mercredi 15 juin 2011

Attentat de Karachi : n'oublions pas !


Les familles des victimes de l'attentat de Karachi ne lâcheront pas l'affaire.

L'ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière, qui a quitté la magistrature en 2007, est accusé par l'avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi, Me Olivier Morice, de ne pas avoir coté au dossier d'instruction des pièces essentielles, notamment le rapport rédigé suite à l'autopsie de l'homme soupçonné d'avoir fait sauter un bus de la direction des constructions navales le 8 mai 2002. (Le Monde)

Ce rapport d'autopsie remet en cause la thèse d'un attentat suicide du type Al Qaïda.
Une thèse qu'a toujours défendue le juge Bruguière, ainsi que l'état français.

Selon les investigations plus poussées du successeur de Brugière, le juge Trévidic, la piste d'un attentat piloté par l'armée, ou le renseignement Pakistanais, ne serait plus à exclure. Les conclusions du rapport "Nautilus" (qui avait lancé l'affaire) paraissent dès lors vraisemblables.

N'oublions pas non plus que de nombreuses autres pièces ont été écartées du dossier par Bruguière, comme les photographies de Randall Bennett, le chef du service de sécurité diplomatique américain au Pakistan, détruites par injonction de Justice. (Libération)

La piste de l'attentat islamiste arrangeait beaucoup de monde. Mais de plus en plus d'indices écartent cette hypothèse, alors que d'autres convergent vers une implication militaire pakistanaise. Et l'épisode récent de l'assassinat de Ben Laden nous rappelle de quelle duplicité sont capables les militaires du Pakistan.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Sera t on un jour la vérité ?
Et s'il y a un procès va t'il finir par des condamnations ? qu'en pense cette personne http://bit.ly/mToSlF