samedi 23 juillet 2011

Quand j'étais au Parti Socialiste


Quand j'étais au PS, il y a 10 ans, c'était pour suivre ces trois mecs là… Les meilleurs.
Une belle équipe : Peillon, Hamon et Montebourg…

L'intelligence, l'enthousiasme et l'audace… une alliance parfaite. 

Oui, c'était le bon temps. Depuis chacun a suivi un chemin singulier, et moi j'ai suivi Montebourg.

Hollande, Aubry… qu'ils me paraissent ternes à côté de ceux-là.

6 commentaires:

des pas perdus a dit…

Je suis parti bien avant toi. Les trois m'ont déçu, avec un petit bémol pour Montebourg...

antennerelais a dit…

"j'ai suivi Montebourg."

Ce qui est bien c'est que tu ne cherches pas pour autant à dézinguer plus ou moins en douce les autres candidats à la primaire, comme font certains rangés derrière Hollande ou Aubry (sans parler des "ségolénistes" mais eux c'est hors concours depuis longtemps), ça c'est vraiment déplaisant.

Gérard21 a dit…

Moi, je suis venu au P.S. le 22/4/2002, parce qu'il y avait ces trois là. Aujourd'hui je suis encore au P.S. parce qu'il y a Arnaud Montebourg qui y défend nos convictions, notre idéal et dont je soutiens la candidature aux primaires.
Il est regrettable que les 2 autres aient cru bon de suivre un autre chemin, et j'y ajouterais C. Paul. Nous aurions aujourd'hui un APS (Autre Parti Socialiste)sûrement plus enthousiasmant...

Anonyme a dit…

C'est vrai que ce n'est pas plaisant de "dézinguer" Montebourg : lui coller, à lui ou à sa moitié, l'étiquette d'islamiste quand on ne préfére pas le prendre pour un alcoolique venant de faire une cure de désintoxication. Ou bien essayer de le "mouiller", en laissant entendre dans les rangs socialistes, qu'il a "couvert" DSK et sa "pathologie" de détraqué sexuel alors qu'il était premier secrétaire et approuver mezza voce sa dernière audition chez les flics.

Rappelez moi quand "on" aura envie de "dézinguer" Martine ou François.

dima

Rimbus a dit…

@des pas perdus : je suis parti de France en 2003, pour retourner au Maroc… J'ai arrêté de cotiser depuis. Mais j'aime toujours autant les 3, sur le fond, et malgré leurs divergences d'opinions.

@antennerelais : la question de la fédé13 m'oblige à être sans complaisance pour Aubry.

@Gérard21 : je suis bien d'accord, j'ai adhéré au même moment que toi, entre les 2 tours de 2002 (j'ai dit 10 ans dans le texte, mais en réalité c'est un peu plus de 9). J'avais vu Hollande qui avait organisé une réunion à Paris pour les nouveau militants de notre genre (au théâtre de l'Europe, si je me souviens bien). Ouais… le 21 avril 2002 semble en bonne voie pour se reproduire.

Rimbus a dit…

@dima : chaque personne a un défaut à sa cuirasse, de toute façon. C'est bien pour ça qu'il faut une 6e république où une assemblée contrôle l'exécutif et l'homme d'état, avec ses failles… et sortir de la pipolisation pour regarder les idées, l'idéologie, qui sont plus impersonnelles.