vendredi 15 avril 2011

Montebourg for Dummies : parlons économie



Le programme que défend Arnaud Montebourg est bien ficelé : tout s'y tient.

Résumons ses propositions économiques en commençant par la relocalisation de la production, puis ses propositions concernant la finance et l'Europe.

Relocaliser c'est rompre avec une mondialisation un peu folle qui fait produire à des dizaines de milliers de km ce que l'on consomme. C'est recréer des emplois sur notre territoire, tout en diminuant la pollution des transports. La mise en avant du capitalisme coopératif répond en partie à cette exigence, l'expérience prouve que les coopératives préservent des délocalisations et du chômage.

Changer la finance. Deuxième volet essentiel à la transformation nécessaire de notre système. La création d'un fond d’investissement national appuyé sur l’épargne des Français, une des plus importante au monde, doit soutenir la création de ces petites coopératives innovantes, pour les dégager des exigences de retour sur investissement des financiers. Le métier de la banque sera modifié, avec une séparation entre les activités de dépôt et d'investissement (Glass-Steagall Act), et une mise sous la tutelle de l'Etat.

La dette et l'Europe : la Banque Centrale US rachète directement les titres d’emprunt publics ; il faut que l’UE et la BCE elles aussi se mettent à racheter les dettes des pays enropéens, et accorde des prêts sans intérêts aux états. Laisser courir une inflation contrôlée (3 ou 4 %) permettrait de réduire en 10 ans de 26% le poids de la dette, avec indexation des salaires sur les gains de productivité des entreprises. C'est une solution envisageable pour éviter le piège d'une politique d'austérité, où l'absence d'inflation préserve surtout le rentier et le créancier.
  Pour en savoir plus, lire la dernière interview d'Arnaud Montebourg dans Le Figaro

Aucun commentaire: