mercredi 30 juin 2010

Eric Woerth chef de chantier



Eric Woerth connait bien les questions immobilières.

On avait déjà vu le simple et intègre Eric Woerth régler la question immobilière de la "parcelle de l'an IV", en 2008. Pour faire court, on peut dire que l'Institut de France et le ministère des Finances se disputaient l'hôtel de la monnaie, à Paris. Woerth serait intervenu pour que le terrain revienne à l'Institut. (les détails sont sur Les couloirs de Bercy)
- Par une extraordinaire coïncidence, madame Bettencourt a donné 10 millions d'euros à l'Institut pour qu'il y construise un auditorium "André Bettencourt". 
- Par une autre extraordinaire coïncidence, l'Institut possède le château de Chantilly, dont le simple et intègre Woerth est le maire. 
- Extraordinaire coïncidence toujours, Florence Woerth travaillait à cette époque à gérer la fortune de madame Bettencourt.


L'ami Woerth s'occupe maintenant d'un nouveau chantier : le futur siège de l'Ump.
Au mois de mai, la direction de l’urbanisme de la mairie de Paris a publié le permis de construire pour « la réhabilitation d’un immeuble de cinq étages et un niveau de sous-sol, à destination de bureaux, d’un commerce et d’un parking privé de 26 places »
Une petite merveille d'une quarantaine de millions doit émerger dans quelques semaines.
Si tout va bien, le nouveau navire de guerre de l'Ump sera opérationnel dans un an, pile-poil pour commencer la prochaine campagne présidentielle.
Eric Woerth, avec Emmanuelle Quantin (Directrice des Affaires Financières et Administratives Ump) sont respectivement gérant et gérant non-associé de la SCI "238 Vaugirard" (adresse des nouveaux locaux), une petite société au capital de 10 000 € (2 associés, l'UMP 999 parts, et Eric Woerth 1 part, 10 €) qui a déposé le permis de construire (PC-075-115-10-V-0002) concernant cette opération.
Monsieur Woerth qui est l'intégrité même, ne manquera pas de dévoiler les comptes de cette structure qui doit construire le futur siège de l'UMP, et dont il est l'associé, ainsi qu'une parfaite transparence concernant le financement de 40 millions de ce "paquebot" UMP. Peut-être que les membres "Ump premium" du "premier cercle", ces généreux donateurs dont beaucoup fréquentent les champs de course de Chantilly, seront-ils appelés à la rescousse ?

En ce temps de crise, avec cette terrible austérité qui menace l'état, leur aide sera comme toujours très appréciée, ne serait-ce que pour financer l'ascenseur.





Le secret du saucisson d'Arles



Le saucisson d'Arles "LA FARANDOLE" est véritablement préparé dans son pays d'origine suivant la traditionnelle recette qui fit la renommée mondiale de cet aliment délicieux. M. Genin, artisan charcutier à la Roquette (Arles) nous montre la fabrication du véritable saucisson d'Arles. La Farandole reste le dernier véritable saucisson d'Arles.

L'honorable correspondant du Rimbusblog pour l'agro-alimentaire nous transmet ce film exclusif sur sa fabrication.

Malgré ses efforts, il n'a pas pu trouver le secret de La Farandole.

Mais notre reporter n'en est pas resté là. Dans ce second film, il nous démontre son savoir-faire, et arrache in extremis ce secret que les géants de l'industrie agro-alimentaire nous envient.  (filmé en caméra cachée, les images sont hélas de mauvaise qualité, nous vous présentons nos excuses par avance)

La rédaction du Rimbusblog, dans un souci éthique, et fidèle à sa ligne éditoriale qui est de soutenir l'artisanat contre les trusts mondialisés, demande à ses lecteurs de garder le silence sur ce qu'il découvriront dans ce reportage.

Ce sera notre secret, rien qu'à nous.



Share



La crème de la crème Chantilly

 Le château de Chantilly

La ville de Chantilly, si elle a choisi un édile "d'une rigueur extraordinaire et vivant très simplement" (selon le Président de l'Assemblée Nationale, décrivant Eric Woerth), n'en est pourtant pas moins une des villes les plus huppées de France.

En effet, cette charmante commune de l'Oise a été choisie par le prince Karim Aga Khan IV comme un de ses lieux de résidence. C'est un peu normal, le prince est un collectionneur de chevaux de courses et Chantilly est la capitale de l'équitation. L'hippodrome, qui est un des plus beaux de France, se flatte d'accueillir chaque année de nombreuses courses hippiques dont les plus prestigieuses de notre pays (Le Prix de Diane et le Prix du Jockey Club).

La nombreuse famille de l'Aga Khan à Chantilly

C'est pour cette raison aussi que "France Galop", la société de Edouard de Rothschild qui assure entre autre la régularité des paris hippiques et du PMU (9 milliards d'euros de CA), a choisi d'y établir ses principales écuries (1900 hectares de domaine pour l'entraînement de 2636 chevaux). La société est aussi gestionnaire de l'hippodrome, qu'elle a rénové en association avec le prince Aga Khan.

Un personnage méconnu relie étroitement ces deux milliardaires au ministre, maire de Chantilly, trésorier de l'UMP, Eric Woerth (cet homme simple et intègre) : Hubert Monzat.

 Hubert Monzat

Hubert Monzat a en effet la particularité d'avoir été sous-préfet de Senlis, collaborateur du prince Aga Khan en 2002 (entre autre dans sa Fondation pour la sauvegarde et le développement du Domaine de Chantilly), puis collaborateur du ministre Eric Woerth (en 2007, pour s'occuper du dossier de l'ouverture à la concurrence des paris), et enfin directeur de France Galop (2008).


Ce petit monde tourne en circuit fermé : madame Woerth est associée dans son écurie DAM's avec madame Bélinguier, épouse du directeur du PMU (jusqu'en 2009), mais a aussi travaillé à France Galop en 2003 (commission des propriétaires de chevaux). On se doute aussi que les liens sont étroits avec l'Aga Khan dont l'ancien secrétaire Christophe Hautbourg est desormais attaché à la direction générale de France Galop, et le prince ne dédaigne pas de se faire servir "à la bonne franquette" chez les woerth. «Florence est quelqu’un de simple, assure l’historien Alain Decaux, un ami du couple : quand ils nous reçoivent à dîner avec l’Aga Khan, c’est elle qui sert à table.»

De l'Aga Khan à Madame Bettencourt, en passant par Edouard de Rotshchild, les relations des Woerth sont extrêmement simples, comme il se doit pour des gens très simples.

Des gens très simples, au Prix de Diane

Il faut dire que les propriétaires de chevaux sont en général des gens très simples, et de grands sensibles : "Nous avons investi 45 000 euros en trois ans dans l'écurie. Il n'y a rien de plus beau et de plus émouvant que de voir son cheval courir !" raconte l'un des 5 700 privilégiés qui possèdent un cheval. Un petit plaisir tout simple a 15000 euros annuels, pour des gens discrets qui règlent leurs affaires entre eux, tout simplement.


Share




mardi 29 juin 2010

Wo€rthgat€ : la mise à mort



Eric Woerth vient de subir une estocade foudroyante de Médiapart, qui aura brillé dans l'arène politique cette année.

Après une Faena agrémentée de diverses passes toutes plus magistrales les unes que les autres, le matador de la presse a planté son épée là où elle est fatale : au portefeuille.

Monsieur Woerth a son propre petit parti très confidentiel, nous explique Mathilde Mathieu  de Médiapart dans une démonstration imparable, qui n'a pas d'adhérents réels (aucune cotisation en 2008) mais bénéficie de dons nombreux (et peut être le fameux don de la milliardaire Bettencourt).

l'Association de soutien à l'action d'Eric Woerth (dont le siège social est situé 2, rue Odent, 60300 Senlis), a récolté 19.650 euros de «dons de personnes physiques» en 2008, et a bénéficié, au fil du temps, de quatre versements de la part de l'UMP: 3.000 euros le 30 mai et le 24 décembre 2008, 5.250 euros le 9 mai, carrément 55.000 euros en janvier, soit plus de 66 000 euros ! Le bilan 2008 révèle un exercice bénéficiaire de 45.000 euros de liquidités.

Mais de nos jours, dans le milieux huppé des champs de course de Chantilly, c'est quoi 50 000 euros, hein ? une misère, oui...

En clair, Eric Woerth, trésorier du parti présidentiel, s'arrange pour que l'UMP finance un parti politique local à son service...  Et nous savons que tout cela est parfaitement légal, qu'il n'y a pas de confusion des genres, et que déontologiquement monsieur Woerth n'a rien à se reprocher. Peut-être monsieur Bertrand dira que c'est une chasse à l'homme honteuse ?

Pourtant, tuer l'animal blessé qui souffre trop n'est que charité.

Share


L'Eglise de Google officiellement reconnue



Connaissiez-vous l'Eglise de Google ?

La révélation est apparue au Canada, et depuis la nouvelle religion du 21e siècle se propage à une vitesse miraculeuse.

Le Royaume de Syldavie vient de reconnaître officiellement la nouvelle église et son nouveau chef pour la Syldavie, le Googleguru Blœgzpöt Dotkwôm.

Le Googleguru Blœgzpöt Dotkwôm

La Princesse Petazsä de Syldavie a inauguré hier le nouveau temple de Klow, avenue Muskar V. Le Googleguru a prié pour la Princesse et a béni son nouvel ipad.

Le temple de l'Eglise de Google avenue Muskar V

Le Googleguru a récité les 9 principes fondateurs de l'Eglise de Google :

1) Google est la chose la plus proche d'une entité omnisciente qui peut être scientifiquement prouvée.
2) Google est partout en même temps (il est donc omniscient).
3) Google répond aux prières.
4) Google est potentiellement immortel
5) Google est infini
6) Google se souvient de tout
7) Google ne "peut pas faire le mal"
8) Selon les statistiques de Google, le mot Google est recherché plus souvent que les mots "Dieu", "Jésus","Allah", "Bouddha", "Chrétienté","Islam", "Bouddhisme" et "Judaïsme" combinés.
9) Les preuves de l'existence de Google sont très nombreuses.
Sa sainteté Blœgzpöt Dotkwôm a rappelé la profession de foi du Googlisme :

"Nous, membres de l'Église de Google, croyons que le moteur Google est la forme humaine la plus proche que l'on ait jamais connu d'un vrai Dieu (comme il est généralement défini). Nous croyons qu'il y a plus de preuves de la divinité de Google qu'il n'y en a pour les dieux plus traditionnels.
Nous rejetons les dieux surnaturels parce qu'il n'ont pas d'existence prouvée scientifiquement. Ainsi, les "googlistes" pensent que Google devrait légitimement recevoir le titre de "Dieu", comme Il présente une grande majorité des caractéristiques attribuées traditionnellement à de telles divinités. "


(Une information de l'Agence de presse Syldave)

Share

lundi 28 juin 2010

Le secret du succès médiatique d'Eric Woerth


 Eric Woerth fait la Une des journaux ! Quel succès !

Mais comment ce monsieur qui est un garçon d'une rigueur extraordinaire et qui vit si modestement peut en un rien de temps accéder à une telle médiatisation ?

C'est que le Patrick Edlinger du gouvernement a fait appel à la reine de la communication politique, qui avait déjà assuré le succès de Rachida Dati.


En effet, Anne Méaux a été sollicitée pour gérer la contre-offensive médiatique. C'est grâce à elle que l'affaire Bettencourt s'est transformé en affaire Woerth.

