mardi 4 janvier 2011

La vérité sur le temps de travail en France


Plutôt que d'écouter les sottises de Manuel Valls, ou celle de François Baroin, il faut consulter les statistiques de l'OCDE pour savoir quel est le temps de travail hebdomadaire moyen en France.
Il était de 38 heures en 2009, comme depuis 7 ans.
En Allemagne par contre, le temps de travail est plus ou moins de 36 heures, sur la même période. Les Hollandais ne font même pas 31 heures hebdomadaires !

En terme de productivité, l'heure de travail en France est supérieure à l'Allemagne, alors que le PIB par habitant est inférieur.
Ce n'est donc pas la faute des travailleurs si l'économie française est moins performante que sa voisine, ce doit donc être celle des chefs d'entreprise, et de la politique économique, qui peinent à résorber le chômage (en 2009, 9,5 % pour la France contre 7,5 pour l'Allemagne).


«Les pays qui ont le plus réduit le chômage sont ceux qui ont augmenté le temps de travail», disait Nicolas Sarkozy en juillet. Les chiffres nous montrent exactement l'inverse.

«Les 35 heures ont détruit la compétitivité» continuait Nicolas Sarkozy en pensant que les citoyens sont incapable de vérifier les données par eux-même :
La compétitivité française s'est au contraire améliorée de 1997 à 2002. Pendant toutes ces années  la France avait un excédent extérieur compris entre 20 et 30 milliards d'euros. Depuis 2003 (retour aux 38 heures), le solde extérieur n'a cessé de fondre, pour se transformer en un déficit croissant à partir de 2005, atteignant plus de 40 milliards en 2009.  (Médiapart)

13 commentaires:

Nicolas a dit…

Oui, il faut le rappeler plus souvent (dommage que je n'avais pas vu ton billet quand j'ai fait le mien).

cr0vax a dit…

Enfin, la vraie conclusion, c'est que les 35h n'ont jamais été appliquées ...

isabelleB a dit…

génial ton billet ! je ferai un lien demain

Anonyme a dit…

Vraiment très intéressant, en effet. Merci !

BA a dit…

Invité à réagir aux propos de Valls, le publicitaire Jacques Séguéla - ami du couple présidentiel - applaudit des deux mains en disant : "Bravo, bravo ! (...) Bravo Manuel".

Il renchérit : "Enfin un socialiste moderne qui ose, qui dit les choses. C'est une machine à perdre, les 35 heures. C'est la plus mauvaise idée qu'aient eu les socialistes. C'est la plus mauvaise idée qu'ait jamais eu Sarkozy quand, au lieu de la défaire, il l'a détricotée en en faisant une usine à gaz".

Jacques Séguéla poursuit :
"Le drame des 35 heures, c'est que ça a cassé l'idée même du travail, l'envie de travailler. Ça a cassé la compétitivité. Ça a cassé, et c'est le pire de tout, le rythme du travail. Les RTT, c'est épouvantable. Ça casse le rythme. Je suis pour de grandes vacances. Je suis pour travailler plus et être mieux payé. Il vaudrait mieux avoir une ou deux semaines de plus d'un bloc, plutôt que d'avoir des journées qui s'arrêtent et dérèglent toute la machine".

Le publicitaire évoque alors le cas de la Chine : "Le salaire moyen d'un Chinois, c'est 10 % du Smic et ils sont heureux".

http://www.lepost.fr/article/2011/01/04/2359043_apres-le-coup-de-la-rolex-nouvelle-provoc-de-seguela-le-salaire-moyen-d-un-chinois-c-est-10-du-smic-et-ils-sont-heureux.html

Matthieu a dit…

Quelques remarques :

A quoi correspond vraiment ce "temps de travail moyen" mesuré par l'OCDE ?
Et finalement, si les français choisissent de travailler en moyenne 38h par semaine, est-ce-que ça ne serait pas cohérent que la durée légale du travail soit de 38h ?

Sur les chiffres de manière générale, ce n'est pas forcément parce qu'on est plus hauts que les autres que notre économie est en bonne santé : on peut partir de très haut et dégringoler, alors que d'autres partent de plus bas et arrivent à rester stables, voire à monter.

Au niveau de la productivité, elle est certes forte en France vis-à-vis de ses voisins européens, mais il me semble qu'elle a tendance à baisser en France plus qu'en Allemagne...

Vis-à-vis des citations de NS, il parle bien de durée de travail légale, et non moyenne. De plus ses dires se confirment quand on regarde l'évolution des dernières années !

Sur la "faute des patrons et de la politique économique", le problème principal en France est que le travail coûte très cher à l'employeur, et représente pour lui un risque important car il l'engage beaucoup. Dans des pays où le droit du travail est plus souple et où les charges sociales sont moins élevées, les entreprises hésitent moins à créer des emplois, et l'on trouve beaucoup plus facilement du travail.

Enfin sur la compétitivité, les 35h sont un nouveau facteur incitant les entreprises à créer moins d'emploi (parce que l'emploi est plus cher et rapporte moins). On perd donc en compétitivité bien que celle-ci soit relativement bonne.
Au niveau des chiffres, quels sont ceux de pays comme la Chine ? Car c'est surtout face aux pays émergents que notre industrie perd en compétitivité. Le vrai problème est là !

Pelissolo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pelissolo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pelissolo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Enzo LoveFifteen a dit…

Bonjour, je pense qu'il faudrait éviter de dire "LA vérité", c'est toujours un exercice périlleux voire prétentieux. Les 39 heures en France sont surtout des RTT donc des JOURS de congé en plus, ça ne change pas le temps de travail hebdo (par semaine complète travaillée donc). Voilà le tableau des heures travaillées par AN, d'après la même source OCDE. Ca change beaucoup de choses :

http://stats.oecd.org/Index.aspx?DatasetCode=ANHRS

Les Coréens travaillent environ 50% plus que nous en heures, les US, Japon et UK environ 20% plus que nous. Benelux et Allemagne environ 7% de moins.
En synthèse :
Chiffres de 2008 (emploi salarié puis emploi total, entre parenthèse le différentiel par rapport à 2000):
Corée 2256
USA / 1797 (-38) / 1768 (-67)
Japon 1772
UK / 1638 (-62) / 1646 (-66)
Espagne / 1613 (-74) / 1634 (-97)
Irlande / 1522 (-74) / 1601 (-118)
France / 1475 (-16) / 1560 (-31)
Belgique / 1469 (+47) / 1568 (+23)
Allemagne / 1353 (-34) / 1430 (-43)
Pays bas / 1301 (-30) / 1389 (+15)

Les Allemands semblent travailler moins que nous, mais il y a deux bémols :
- "Allemagne occidentale" : kezako ?
- j'ai cru lire et entendre (mais j'ai la flemme de rechercher à nouveau, c'est donc à vérifier) que les salaires ont beaucoup moins augmenté en Allemagne qu'en France sur 10 ans, et que ce serait la principale cause de la compétitivité allemande en 2010

Hern a dit…

Article très intéressant !

Merci de toutes ces (vrai) informations !

El Camino a dit…

Les chiffres, rien ne vaut les chiffres! Merci!

3wen a dit…

@ Enzo LoveFifteen

En effet, la question de l'évolution des salaires en allemagne est à prendre avec des pincettes... Sur la période 1985-2011, la hausse moyenne annuelle des salaires unitaires (salaire moyen par tête divisé par la productivité par tête) devrait être un peu inférieure à 1%. Dans le même temps, la France devrait enregistrer une hausse de plus de 1,7%, le Royaume Uni de 2,9% et l'Italie de 3,4% (source : Le régime allemand de croissance tirée par l’exportation : entre succès et remise en cause » - Rémi Lallemant).

On peut noter de plus que le développement des minijobs en Allemagne vient diminuer le taux de chômage. 18,4% de la population active en 2008 (soit 5 834 332 personnes) gagnent moins de 8,50 euros par heure.