mercredi 7 juillet 2010

Le fascisme selon Xavier Bertrand


Le site d'information Mediapart va "saisir le doyen des juges d'instruction du tribunal de grande instance de Paris d'une plainte en diffamation" après les propos de Xavier Bertrand, qui a accusé sa rédaction d'employer des "méthodes fascistes", indiquent ses avocats mercredi (propos repris par Nadine Morano, l'Internetophobe en chef).

"Les propos de M. Xavier Bertrand, émanant d'un dirigeant d'un parti du gouvernement, sont d'une exceptionnelle gravité", affirment dans un communiqué Me Jean Pierre Mignard et Emmanuel Tordjman.

Comme Eric Woerth va lui aussi porter plainte contre "X" on va donc avoir 2 juges qui vont tourner autour de ces affaires. C'est très intéressant.

Trouver un juge complaisant avec le pouvoir, c'est difficile, mais en trouver deux, c'est 2 fois plus difficile !

Monsieur Bertand considère qu'un journaliste qui fait son travail est un fasciste. Son cadet, Benjamin Lancar, considère que Plenel est un trotskiste et que Mediapart est un journal stalinien.
Bref ces gens mélangent tout, avec le même excès qu'il reprochent aux détracteurs de l'Ump, ils ont besoin de vacances.

Il ne nous reste qu'à attendre les conclusions de ces juges, pour savoir qui diffame qui.


Share


5 commentaires:

Melclalex a dit…

ah quelle est belle la droite française qui donnait des leçons à tout le monde il y a à peine 18 mois !

Ces messieurs n'ont aucun argument à faire valoir alors ils diffament, ils caricaturent, ils blessent.

En France selon eux la presse doit être aux ordres et internet aussi.

Par malheur pour eux, Mediapart fait un super boulot d'investigation, loin des pressions du pouvoir et, nous, nous sommes quelques uns à écrire quelques billets sur nos blogs respectifs pour dénoncer les méthodes et agissements qu'ils voudraient cacher au français.

Que vive longtemps la blogosphère et la presse libre !

BA a dit…

Le ministre du Travail Eric Woerth a annoncé mercredi qu'il avait décidé de déposer plainte contre X pour "dénonciation calomnieuse" auprès du tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine).

Dans un communiqué, l'ancien ministre du Budget mis en cause dans l'affaire Bettencourt "dénonce les accusations mensongères dont il a fait l'objet, en particulier concernant la réception de fonds en espèces au fin de financement illégal d'activité politique".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100707.FAP5061/affaire-bettencourt-woerth-porte-plainte-pour-denonciation-calomnieuse.html

L'ex-comptable des Bettencourt s'appelle Claire Thibout. Son nom est dans tous les journaux : c'est elle qui a raconté le scandale des enveloppes remplies de billets de banque.

Alors pourquoi Eric Woerth porte plainte contre X ?

Et pourquoi Eric Woerth ne porte pas plainte contre Claire Thibout ?

Pourquoi ?

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/07/la-police-confirme-le-retrait-de-50-000-euros-fin-mars-2007_1384483_823448.html#ens_id=1373579

captainhaka a dit…

On attend surtout les hurleurs contre les amalgames qui tardent à se manifester. Tu sais, ceux qui à l'évocation du moindre mot appartenant au champ lexical de l'époque 39-45 viennent dire qu'il ne faut pas mélanger les choses et les termes, que le fascisme est une chose grave qu'il ne faudrait pas mettre à toutes les sauces.
On attend toujours ...

luc nemeth a dit…

la dernière phrase de l'article est pour le moins surprenante : sauf à faire confiance à la justice embeddée il n'y a pas à "attendre les conclusions des juges", pour savoir à quoi s'en tenir. Ou alors on finit par se retrouver comme ces simples qui si on en croit les sondages tiennent encore Chirac pour... respectable, ainsi même peut-être, que son opusdéiste rombière ! Là où ils jureraient avoir toujours tenu ces gens pour un couple de détestables ripoux, si demain, une condamnation au trou devait intervenir.

pow wow a dit…

Quand on commence à enfiler les points Godwin comme des perles, c'est qu'on n'a plus beaucoup d'arguments à faire valoir.