi 4 juin 2008

vos pétitions ont du pouvoir


Advertising Agency: TBWA, Paris, France
Creative Director: Erik Vervroegen
Art Director: Nicolas Moreau
Copywriter: Nicolas Moreau
Account Supervisor: Guillaume Allilaire
Production Company, City: FESTEN FILMS, Paris
Director: Les Blin
Producer: Christian Delhaye
Aired: 2007

mardi 3 juin 2008

Le mariage de Rachida Dati en 1992


Voilà comment une ministre de la Justice se moque des institutions françaises... Rachida Dati contracte un mariage en 1992 juste pour favoriser sa vie professionnelle, sans amour et par pur égoïsme. Alors qu'elle a accepté ce mariage, de son propre aveu, sans réfléchir aux conséquences de son acte, elle profite du droit français pour pallier a sa légèreté. On comprend alors pourquoi elle défend le concept d'annulation de mariage !

Extrait du livre de Rachida Dati, "je vous fais juges" :
"Pour le dire très vite : un jour, j'ai accepté de me marier. Je me suis mariée, en fait, avec un homme avec lequel je n'avais rien à partager" (...) "C'est arrivé un été. En août 1992. Nous sommes en vacances en Algérie. Un homme, un ami de la belle-famille du frère de maman, vient faire une demande en mariage. C'est l'été. Tout le monde est détendu. J'accepte, en posant une seule condition : que le mariage ne se fasse pas en Algérie mais en France. Je me suis dit que ça pourrait peut-être marcher. Qu'on ne m'ennuierait plus avec mon statut de femme célibataire..." (...) "Il commençait à dire : « On va s'installer à Paris ensemble. » Et je n'imaginais pas cela. Je ne le voyais pas du tout dans mon paysage."
"Après la cérémonie, j'étais restée quelques jours à Chalon pour essayer de le convaincre d'accepter une séparation. Là, j'ai manqué un séminaire à l'Isa, que le professeur responsable n'a pas voulu valider."
"Je n'arrivais pas à faire annuler le mariage. Il ne voulait pas divorcer. Ça a été terrible. Mais j'ai persévéré jusqu'à obtenir l'annulation."(...) "J'ai obtenu l'annulation de mon mariage en 1995".
il me semble que c'est un mariage blanc qu'a contracté Rachida Dati.
Wikipédia, source d'une fiabilité douteuse, j'en conviens, précise :
"Cette pratique est utilisée notamment par des immigrants qui épousent une personne du pays dans lequel ils souhaitent immigrer, cet acte leur permettant d'obtenir certains droits comme des papiers, un logement...
Des mariages blancs peuvent aussi avoir lieu dans un même pays, pour des raisons professionnelles par exemple (il est plus facile d'obtenir un poste dans le Sud de la France lorsque l'on est marié avec quelqu'un qui y habite)."
La loi n° 2003-1119 a également institué un délit spécifique de participation à un mariage de complaisance ou d'organisation ou de tentative d'organisation d'un tel mariage. Ce délit est puni d'une peine de cinq ans d'emprisonnement et d'une amende de 15 000 €. (source sénat)

C'est une honte d'avoir nommé à un poste si important une telle arriviste dénuée de tout sens moral. Non madame Dati, le mariage n'est pas un jeu, ni un acte anodin qui n'engage aucune responsabilité de la part des deux parties. Que doit penser son ex-mari qui a été manipulé ?

Ses accusations contre la politique socialiste, comme pour botter en touche, sont un scandale ! Elle peut bien critiquer la politique "des grands frères", on sait bien ce qu'elle a fait pour s'occuper de ses petits frères à elle, qu'elle a laissé plonger dans la drogue pour qu'ils finissent en prison.
Cette femme est indigne d'être ministre, et comme le dit Edouard Balladur qui s'y connait, "elle est nulle".

Elle discrédite tout le gouvernement, et François Fillon devrait s'en séparer rapidement.

lundi 2 juin 2008

Rachida Dati, l'étoile de la gabegie


Elle n'aura pas tenu une année. Alors qu'elle aurait pu être un symbole de l'intégration réussie, elle n'est que la démonstration d'une avidité revancharde, d'un complexe mal géré au service des pires principes du sarkozysme.

Pour quelques robes de prestige elle aura été l'instrument corrompu d'un parcours liberticide, celle qui signe la fin d'une éthique française qui faisait la renommée de notre nation aux yeux des peuples opprimés. Pour quelques bijoux offerts à la frustration d'une Cosette sans morale, la justice française a adopté les pires principes : loi de rétention de sûreté ouvrant la porte à toutes les dérives, mise en péril de la protection des sources journalistiques, destruction du tissu judiciaire, complicité dans le coup d'état orchestré par Nicolas Sarkozy... défendant une décision de justice d'un autre âge, elle se félicite de l'annulation d'un mariage pour cause de non virginité, mélangeant son histoire personnelle et son propre mariage forcé, au mépris de l'émancipation des femmes.

Mise à l'écart par son propre camp, par son premier ministre comme par le président de l'Assemblée Nationale, elle ne voit dans sa fonction qu'une manière de briller vulgairement au bras des défenseurs d'un luxe élitiste, qu'une agréable façon de dilapider les fonds de son ministère. L'arrivée d'une authentique privilégiée au palais de l'Elysée, d'une vraie native de la haute société à l'élégance imparable, ne fait qu'accentuer ses travers de parvenue prosaïque et arriviste.

Rachida Dati est l'occasion perdue d'une génération issue de l'immigration, un gâchis déplorable au service d'un totalitarisme sous-jacent du régime réactionnaire de Nicolas Sarkozy.