dimanche 13 mars 2011

Je soutiens Nicolas Sarkozy




Je soutiens Sarkozy, et même plus, BHL.
Et oui… je n'en reviens pas moi-même.

Il s'agit bien entendu de la décision de reconnaître le Conseil national de transition (CNT) comme "représentant légitime du peuple libyen" et d'envoyer un ambassadeur à Benghazi. Mais aussi de frapper militairement Kadhafi, qui est en train de remporter des succès sur le terrain, avec la reconquête de Ras Lanouf.


On peut ironiser sur le paradoxe du président, qui avait reçu Kadhafi avec faste, et soutient aujourd'hui ses opposants. On peut railler son opportunisme, son emballement diplomatique, l'humiliation faite à son nouveau ministre, Alain Juppé. On peut critiquer le manque de concertation avec les partenaires européens etc.


Les journaux allemands ne s'en privent pas… Le plus virulent semble être le Financial Times Deutschland. Pour le quotidien, "le coureur égaré français", soit Sarkozy, "doit avoir des complexes à compenser", et de poursuivre, "les Allemands sont encore ceux qui agissent le plus raisonnablement" en privilégiant le multilatéralisme. Ainsi, c'est la "crédibilité de l'Union qui est en cause quand le chef du deuxième pays membre le plus important part dans une crise de démence diplomatique".

C'est vrai, on peut voir les choses comme cela.


Mais ce qui est vrai aussi, c'est que les révolutionnaires Libyens, qui se font massacrer, ont besoin de soutien diplomatique, d'aide humanitaire et militaire.


Quelles que soient les raisons de Nicolas Sarkozy, au lieu de discuter longuement, il a décidé d'agir vite (et en même temps si tard, si on compte les morts qui s'accumulent de jour en jour). De plus, ses positions sont rejointes par la Ligue arabe qui a également affirmé son soutien à des contacts avec le Conseil national de transition, et à la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne (c'est à dire des frappes militaires).




Le drapeau Français flotte aujourd'hui sur Benghazi, et la France a donné le geste fort que j'appelais de mes vœux il y a 2 semaines.

Merci M. Sarkozy, je suis fier d'être Français, et que mon pays soutienne la révolution Libyenne. Pour une fois, je suis content de Sarkozy, je crois que c'est la première fois.

13 commentaires:

gauchedecombat a dit…

t'es pas fou ? j'ai eu peur ! un instant, seulement...

Rimbus a dit…

Je reconnais que j'ai joué un peu avec le titre de mon billet pour faire du buzz… dire qu'on est contre Sarko, c'est tellement commun que ça ne se remarque plus ;-)

Cela dit, j'approuve sincèrement sa décision. C'est suffisamment rare pour être signalé, non ?

Stef a dit…

je suis de ton avis (pour ne pas répéter le titre de ton billet ^^)

Bon dimanche.

Captainhaka a dit…

Rimbus, le dernier coup d'éclat de NS est plein d'arrière-pensées politiques et voué à l'échec.
Une intervention aurait un contre-emploi dramatique pour les relations entre l'Europe et le Maghreb car le sentiment arabe est prépondérant sur toute autre considération. Rien de mieux qu'un bombardement français pour remettre en selle Kadafi et lui offrir de devenir LE leader arabe contre la néo-colonisation (ou une autre dénomination au choix).
Ce qui m'étonne encore plus de ta part c'est d'accepter si facilement que le président continue à faire peu de cas des assemblées d'élus pour faire entrer la France dans un conflit armé. Désolé, je ne comprend pas ta logique .

Gwendal a dit…

Je suis d’accord avec le Grumeau (Salut Captain !), la décision unilatérale de Sarko est à la fois irrespectueuse envers ses partenaires européens et autres, et dangereuse d’un point de vue diplomatique à l’échelle internationale. Cela-dit on aurait pu dire en son temps, la même chose de la décision de Chirac de ne pas participer à la deuxième Guerre du Golf... Sauf qu’il y a quand même une différence entre refuser d’intervenir dans un conflit sur de faux prétextes et vouloir intervenir sur des prétextes tout aussi faux.

De plus, de voir BHL derrière tout ça en dit long sur cet interventionnisme exacerbé. Ce type a convaincu notre rancunier président de faire le sale boulot d’Israël. Sale boulot que même les américains ont refusé d’accomplir pour l’instant.
Mon avis : Un soutien logistique, financier, humanitaire et/ou en renseignements, oui. Une frappe armée, non.

Vlad a dit…

On peut avoir un débat sans entendre les pitoyables récriminations envers Israël ? Faut se faire soigner, le lithium c'est bien pour les crises maniaques :)

PAUL-EMIC a dit…

En Libye vaut-il mieux laisser au pouvoir un fou sanguinaire et paranoïaque qui nous a maintes fois prouvé comment il nous aimait et nous respectait ou bien faut-il prendre le risque de le faire remplacer par, peut-être, des islamistes ?
Ou plutôt quand demain, Khadafi aura fini d'écraser la révolte et que le sang aura été absorbé par le sable du désert, combien de temps faudra-t-il à nos "grands hommes" à nos philosophes de pacotille, à nos penseurs à la petite semaine pour retourner à Canossa ? Baisseront-ils leur pantalon pour égayer le prince pseudo-bédouin ?
Je comprends mal comment nous avons pu contribuer à écraser un pays avec lequel nous avions des liens historiques d'amitié et de respect comme la Serbie, comment nous avons pu contribuer à l'abaissement d'un dictateur comme Saddam pour un gain nul, dictateur mais aussi allié et client et comment nous allons laisser survivre cette engeance du diable qu'est Khadafi !
Publié par Paul-Emic

Rimbus a dit…

Messieurs, moi je ne vois qu'une chose : j'ai appelé à une intervention en faveur de la rébellion il y 2 semaines déjà. Depuis, des milliers de combattants sont tombés. Il faut sauver la révolution, et vaincre Kadhafi. Le plus tôt sera le mieux. Les vies des combattants m'importe plus que les considération politicienne sur le conseil de l'Europe, le manque de débat (tiens, créons une commission) ou la personnalité de ceux qui savent tourner leur veste avec opportunisme. La fin justifie les moyens dans le cas présent. Vive la révolution Libyenne !

Marius a dit…

Rimbus,puisque vous êtes si courageux « en parole » il doit bien rester des fonds de tiroirs a vous refiler avec des vieux mas 36 et des casques lourds,allez -y ça nous feras des vacances,mais pitié pas nos paras pour défendre ce continent d aliéné !
au passage qu'ils prennent aussi kouchner avec des sacs de riz sur son dos

Anonyme a dit…

Rien à foutre de la Lybie, envoyons plutôt notre armée où elle sera beaucoup plus utile: dans nos banlieues pour mettre en coupe réglée nos pépites!!!

Rimbus a dit…

Chouette, voilà les gars de la Marine !

Nouvel Hermes a dit…

Le problème avec Sarko c'est qu'il parle beaucoup et agit peu. Ou de façon tellement désordonnée qu'il enraye toutes les vraies décision qui doivent se prendre en coulisses avec d'autres pour qu'elles soient efficaces.
A vouloir se faire remarquer on se retrouve seuls et, en réalité, on prend des risques pour rien. Le coup de Sarko consistait à épater la galerie et avec toi ça a marché. Mais en fait il n'aura rien fait avancer. Au contraire!

Rimbus a dit…

Kadhafi est en train de gagner la contre-révolution. Il faut que quelqu'un agisse contre lui. Même si c'est mon ennemi politique qui le fait, j'applaudis…