dimanche 17 avril 2011

2012, l'année internationale des coopératives

 
ceralep sn par cerabru26

"Les coopératives, des entreprises pour un monde meilleur". 

Tel sera le slogan de l’organisation des Nations unies pour 2012, Année Internationale des Coopératives.

Il met en évidence la contribution des coopératives au développement socio-économique, reconnaissant en particulier leur impact sur la réduction de la pauvreté, la création d'emplois et l'intégration sociale : "Les coopératives rappellent à la communauté internationale qu'il est possible d’allier la viabilité économique à la responsabilité sociale" a déclaré Ban Ki-moon, secrétaire général de Nations unies. Un secteur prometteur qui compte déjà aujourd'hui 800 millions de membres et emploie plus de 100 millions de personnes dans le monde.

Arnaud Montebourg a justement fait du capitalisme coopératif l'un des piliers de son programme pour 2012, pour une nouvelle France et son renouveau productif.
Loin d'être une utopie, l'expérience montre que la coopérative est un système qui fait ses preuves, sauvegardant les emplois et la prospérité.

France5 a réalisé un reportage sur une de ces coopératives ouvrières : "Le patron c'est nous" (à visionner ici) qui retrace l'aventure de la société CERALEP à St Vallier dans la Drôme.

Cette entreprise fabrique des isolants électriques pour des courants à très haute tension.

Lors de la reprise de l'entreprise par un fonds d'investissement en 2001, l'objectif de ce dernier était d'obtenir de chaque unité de production un rendement supérieur à 10%, objectif qu'il n'atteindra jamais. Dès lors, les dirigeants décideront de fermer St Vallier et mettront artificiellement cette unité en perte par une sur-facturation de la part du groupe. Deux ans après la prise de contrôle du fonds d'investissement, les évènements se précipiteront : dépôt de bilan en septembre 2003, puis liquidation en janvier 2004.

En avril 2004, la société est reprise sous forme de Scop par 52 employés qui s’engagent dans l’aventure et recapitalisent l’entreprise, avec un apport personnel qui oscille entre 300 et 3 000 euros, complétés par les dons des habitants (constitués en association), soucieux de préserver l'activité économique de leur territoire.

Depuis cette date, la société ne réalisera que des exercices bénéficiaires. Les niveaux de salaires à la date du dépôt de bilan seront intégralement maintenus immédiatement après la reprise de l'entreprise. Depuis Ceralep a créé dix nouveaux postes de travail et augmenté les salaires de 13,1%.
(source Alter autogestion)

2010 s’est terminée en beauté pour les Scop : plus de 15 d’entre elles ont raflé les Prix et les Trophées les plus prestigieux en matière d’innovation et de performances. Une reconnaissance officielle du dynamisme et du succès de ce Mouvement qui ne cesse de se développer.


Un sujet déjà traité sur ce blog à travers l'exemple de Coopaname

Aucun commentaire: