jeudi 14 avril 2011

Le visiteur du mercredi est spécialiste en effets spécieux



Nicolas Hulot s'est donc déclaré mercredi comme candidat à l'élection présidentielle.

Mais cet effet d'annonce est spécieux, rien n'est vraiment clair… Participation à une primaire ouverte ou pas, on en discute encore… Et le nucléaire ? Il reste flou…
Comme le dit le blog Intox2007, pour le visiteur du mercredi, les problèmes commencent.

Ni gauche, ni droite, il a un positionnement assez obscur qui va jusqu'à désorienter. Sur le blog Partageons mon avis, Nicolas estime ne l'avoir jamais entendu parler vraiment de politique.

Sarkofrance, blogueur influent et écologiste notoire, promettait il y a 8 jours de ne pas voter pour lui s'il devait être "l’incarnation fade de l’écologie politique".

Dans les couloirs de l'Assemblée Nationale, les critiques sur cette candidature ne manquent pas… Jean Lassalle, la qualifie d'"escroquerie intellectuelle" qui n'a que des inconvénients.


Nicolas Hulot fait l'unanimité des critiques... par Nouvelobs

Pour moi, il restera toujours le visiteur du mercredi de mon enfance, entre Garcimore et Brok & Chnok.

Ce blog a déjà beaucoup traité de ce personnage, ces quelques articles complètent le portrait :

Hulot, président ! Hulot, président !
La culpabilité, source de richesse inépuisable 
L'hélicologisme est-il un humanisme ?
Les carences de M. Hulot

5 commentaires:

dima a dit…

y a un problème d'URL concernant la première vid.

Il n'a pas parlé du nucléaire et on ne connait pas sa consigne de vote pour le second tour si jamais il est le candidat d'EE.

Pour qui roule-t'il ?

Guyomard a dit…

Je viens de relire "la culpabilité source de richesse inépuisable…" et je suis bien d'accord avec toi !!
Et Soizic qu'est-ce qu'elle devient ??? ;o))

Rimbus a dit…

@dima : faut peut-être être inscrit sur le site de l'Ina (une source inépuisable)…

@Guyomard : Elle est peintre à Moëlan-sur-Mer, dans le sud-finistère ;-)

Pullo a dit…

Le fait qu'Yves Cochet, partisan de la décroissance, soutienne Hulot avec autant d'enthousiasme est assez surprenant.

Autant les arguments d'André Vallini, de Lionnel Luca et de Jean Lassalle pour dézinguer Hulot sont cohérents au vu de leurs parcours et de leurs idées, pour Cochet, c'est étonnant. Hulot n'est dèjà pas très clair sur la question du nucléaire, alors sur celle de la décroissance... Sans oublier les sponsors pas très écolos de sa fondation...

J'ai toujours vu Yves Cochet comme un homme qui pensait aux idées avant de penser à la stratégie électorale. Il a écrit de nombreux livres sur la décroissance et la possibilité d'un mode de vie sobre. Qu'est-ce qu'il dit dans la deuxième vidéo ? Que la candidature de Hulot bouscule la droite et la gauche productiviste, et va élargir la base de l'électorat écolo. Apparemment, Cochet a compris que vendre la décroissance aux électeurs n'était pas le meilleur moyen pour EELV de gagner des voix aux élections...

Guyomard a dit…

ça me parle ! ;o)