jeudi 25 février 2010

Jacques Séguéla peut-il remplacer Pierre Louette ?


Afprelax le film  Version FRANcAISE
envoyé par relaxnews. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Je me suis déjà exprimé sur le changement de statut de l'AFP, ici et .

Voilà que son directeur, Pierre Louette, s'en va rejoindre la direction de France Télécom, avec Christine Albanel.

Backchich a fait un papier là dessus, en détaillant le parcours de ce Sarkozyste (issu du canal "historique", celui de Balladur) aux manières impeccables puisqu'il a appris à servir la soupe chez Bernard Arnault...

Sur Rue 89, Augustin Scalbert note que "parmi les projets qu'il laisse en chantier, la création, en partenariat avec un proche de Nicolas Sarkozy, d'une étrange filiale baptisée AFP Services, annoncée en CE la semaine dernière. (…) Il est vrai que la filiale, dont la création a été votée en conseil d'administration, serait partagée avec des partenaires qui ont fait de ce mélange incestueux leur marque de fabrique : Relaxnews".

Sur son blog du Monde Diplomatique, Marie Bénilde notait dès décembre 2008 : "Quel contrôle éditorial conservera l’Agence dans ce nouveau service où il s’agira autant de «  donner l’actualité des produits » du luxe ou de la mode que de tenir l’agenda des événements de l’industrie culturelle ? Faudra-t-il s’étonner si, dans quelques mois, ou quelques années, Pierre Louette annonce la nécessité de s’adosser à un grand nom de la technologie, de la communication ou des médias pour mieux développer un savoir-faire multimédia composite ?"

Scalbert nous éclaire un peu plus sur le profil de Jérôme Doncieux, le boss de Relaxnews, militant UMP, mais aussi ami de Nicolas Sarkozy. En 2004, alors ministre, ce dernier était venu dans les locaux de Relaxnews annoncer une série de mesures pour les PME. « Je connais Nicolas Sarkozy depuis dix ans », annonçait fièrement le jeune entrepreneur, dont Stratégies disait qu'il était un de ceux « que le ministre prend au téléphone ».

Selon le SNJ, ce projet « met l'AFP en danger d'être privée à terme d'une partie de son activité au profit de “partenaires” concurrents qui ne cachent ni leurs ambitions, ni leur proximité avec le pouvoir politique et de grands groupes de communication ».

Et si Nicolas Sarkozy nommait directement Séguéla directeur de l'AFP ? Au moins les choses seraient claires, et quel beau message "d'ouverture" !



Aucun commentaire: