vendredi 12 août 2011

Visite chez les archéologues-grenouilles


Ce matin je suis allé voir David Djaoui, sur le chantier de fouilles du bateau romain Arles-Rhône 3, dont on a retrouvé l'épave pratiquement en face de chez moi, dans le Rhône, et dont je parlais hier.


La journée commence tôt, et à 8 h. c'est l'heure du dernier brief sur le plan accroché à la cabane de chantier, entre Mourad El-Amouri (Ipso Facto, bureau d'étude et de recherche en océanographie et en archéologie sous les eaux) et David Djaoui, l'archéologue du musée départemental de l'Arles antique.
Benoît Poinard, le chef de chantier (société O'Can, spécialisée dans les travaux subaquatiques) est déjà sur la barge, qu'il a conçue spécialement pour ce chantier.


J'ai pu voir les tranches de ce bateau vieux de 2000 ans. Découpé en 10 morceaux, son extraction du fleuve doit se poursuivre jusqu'à l'automne. En attendant de partir à Grenoble pour y subir un traitement, le bois séculaire est humidifié par un système de brumisation.


Chaque tronçon est numérisé avec un scanner 3D.


Sur une des planches, un nom est gravé… peut-être celui de l'artisan qui a construit le navire ?


David Djaoui me montre une petite coupe en terre cuite d'une grande finesse, un simple exemple des milliers de débris de céramiques, d'amphores, qui recouvraient l'épave… Le Rhône était un dépotoir pratique.

Parmi les découvertes surgies dans le tami de la "suceuse" qui aspire le limon protecteur pour dégager le bateau, il a trouvé un dé pipé…
Les romains étaient aussi joueurs que nous, et aussi tricheurs.

C'est avec ces petits vestiges significatifs que les archéologues plongeurs d'Arles nous racontent la vie de nos ancêtres gallo-romains.


Ci dessous, un petit film réalisé par les étudiants de l'école Supinfocom d'Arles (version muette, une question de droits d'auteur pour la musique, semble-t-il)
Une reconstitution en 3d de l'épave engloutie criante de vérité :

Arles Rhône 3 - De la fouille à la restitution... par journeesdupatrimoine

2 commentaires:

Gwendal a dit…

Passionnant !

Cécile a dit…

Et impressionnant…