dimanche 17 avril 2011

Pisser sur le Christ me fait chier



Avez-vous vu "Piss Christ" ?

C'est le genre d'image qui me fait chier. En général je jette un regard sur ce genre de truc, dans les galeries, par politesse.

 Mais bon, s'il n'y avait son titre, une provocation de plus à la Marcel Duchamp (depuis un siècle qu'on nous le copie le Marcel, hein, ça va bien…), ben l'image n'a qu'un intérêt assez limité. Soi-disant que c'est une photo dans un verre de pisse… ah…
De la bière ça doit donner la même chose, plus ou moins… Si le mec dit pas que c'est de la pisse, on en sait rien.
Moi, comment il a fait sa photo, je m'en moque, c'est le résultat qui compte.

Ben le résultat, pour moi c'est un photo d'un crucifix… Ça me fait un peu chier dès le départ. Je jette un œil poli, normalement, et je vais voir la suite de l'expo.

Mais là, comme l'artiste a le sens du commerce, il précise bien : hé les mecs, c'est dans de la pisse ! Ah ok, t'es donc un punk, ou un urophile ? (je connais un blogueur qui gagne sa vie en envoyant des spams a des détraqués dans ton genre… faut bien vivre).

Bon, c'est bien, t'es encore au stade pipi-caca, dans quelques années tu vas découvrir le sexe, et tu nous fera une vierge avec du foutre dessus, tu peux me croire, ça fera une chouette photo.
Andres Serrano est un malin. En 2007, il se faisait déjà vandaliser ses œuvres. Le martyr a vraiment un côté très classe.

Ben ça marche toujours. Ce matin, à Avignon, c'est des culs-bénis qui ont cassé la photo d'Andres. Blasphème, ils ont dit les calotins.

Moi je me demande qui est le plus con, le petit emmerdeur qui refait le bon vieux coup de la provoc, ou l'idolâtre qui vénère des objets.
Les cons ça ose tout, c'est bien à ça qu'on les reconnaît.

Ces gens me font chier.
Surtout depuis que je sais d'Andres Serrano croit en Dieu (qu'y dit).

18 commentaires:

dima a dit…

Te connaissant à travers tes écrits, tu devrais plutot défendre Serrano que de ne pas prendre parti...

Merci pour la chronique du chat.

Nouvel Hermes a dit…

Serrano ne vaut pas même la qualité du jambon éponyme. Tu as raison, toujours le coup de la provocation potache: Tu parles d'une créativité! Et on n'empèchera pas les réacs de dire avec raison, et si c'étaient des musulmans, des juifs?...
La bétise d'une certaine "intelligencia" ouvre une autoroute au "populisme"!

Romy a dit…

ben moi pareil que toi Rimbus mais le Serrano il fait parler de lui... c'est ce qu'il voulait non ? visiblement ça marche !

Cécile a dit…

Je ne connaissais même pas l'existence de cet artiste dis donc ! Je ne regrette rien… ;o))) y'avait assez de crucifix aux murs chez mémé quand j'étais p'tite !!
Ceci dit Dima : on ne doit pas défendre à tout prix des artistes sous prétexte qu'ils le sont…
Ceci dit les intégristes de quelque bord qu'ils soient… c'est jamais bon.

Chat de Nuit a dit…

Je ne comprend pas grand chose à l'art moderne, je l'avoue bien humblement. Comment peut on dire qu'un objet (quel qu’il soit) photographié dans un bocal de pisse soit une oeuvre d'art? Cela me dépasse. Pourtant, je peux passer des heures dans un musée ou une galerie, mais l'art moderne me laisse plutôt froid...

dima a dit…

Cécile : question de principe, pas plus. Je n'ai jamais désavoué les caricaturistes de Mahomet.

Cécile a dit…

Dima : Je pense que cela n'a rien à voir… Ceci me fait penser à Damien Hirst le gars (je ne dis pas l'artiste) qui enferme des demi-vaches dans du formol etc.
http://lewebpedagogique.com/vitamineart/damien-hirst-nouvelle-installation/

Didier Goux a dit…

Hermès : le jambon est homonyme, mais certainement pas éponyme.

Et j'aurais trouvé plus festifs que les cathos musclés lui explosent les deux genoux à coups de barre à mine, au Serrano : quelle "performance" ç'aurait été, non ?

Rimbus a dit…

Ah ben quand j'utilise des gros mots dans mes billets tout le monde vient commenter !

@dima : j'ai du mal a défendre quelqu'un qui a besoin d'iconoclastes pour exister. Non vraiment, sur ce coup je reste neutre…

@Hermès : Didier Goux a raison, c'est une question d'homonymie.

@Romy : oui, il n'attendait que ça, sa côte va monter.

@Cécile : moi non plus je ne connaissais pas…

@Chat moderne : l'art qui se veut trop intellectuel m'ennuie…

@Cécile : il y mieux, ca s'appelle "merde d'artiste en boite" de Manzoni. Se foutre du monde est devenu un geste artistique. Bof, facile…

@Didier Goux : Votre sens de la mesure est toujours aussi étonnant !

Didier Goux a dit…

Et encore n'y suis-je allé que d'une seule main…

dima a dit…

Cécile : pour moi si...

Piss Christ avait déjà été présenté il y a trois ans sans provoquer de telles réactions. Comment l'expliquez-vous ?

En effet, dans le cadre d'une exposition monographique, le travail d'Andres Serrano avait été exposé à Avignon en 2007. Nous n'avions eu aucun problème pendant les quatre mois de l'exposition. Nous avions organisé un colloque autour de l'artiste en présence notamment du célèbre historien de l'art Daniel Arasse. Notre démarche était didactique, toujours dans l'explication des œuvres présentées.

De plus, depuis le 8 décembre 2010, date du vernissage de l'exposition "Je crois aux miracles" en présence de nombreux officiels, des affiches géantes dans les rues, dans les gares TGV d'Avignon, Marseille et Paris, présentent la manifestation. Je crois que nous assistons à une libération de la parole venue du plus haut niveau. Claude Guéant évoque les croisades, Nicolas Sarkozy en visite au Puy-en-Velay appelle à "assumer l'héritage chrétien de la France"... A force de souffler sur les braises, on attise le feu.


http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/04/18/piss-christ-nous-recevons-des-menaces-de-mort_1509558_3246.html

Cécile a dit…

@dima : je comprends…

Anonyme a dit…

Il faut comprendre les délicates envies de barre à mine de Goux : en matière de provoc, il est battu à plate couture par Seranno.

Tu sais que c'est mal d'être jaloux, mon Didier ?

Didier Goux a dit…

Ah non, pas d'accord ! Et même doublement pas d'accord. D'abord parce que votre Serrano est un provocateur à la mie de pain, comme tous les pseudo-artistes : faire de la provoc' sur le dos des catholiques, c'est exactement n'en pas faire tellement c'est admis, applaudi, encouragé par la doxa.

Quant à moi, je ne fais jamais de provocation, c'est ce que vous et vos pareils vous obstinez à ne pas comprendre, tellement il vous est impossible d'imaginer que l'on puisse penser différemment de vous;.

Par exemple, quand je dis ici ou là que l'islam n'est pas une religion mais une névrose mortifère, et que l'éradiquer est une question de survie pour toute civilisation quelle qu'elle soit, je ne fais aucune provocation : je pense réellement cela. Ou bien lorsque j'affirme qu'un Africain à qui l'on donne des papiers français ou anglais, ou allemand, etc., restera un Africain, estimable sans doute mais parfaitement incompatible avec la civilisation européenne. Etc. Dans tout cela, pas une ombre de provocation, mettez-vous bien ça dans le crâne.

Rimbus a dit…

@Didier Goux : vous avez raison, un Africain, avec des papiers français, est un Africain Français. De même que quand je vivais en Afrique j'étais toujours un Européen, au fond de moi.
Mais c'est l'incompatibilité que vous évoquez qui est un fantasme. Certains Français "de souche" sont incompatible avec notre civilisation. Chaque cas est particulier, et vos jugements à l'emporte pièce sont contestables. Je préfère un gentil Africain à un Français méchant.

Didier Goux a dit…

Mais naturellement que mes jugements sont contestables ! Il ne manquerait plus que ça qu'ils ne le fussent pas !

Et moi aussi je préfère un gentil Africain à un ignoble Français de souche. Le problème est que la comparaison ne signifie rigoureusement rien. Parce que les deux ne peuvent être placés sur le même plan, puisque l'un est chez lui et l'autre non.

Si vous voulez, je considère que deux millions d'Africains gentils posent un sérieux problème, mais que vingt millions d'Africains absolument adorables en poseraient un bien plus grave et probablement insoluble sans un drame d'une ampleur à peine imaginable.

Anonyme a dit…

//Quant à moi, je ne fais jamais de provocation//

Voulez-vous dire que vous voulez réellement casser les jambes de Serrano ? Dites, vous n'êtes pas catholqiue, au moins ?

//tellement il vous est impossible d'imaginer que l'on puisse penser différemment de vous//

Vous ne me connaissez pas car vous ne m'avez jamais lu mais c'est pas grave, vous avez quand même une certitude sur moi.

Bof...

Didier Goux a dit…

Bon, bon, pour Serrano, d'accord ! Mais j'aurais classé cela plus dans le registre de l'humour burlesque (façon Tex Avery ou russ Meyer) que dans celui de la provocation.