vendredi 15 juillet 2011

Gérard Longuet, la grande muette d'extrême droite


Alors que des militaires exprimaient certains états d'âmes, Gérard longuet a répliqué que "l'armée est la « grande muette » dans notre société. Ce n’est pas simplement une tradition ; c’est un devoir, un devoir républicain." Circulez, y a rien à voir !

L'extrême droite est bien présente au gouvernement, pour tenir l'armée, que vénèrent les petits fascistes qui défilent au pas cadencé en chantant les airs de la wermarcht.

En 1972, Gérard Longuet rédigeait le premier programme économique du tout nouveau Front national. Il faut dire que cet ancien du groupe Occident avait croisé Pierre Sidos, et son esprit était bien formaté.
Mais ce n'est pas exceptionnel dans l'actuelle majorité, Devedjian et Madelin étaient ses compagnons de ratonnades, comme Claude Goasguen, rencontré à Ordre Nouveau, le mouvement destiné à rassembler les nationalistes.

Mais tout ceci est du passé assure le ministre de la défense.

Après tout, on a bien le droit de changer d'avis, et il serait bien mal avisé aux socialistes de s'en émouvoir : Théo Balalas, le monsieur adhésion de la célèbre fédération des Bouches-du-Rhône (avec monsieur frère, Alexandre Guérini) n'est-il pas lui aussi un ancien de l'OAS et du Front National, dont il fut un candidat à Marseille aux législatives de 1973 ?

… Et personne, rue de Solferino, n'y trouve rien à redire (à part Arnaud Montebourg).

Pour plus de détail sur ces allégations qu'on pourrait croire calomnieuses, il conviendra de se référer aux articles de presse suivants :

Le passé de Gerard Longuet peut-il gêner le gouvernement ? (Le Monde)
Longuet, la revanche d'un fort en gueule (Europe 1)
Gérard Longuet devant la Justice (Nouvel Obs)
Théo Balalas, l'étrange "Monsieur adhésions" du PS 13 (La Provence)

4 commentaires:

Salvadorali a dit…

@ Rimbus

Mais non mon cher, on sait bien qu'à part pour les besoins de tes chroniques syldaves, tu ne manges pas de ce pain-là ;-)

Sérieusement, Longuet c'est pas celui qui avait abusé des charmes de la République pour se construire une villa, ou pour financer une pompe à fric politique,je ne sais plus exactement, dis-moi ?

L'essentiel avec les Loups, c'est de les faire sortir du bois ! Tu lui as fait une sacrée expression du regard en tous cas...

Rimbus a dit…

Ah oui, parce que j'ai moi aussi changé d'avis ?
Tu me fais un bien vilain procès ;-)

Pour les casseroles de Longuet, elles sont détaillées dans les liens en bas du billet.

Anonyme a dit…

C'est du réchauffé ou un secret de polichinelle, le passé de Longuet. Par contre t'as pas creusé coté "surcouf"... existe-t'il encore ?

Pas mal le symbole d'Occident comme toile de fond de l'illustration.

dima

Anonyme a dit…

salaud de facho, planqué et discret, ce n' est pas toi qui crèverais au combat...