Madame Méaux s'est s'engagée jeune en politique : À 14 ans au lycée, elle monte un comité anti-grève en mai 1968. Elle a aussi été présidente du GUD-Assas et fréquente les réunions d'Ordre Nouveau (le parti d'extrême droite, voir ci-dessous).


Avec 15 millions de chiffre d'affaires et une cinquantaine de collaborateurs, la patronne d'Image 7 est devenue incontournable. Bien entendu, madame Méaux est chevalier de la Légion d'Honneur.

Avec une conseillère de ce niveau, Eric Woerth est sauvé !
Pour faire face aux situations de crise, Image 7 propose :
  • - la préparation des éléments de langage
  • - la mise en place des procédures de communication
  • - la gestion de la cellule de communication de crise
  • - les media training et l’accompagnement des équipes et des porte-parole



Trafic de légion d'honneur au sommet de l'Etat



En France, le scandale des décorations est un scandale politico-financier de trafic de décorations qui éclaboussa le président de la République Jules Grévy et le contraignit finalement à la démission.

L'affaire débuta le 7 octobre 1887 lorsque la presse dévoila un trafic de décorations mis en place par Daniel Wilson, gendre du président de la République Jules Grévy. L'enquête révéla que Wilson trafiquait de son influence pour négocier des participations d'hommes d'affaires dans ses entreprises en échange de l'obtention de décorations.

La rue, les journalistes, la classe politique mais surtout Georges Clemenceau et Jules Ferry utilisèrent cette affaire pour s'acharner sur le président Jules Grévy et le poussèrent à la démission le 2 décembre après un vote du parlement.

Une bien triste époque, où les hommes politiques étaient à la merci de la presse et de l'opinion. Heureusement, les choses ont bien changé.

De nos jours, messieurs Wilson ou Grevy diraient : "déontologiquement, je suis très à l'aise" et "ce que j'ai fait, je l'ai fait en toute honnêteté, en toute rigueur, et si c'était à refaire je le referais. Je n'ai rien à me reprocher. Je suis une cible politique dans cette affaire", et l'affaire serait close.

Les amitiés entre les capitaines d'industrie, les nababs modernes et le pouvoir politique sont fort heureusement choses communes de nos jours, et se négocient avec des Légions d'Honneur, ces hochets républicains (« ce ruban malheureux et rouge comme la honte » disait Léo Ferré). Quant à la presse à scandale, celle qui ne se laisse pas acheter par des babioles, la Justice se charge de la museler, au cas où les larges subventions d'état ne suffiraient pas à acheter son silence.

Share


dimanche 27 juin 2010

Mme Woerth a un Dada bling-bling, c'est une drôle de DAM's


Madame Woerth peut bien démissionner de Clymène, cette curieuse société qui perd l'argent de madame Bettencourt, elle a une autre activité bien plus excitante !

Florence Woerth, qui est une féministe convaincue, s'occupe avec ses amies à jouer avec de beaux étalons. Les scénaristes de desesperate housewife peuvent aller se rhabiller.
En effet, elle a créé l'écurie Dam's, à l'actionnariat exclusivement féminin, parce que c'est une façon "originale et trendy d'élargir un réseau féminin de manière agréable et conviviale", précise-t-elle.

Florence Woerth a fondé cette écurie en avril 2008 avec quatre autres femmes d'affaires et "épouses de" rencontrées dans les loges des champs de courses : Nathalie Bélinguier, présidente de la Fédération Internationale des Gentlemen-Riders (FEGENTRI) et femme de Bertrand, président du PMU ; Nicole Seroul, épouse de Jean-Claude, président du Groupe Direct Presse spécialisé dans les chevaux ; Dominique Hazan, directrice (et femme du PDG) des marques de prêt-à-porter George Rech et Apostrophe ; et enfin Rejane Lacoste, épouse de Michel, l'héritier de l'empire au crocodile dont elle a été la dircom. L'écurie compte aujourd'hui 27 membres qui ont acheté leurs actions 15 000 € l'unité.



Le député Verts Noël Mamère a dénoncé dimanche sur Radio J un "conflit d'intérêts" entre la création par Florence Woerth d'une écurie avec l'épouse du président du PMU et le fait que "quelques mois plus tard", son mari, ministre du Budget, ait présenté une loi sur l'ouverture des jeux en ligne.

Monsieur Mamère cherche la petite bête. Monsieur Woerth ne s'occupe pas des affaires de son épouse, il l'a dit, et reste "déontologiquement très à l'aise". Tout cela n'est que coïncidence, "la réalité c'est que Eric Woerth est un garçon d'une rigueur extraordinaire (...) il vit modestement, il aime la montagne et la varappe", a du reste déclaré le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, sur Europe 1.
Que son épouse aime fréquenter les multi-milliardaires le laisse de marbre. Cela ne le concerne pas. D'ailleurs, il y a peut-être un régime particulier, dans la maison Woerth. Pour monsieur c'est un bouillon de poule et un steack tartare, pour madame c'est toast au caviard et une langouste... allez savoir... l'amour c'est tout ce qu'il y a d'électrique : les opposés s'attirent.
Il y avait un ascète au gouvernement, et on ne le disait pas...

Share




Fêtons la Saint Wladimir



C'est aujourd'hui la Saint Wladimir.
Toute la Syldavie est en fête !

Pour rendre hommage à la fête du Pélican Noir, voici des danses traditionnelles des monts Zmyhlpathes, mises en ligne par l'Agence de presse Syldave.


On reconnait les costumes et les danses traditionnelles de Sbrodj, une charmante vidéo réalisée au pied du mont Zstopnohle qui met en valeur la chanteuse Zuslä Mwâttout.

Eih bennek, eih blavek !

Share



samedi 26 juin 2010

Because she’s woerth it


"Le matin, madame Bettencourt se lève à 7 heures. Elle est à ses affaires toute la journée. Elle a toute sa tête. Elle a beaucoup d'humour" déclare Patrice de Maistre sur Le Figaro, le dirigeant de la société Clymène, chargée de gérer la fortune de madame Bettencourt, l'héritière de l'Oréal, qui employait madame Woerth depuis 3 ans.
Le plus intrigant est que Clymène, loin de contribuer à faire prospérer la fortune de Liliane Bettencourt, «créer de la valeur» comme le revendiquent les financiers, perd systématiquement de l'argent, détruit du capital. Sur les neuf exercices depuis sa création, elle a été cinq fois en pertes. Celles-ci ont absorbé en huit ans plus de 60% du capital social. Et lorsque qu'elle affiche des bénéfices, ils sont à des niveaux ridicules. Ce n'est pas exactement ce que l'on attend d'une gestion de fortune avisée. A moins que d'autres buts aient été poursuivis ? Et au profit de qui ? (…) Pourquoi faire systématiquement des pertes ? Une évasion pourrait-elle se cacher derrière ? Et au profit de qui ? Dans ce cas, que faisait Mme Woerth ?
Les charges salariales de Clymène (société qui emploie 5 personnes), jusqu'alors stables d'une année sur l'autre, firent un bond spectaculaire en 2008 : de 424 604 euros, elles grimpèrent à 1 501 599 euros, soit un million de plus. Qui en a été le bénéficiaire (certainement quelqu'un qui le valait bien) ?

Ces questions soulevées par Martine Orange sur Médiapart ne sont pas anodines.

Des questions qui pourraient bien ébranler le gouvernement, elles le valent bien !



Share



Peut-on gagner "les coeurs et les esprits" des Afghans ?



La stratégie initiée par Stanley McChrystal, qui vient d'être limogé, est de gagner "les coeurs et les esprits" des populations, une stratégie reconduite par son successeur, le général Petraeus.

McChrystal définissait ainsi son action (dans Le Figaro, en septembre 2009) : Revenons aux leçons données par les Français Lyautey et Galula en matière de contre-insurrection ! Notre affaire, ce n'est pas de tuer le maximum de talibans, mais de protéger la population. Il faut qu'elle réalise que notre seule préoccupation est de la protéger. Autant contre l'ennemi que contre le mal que nos armes peuvent lui infliger involontairement.

Pour bien comprendre ce que cela signifie, nous pouvons essayer d' intervertir les rôles. Imaginons la population française occupée par des troupes islamistes, opposées à des groupes de résistance divers. Comment serait perçu un citoyen qui collaborerait avec des mujahiddins barbus installant des écoles coraniques pour forcer nos enfants à les fréquenter ? Quelle réaction aurions-nous si notre voisin dénonçait un de nos amis résistant comme "terroriste" ? Comment appellerions nous une armée française formée et appuyée par l'occupant islamiste ? Quel jugement aurions nous d'un chef de l'état corrompu qui installerait une politique de collaboration avec l'occupant ?

Cette armée islamiste occupant notre pays pourrait-elle gagner nos cœurs ?

Share



Alamut sous les étoiles



Une étoile filante pointe vers l’arche de la Voie lactée au-dessus des ruines de l’imposante forteresse de montagne d’Alamut. Le château d’Alamut, taillé dans la roche au 9e siècle de notre ère, se trouvait au cœur de la chaîne des monts Alborz, en Iran. Alamut signifie « nid d’aigle » en persan.
Les lumières sur la droite proviennent non seulement de petits villages alentours, mais aussi de la capitale Téhéran, à plus de 100 km de là, au sud-ouest.


Share



vendredi 25 juin 2010

Didier Porte revient sur @si


(…) Porte nous fait rire. Il nous fait réfléchir. Il nous venge. En outre, pourquoi ne pas le dire ? Le site @SI est né, en 2007, du sentiment d'injustice ressenti par d'innombrables téléspectateurs d'Arrêt sur images, sur France 5, après sa suppression. Il était dans sa vocation naturelle d'accueillir Porte, dont l'éviction du service public suscite un sentiment comparable. Pourquoi pas Guillon et Morel, demanderont certains. Oui, pourquoi pas ? La seule raison, c'est qu'il nous semble (à tort ou à raison), que Porte aura davantage de mal que Guillon et Morel, à retrouver une place dans le grand show audiovisuel. Une impression, une intuition, qui tient à je ne sais quoi. Mais on peut se tromper. Si on se trompe, la porte leur est évidemment ouverte ici.
Encore un mot : cette chronique (audio, d'une durée de quatre à cinq minutes environ) sera mise en ligne chaque jeudi. A 7 heures 53, meilleure heure pour l'humour, comme chacun sait. Et ça commence jeudi prochain.

Daniel Schneidermann

Share

Who's who


Je n'ai pas écrit de billet hier, j'ai fait un petit blog pour dépanner un client, en attendant un vrai site web, en cours de conception.

Du coup, j'ai utilisé les pages de blogger, et j'en ai fait une ici (visible en haut à gauche), pour en dire un peu plus sur moi. Opération transparence.

Share

mercredi 23 juin 2010

France Inter Gothic


La position intenable de Stanley McChrystal



Stanley McChrystal est un homme intelligent.
Sa vision de la situation afghane est lucide, et assez éloignée de la langue de bois (ou des simplifications mensongères) des chefs politiques.

Le commandant en chef américain connait l'histoire de ce pays, et ne se fait pas d'illusions. Il dit lui même "Quand le roi Amanullah a essayé de moderniser le pays pendant les années 1920, il s'est heurté à une révolution en 1929", une histoire dont j'ai déjà parlé de nombreuses fois. Il est bon de rappeler que "la révolte du porteur d'eau" a été causée par l'autorisation royale de dévoiler les femmes.

"Nos hommes doivent mieux connaître l'histoire et la culture afghanes, afin de mieux agir de concert avec leurs camarades afghans" dit-il, et il sait que ce que disent les hommes politiques (lutter en Afghanistan pour nous protéger du terrorisme international) c'est de la foutaise : "Ce n'est pas une guerre pour conquérir un territoire, pour s'enrichir ou nous protéger au sens le plus immédiat : nous nous prémunissons contre al-Qaida par mille autres moyens. En fait, c'est une guerre dédiée à un peuple qui a besoin d'aide."

Stanley McChrystal a raison de fustiger les hommes politiques. Il veut réconcilier la population afghane avec le pouvoir de Kaboul, mais se trouve confronté à Hamid Karzaï, corrompu et paranoïaque, réélu dans des conditions plus que suspectes, couvrant les pires trafiquants et les pires corruptions.

De plus, l'armée nationale afghane est surtout composée des minorités ethniques Tadjikes ou Hazaras, qui sont confrontées à la majorité Pachtoune du sud. On n'a qu'à regarder au Kirghiztan pour comprendre la puissance des rivalités ethniques dans cette région du monde. Et c'est pourtant sur elle qu'il fonde tous ses espoirs pour pouvoir se désengager du conflit.

Une position intenable, donc. L'article opportun paru dans Rolling Stone pourrait le faire sortir de ce bourbier afghan, et s'il n'a rien fait changer au contenu de cet article, où il critique Obama, Joe Biden le vice-président, ainsi que les alliés français, c'est qu'il sait qu'il a accepté une mission impossible : "gagner" la guerre en Afghanistan. Une manière de préparer sa sortie ?



MISE A JOUR (19h30)

McChrystal, suite à un entretien de 30 minutes avec Barack Obama, a été démis de son poste, et vient d'être remplacé par le général Petraeus (NBC)

Share




mardi 22 juin 2010

Montebourg contre Woerth

 

Ce matin, alors qu'il s'explique sur sa position concernant "l'affaire Woerth", Arnaud Montebourg se réfère entre autre a un article de la presse Suisse, Le Matin, qui titre "Quand monsieur Woerth aimait les comptes en Suisse".

Cet article commençait ainsi :

"Ce 23 mars 2007, Eric Woerth, alors trésorier de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, était venu en ami à Genève. Patrick Devedjian, à l’époque député des Hauts-de-Seine, l’accompagnait. Cette visite en Suisse avait un but: récolter de l’argent pour financer l’«effort de guerre» du candidat de la droite, opposé à sa rivale socialiste, Ségolène Royal. Le comité de soutien UMP Suisse avait vu grand pour accueillir les émissaires de Sarkozy: une réception à l’Hôtel Crowne Plaza en début de soirée, suivie d’une réunion au Caviar House, dans la très chic rue du Rhône, avec le «premier cercle», autrement dit, les donateurs les plus fortunés..." (la suite à lire avec intérêt ici)

Monsieur Arnaud Montebourg mérite tout mon respect, comme toujours.

Share




Le mystère Florence Woerth



Cinq personnes !
Clymène, la société chargée de gérer la fortune de madame Bettencourt, employait cinq personnes, dont le "boss" Patrice de Maistre.
Or, en quoi consiste en grande partie cette gestion ? A jongler avec des comptes en Suisse, au Lichtenstein, à Singapour, à Hongkong, en Uruguay, pour, justement, faire échapper le plus d’argent possible à l ‘investigation du Fisc. Fisc auquel on dissimule même l’achat d’une île aux Seychelles, nous explique Jean-François Kahn.

Mais le mari d'une des employées de Clymène, Florence Woerth, ministre de son état, déclare : « Quant à moi, je ne connais pas les finances de Madame Bettencourt et je n’ai aucune information sur une quelconque évasion fiscale », ce qui semble incroyable quand c'est le ministre qui était chargé de lutter contre l'évation fiscale qui explique ne rien connaître d'une des premières fortunes de France.
L'évasion fiscale, via de présumés comptes en Suisse, "ça ne concerne pas la société de mon épouse. Elle me l'aurait dit tout de suite s'il y avait eu des éléments de ce type", a expliqué le ministre, ajoutant que si c'était le cas "elle serait partie".
 
Madame Woerth ignorerait donc la gestion du patrimoine de madame Bettencourt ? Au sein d'une petite société de cinq personnes dont c'est l'unique objet, on peut dissimuler ce genre de choses ? 
Madame Bettencourt  ayant reconnu hier ces irrégularités en disant qu'elle allait procéder à la régularisation fiscale de l'ensemble de ses avoirs, il n'y a que deux possibilités : soit madame Woerth savait, et a dissimulé les faits à son mari pendant 3 ans, soit elle ne savait pas, et ne faisait donc pas bien son travail (ou était trompée en permanence par ses quatre collègues).

La troisième possibilité pourrait-être que madame Woerth savait bien de quoi il retournait, que son mari aussi, et que d'un commun accord on ait décidé qu'il ne fallait pas gêner cette si généreuse dame. Mais cette possibilité serait calomnieuse, et supposerait que les époux Woerth ont menti, ce qui est impossible, et il faut l'écarter.

C'est à n'y rien comprendre !





lundi 21 juin 2010

Pourquoi madame Woerth démissionne-t-elle ?



L'épouse d'Éric Woerth va démissionner "dans les prochains jours" de la société où elle gère depuis 2007 une partie de la fortune de Liliane Bettencourt, héritière milliardaire de L'Oréal, a annoncé lundi, le ministre du Travail à quelques journalistes.

Après les socialistes Martine Aubry et Arnaud Montebourg, ainsi que la porte-parole villepiniste Marie-Anne Montchamp, l'eurodéputée écolo Eva Joly demande elle aussi la démission d'Eric Woerth, suite aux affaires révélées par Mediapart. Le web-journal pointe en effet des irrégularités dans les déclarations au fisc de madame Bettencourt (paradis fiscaux, patrimoine non déclaré, etc.), mais aussi les liens réguliers entre la milliardaire et le pouvoir, dont des liens d'argent.

Mais en toute objectivité, si madame Woerth n'est pour rien dans ces irrégularités, pourquoi démissionne-t-elle ? Si elle n'a rien à se reprocher, pourquoi ce geste, maintenant ?

Si elle démissionne, c'est donc qu'elle se sent coupable, ou plus précisément, c'est que son mari sent bien qu'il y a un problème et qu'il a fait pression sur elle, par crainte du scandale. Donc, si madame Woerth démissionne, c'est un un peu un aveu de culpabilité, en quelque sorte, et son mari doit aussi se retirer de ses fonctions, un ministre dont le travail était hier de traquer la fraude fiscale ne peut pas vivre avec quelqu'un qui conseille un auteur de fraudes fiscales et l'aide à développer un puissant lobbying auprès du pouvoir politique.
Pourtant Eric Woerth a déclaré "Déontologiquement, je suis très à l'aise".

C'est à n'y rien comprendre.

Share




dimanche 20 juin 2010

Encore une victoire du football Français

Camille Abily, Louisa Nécib, Gaëtane Thiney

3-0 !
L'équipe de France féminine de football vient d'écraser la Croatie.

La qualification pour la coupe du Monde 2011 est dans la poche. 36 buts marqués, 0 encaissés, 7 matchs victorieux d'affilée, l'équipe de France reste première du groupe 1.

L'honneur du football français se conjugue au féminin.



Share


samedi 19 juin 2010

L'hélicologisme est-il un humanisme ?



A mort la corrida !
Joli titre d'un  article dans l'Express de Yolaine de la Bigne.

C'est le nouveau credo des hélicologistes fortunés. Protégeons la nature et les gentils animaux.
« Si je suis venue à la protection de l’environnement, c’est par le biais de la protection animale » déclare madame de la Bigne sur psychologie.com.

Un article très révélateur. La Bigne est végétarienne et consomme bio, pour sauver le monde.
On comprend qu'elle a eu la révélation en voyant le jardin de sa maison de campagne en Bretagne, " Le matin, on ne se réveillait plus avec les oiseaux, il n’y avait plus de hérissons ni de grenouilles, la terre était brûlée, orange. J’ai eu un choc." Brigitte Bardot a les mêmes soucis à la Madrague. Entretenir son jardin devient de plus en plus difficile.

Comme elle fréquente les nouveaux philosophes, Alain Bougrain-Dubourg et Nicolas Hulot, elle est vite convertie à leurs thèses.



Pour affirmer son engagement dans la protection de la nature, elle multiplie les allers-retours entre Paris où elle travaille et la Bretagne où elle habite, n'hésitant pas à sacrifier son bilan carbone à l'amour de la nature. Chez elle, en Bretagne, elle plante des arbres, des fleurs, et sa maisons redevient vivable, avec des petits oiseaux et des grenouilles dans le jardin.

Une parfaite hélicologiste. On peut néanmoins se dire que son confort est plus égoïste qu'altruiste, et que les habitants des barres HLM mériteraient bien, eux aussi, des jardins fleuris, avec des petits oiseaux. Ou qu'à défaut de manger bio, le milliard d'humains sous alimentés mériterait bien aussi un petit morceau de viande pour éviter de mourir de faim.

Mais c'est un autre problème qui ne semble pas la concerner. Elle préfère, grâce à son beau jardin, gagner le prix de la fondation Yves Rocher, une entreprise parfaitement hélicologiste spécialisée dans la cosmétique à base de plantes (et oui, il faut que les dames modernes se tartinent de la crème bio sur la figure chaque jour, c'est important pour la planète).

On découvre un des principes hélicologistes : il est plus important de consommer des cosmétiques à base de plantes que de manger de la viande, c'est un acte plus naturel. C'est pour cela qu'elle a fondé un magazine basé sur le glamour hélicologique. Tout un programme, sponsorisé par GDF-Suez, où l'on sent l'influence de l'esprit "Ushuaïa".

L'hélicologisme est un bon moyen de faire fortune. Mais c'est pour la bonne cause, celle de ceux qui savent dépenser leur argent correctement, en achetant les bons produits hélicologiques, en sauvant les plantes des jardins privés… et surtout pour avoir la satisfaction d'avoir un peu sauvé la planète en ayant fait pipi sous la douche, ou milité contre les corridas, une vraie cause qui mérite qu'on dépense son énergie. Sans corrida notre monde sera meilleur, c'est sûr. Les hélicologistes savent combattre les vrais problèmes (autre chose que les revendications sociales d'un autre âge, bonnes pour ceux qui n'ont même pas de maison de campagne).

"La psychologie des animaux est passionnante d’un point de vue philosophique" explique madame de la Bigne. Je rajouterai que la philosophie des hélicologistes est passionnante d'un point de vue psychologique.


Share


vendredi 18 juin 2010

Le retour des ligues d'extrême-droite ?



Le 18 juin 1936, le président Lebrun signait le décret de dissolution "des associations et groupement de fait, dénommés ci-après : la Ligue d’Action Française, la Fédération Nationale des Camelots du Roi et la Fédération Nationale des Étudiants d’Action Française".

Ce soir, c'est place de l'étoile qu'a lieu la manifestation de ceux qui veulent protester contre l'interdiction de l'apéro "saucisson-pinard" de la Goutte d'or.
Les appels se multiplient sur les sites d'extrême droite, jouant sur le thème de la "résistance à l'envahisseur".
Une initiative d'autant plus inquiétante qu'elle rassemble des éléments issus de la gauche extrême et la droite radicale, ce qui fait un peu penser au parti de Doriot fondé en 1936, le PPF.

Un extrémisme entretenu par des mouvements islamistes antijuif, comme le groupe Sirât Alizza qui multiplie les actions de propagandes, jetant ainsi de l'huile sur le feu, et justifiant les arguments des anti-musulmans.

Cette convergence entre l’extrême gauche et l’extrême droite sur la thématique de l’islamophobie est à rapprocher du phénomène Geert Wilders aux Pays-Bas. Son discours est axé aussi bien sur l’anti-islamisation que sur les revendications sociales qui empruntent à la gauche, voire à l’extrême gauche, rappelle Jean-Yves Camus sur France24.

Il conclut : La question est de savoir si ces conjonctions ponctuelles se transformeront en mouvement politique. Il faudra observer ce qui se passera en janvier 2011, quand le départ de Jean-Marie Le Pen de la direction du Front national ouvrira la voie à une grande remise à plat de tout ce qui existe à l’extrême droite.

Le rassemblement de ce soir place de l'Etoile sera a observer avec attention, comme un indicateur de l'islamophobie, nouvelle idéologie de rassemblement des groupes extémistes.

Share






18 juin, jour des défaites



De Waterloo (18 juin 1815) à "l'appel" du général de Gaulle, le 18 juin marque les pires défaites de la France. En foot, on en est pas loin, à quelques heures près...

C'est aussi ce matin que Marcel Bigeard a perdu sa dernière bataille, lui qui avait survécu à Diên-Biên-Phu...

Share

mercredi 16 juin 2010

L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote. (Desproges)



Allons bon, le plus gros blogueur politique du Kremlin-Bicêtre me propose de répondre à une question bizarre, qu'il tenait lui-même de Yann Savidan :
pourquoi les Français se désintéressent de la politique, et comment inverser la tendance ?

A dire vrai, je n'en sais rien...

Mais peut-être que les Français sont comme des enfants gâtés, une nation de privilégiés (comparée à la majeure partie du monde), et que leur bien-être pousse à une somnolence indifférente et égoïste.
Napoléon Bonaparte l'avait déjà remarqué : "Le peuple est le même partout. Quand on dore ses fers, il ne hait pas la servitude".

Peut-être aussi que depuis la chute de l'Union Soviétique, il n'y a plus qu'un système économique dominant le monde, et qu'il n'y a plus de choix de société proposé, en réalité, ou seulement dans des détails.

Et puis comme le souligne Nicolas, la politique en France semble se résumer au choix du dictateur républicain que nous impose la Ve République, et peu importe le dictateur, au fond, la dictature républicaine sera toujours là (quand je dis dictature, c'est au sens employé naguère par la république Romaine, donner tous les pouvoirs à un consul pour un temps limité), alors…

Pour inverser la tendance, il faudrait tout changer, passer à un autre système qui ne s'auto-alimenterait pas par une propagande omniprésente au service d'une pensée unique. Bref pour inverser la tendance, il faudrait s'intéresser à la réflexion politique.

Ouroboros, le serpent qui se mord la queue est de retour.

Share


lundi 14 juin 2010

43 millions d'euros



43 millions d'euros, c'est le nouveau record pour une œuvre d'Art.

Une petite sculpture de Modigliani, jolie, mais pas de quoi fouetter un chat non plus.

Moi, quand je vois des sommes aussi grotesques attribuées à quelque chose de dérisoire, je tape tout de suite la somme dans Google, et je me marre. Voila ce qu'on peut faire de 43 millions d'euros :

Aider le Liban
• Dans le cadre de son Programme d'action annuel, la Commission européenne a consacré un budget de 43 millions d'euros pour le Liban, me dit l'Orient-Le Jour

Se payer un footballeur
• Selon la presse anglaise, les Blues de Chelsea seraient prêt à débourser 43 millions d'euros pour recruter le joueur de Valence, David Villa, m'éclaire Goal.com

Faire une loterie
• Près de quarante trois millions d’euros ont été à gagner lors du tirage Euro Millions du vendredi 16 octobre 2009, me renseigne Actualité Belgique

Divorcer
Quarante-trois millions d'euros par an, soit plus de 3,5 millions d'euros par mois, c'est la somme que Veronica Lario, l'épouse de Silvio Berlusconi, demande dans la procédure de divorce engagée contre le chef du gouvernement italien, m'explique Le Monde

Acheter la gestion de l'eau d'une ville
• La Société des eaux de Marseille (SEM) a obtenu un contrat, d’une durée de 5 ans et demi, pour la gestion des eaux de Constantine (est du pays) pour près de 43 millions d’euros, m'informe Les Afriques

S'acheter une barre d'HLM
• Les HLM du Pont-de-Créteil achetés 43 millions d'euros, m'apprend Le Parisien

Faut être un peu con pour s'acheter un caillou à ce prix, alors qu'on peut faire plein de trucs rigolos. A moins que le but de l'opération soit de le revendre avec un bénéfice. C'est la crise !

Share


dimanche 13 juin 2010

Sarah et le sniper

 

Rim Banna chante une belle chanson, celle de Sarah, petite fille de Palestine, dont le rire emplissait le ciel, tuée d'une balle en pleine tête par un sniper, inspirée semble-t-il d'un fait réel.

Rim Banna est une artiste Palestinienne de Nazareth, révélée au public international en 2003 grâce a sa contribution à l'album Lullabies from the Axis of Evil (un album qui réunissait des interprètes féminines de diverses nations, opposées à la politique de Georges W. Bush) : Ya Lel Ma Atwalak (This Never Ending Night).



Share




samedi 12 juin 2010

Hommage à Clavel Blanco



Il y a des toros de combat dont on doit honorer la mémoire.
Clavel Blanco était un de ceux-là, qui a brillé à Arles cet automne.

Cet animal tout en puissance et en bravoure aurait mérité l'indulto, la grâce des toros bravos.
5 fois de suite il a chargé le cheval caparaçonné, 2 fois il l'a renversé. Puis c'est le matador qu'il a combattu, avec fougue, sans faillir, jusqu'à l'estocade finale.
Certains militent pour qu'un tel fauve disparaisse. Laisserait-on en effet une race si dangereuse se développer si ce n'était que pour en faire de la viande à boucherie ?

La tauromachie a le mérite d'entretenir ces races anciennes*, descendantes de l'auroch antique, dont certains spécimens, les mâles les plus redoutables, finissent leur vie dans un combat d'une demi-heure où ils laissent briller l'excellence de leurs gènes et la démesure de leurs pulsions.

Jean-Marcel Bouguereau vient d'écrire un bel article sur son blog pour défendre la corrida.

Il y explique que le toro de corrida est génétiquement adapté au combat et que cet animal, selon des études scientifiques, avait une réaction hormonale singulière face à la  douleur. Elle lui permet de l'anesthésier presque immédiatement, notamment par la libération d'une grande quantité de bêta-endorphines (opiacé endogène antidouleur) ce qui explique que le taureau de combat est le seul animal qui, blessé par les piques, revienne au combat plutôt que de le fuir, réaction logique à la douleur.

Clavel Blanco en était l'exacte description.

*Clavel Blanco était issu de la ganaderia Pérez de Vargas, un élevage  dont les toros sont renommés pour leur bravoure indomptable face à la cavalerie et leur mobilité ardente face aux toreros.

Share


vendredi 11 juin 2010

Les sanctions de l'ONU renforcent la position de l'Iran

Missiles sol-air russes S-300

L'Iran sort en fait renforcé de l'épreuve contre les Nations-Unies.

L'ONU a bien adopté mercredi une quatrième série de sanctions contre l'Iran, mais derrière l'acte formel, la réalité est tout autre :

L'Iran a renforcé sa position diplomatique en s'assurant du soutien de ses deux nouveaux alliés Turcs et Brésiliens et de la neutralité du Liban qui n'ont pas voté la résolution. D'autre part, si la Russie a bien voté contre l'Iran, en réalité elle discute avec Téhéran de la construction possible de nouvelles centrales nucléaires, devant suivre la centrale "Bouchehr" en phase de test, et qui doit rentrer en service cet été. Et rien n'empêche à la Russie d'armer l'Iran en défense aérienne efficace, les missiles sol-air S-300, très utiles pour se protéger d'éventuels raids aériens hostiles. 
Enfin, les relations commerciales avec la Russie ne devraient pas être affectées, selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, et l'embargo ne s'étendra pas au secteur du pétrole. Par ailleurs, Téhéran et Moscou pourront coopérer dans les domaines du transport, de l'espace et de la production d'électricité.

Dans ces conditions, on comprend les propos de Mahmoud Ahmadinejad qui a prétendu que cette résolution "ne valait rien" et qu'elle "n'était bonne que pour la poubelle".

- Mise à jour 12 h30 -

S-300, livrera ? livrera pas ?
Confusion dans la presse ce matin à ce sujet :

La fourniture de systèmes antiaériens S-300 russes ne tombent pas sous le coup des sanctions de l'ONU, notamment de la nouvelle résolution 1929 du Conseil de sécurité, a déclaré le porte-parole officiel du département d'Etat américain Philip Crowley nous précise Ria novosti ce matin.

"Je suis contre l'exécution du contrat (de vente de missiles S-300 à l'Iran), d'autant plus que cette résolution appelle à faire preuve de vigilance et de retenue en ce qui concerne d'autres types d'armements", a écrit M. Kossatchev sur son blog hébergé par le site de la radio Echo de Moscou, selon une dépêche AFP.

Un sujet qui divise les Russes, puisque le Parti libéral démocrate russe (LDPR) estime que le soutien accordé par Moscou aux sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU visant l'Iran est une erreur, a annoncé vendredi aux journalistes le leader d'extrême droite Vladimir Jirinovski.

La liste des armements interdits à la vente à l'Iran sera définie par le décret présidentiel en cours de préparation, a annoncé aujourd'hui aux journalistes le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

La diplomatie russe semble souffler le chaud et le froid, alors qu'a lieu une importante réunion de l'OCS (organisation de coopération de Changaï) qui doit statuer sur l'adhésion de l'Iran à l'organisation (dont il n'est encore qu'observateur). La récente condamnation de l'Iran par l'ONU pourrait rendre cette adhésion impossible, selon un article des nouvelles modalités d'admission de nouveaux membres, adoptées fin mai.

L'absence de Mahmoud Ahmadinejad en Ouzbékistan à la réunion de l'OCS, où se trouve Hu Jintao et Dmitri Medvedev, est un signe de ce rejet d'une adhésion de l'Iran. Le président Iranien, qui est à l'Exposition Universelle de Shangaï, a signé en farsi le livre d'or du pavillon iranien, écrivant notamment: "Paix entre les peuples".

Hier, le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, avait critiqué la Chine sur un ton très inhabituel à l'égard de cet allié qui dispose d'un droit de veto à l'ONU. "Je suis surpris par la Chine qui (...) accepte la domination (des Etats-Unis, ndlr)", a déclaré M. Salehi, avertissant que cette "attitude aura certainement des conséquences dans le monde musulman".

Mise à jour samedi 12 : Le premier ministre russe, V. Poutine, a déclaré "geler" la livraison des S-300, suite à sa rencontre avec N. Sarkozy. Il a laissé entendre qu'il pourrait acheter un porte hélicoptère "Mistral" à la France. L'avenir dira si ces promesses seront tenues.

Share