jeudi 1 septembre 2011

Arfi je vais le massacrer, l'enculer, le défoncer…


Fabrice Arfi, talentueux journaliste de Médiapart, a déposé plainte contre Pierre Sellier, dont la société d'intelligence économique, Salamandre, évolue dans les cercles du pouvoir sarkozyste et qui a travaillé pour le marchand d'armes Ziad Takieddine. D'anciens responsables de la DGSE, de la DST et de la Police judiciaire ont travaillé pour Salamandre, ce qui laisse deviner l'activité de cette officine.

Suite à d'étranges SMS de P. Sellier envoyés à F. Arfi (avant la parution de son enquête sur l'intermédiaire en vente d'armes Ziad Takieddine, chose étrange) ce dernier fait appeler Sellier par son confrère Karl Laske, pour en savoir plus (conversation enregistrée, fort heureusement).

Voici la réponse de Pierre Sellier : « Mediapart n'est pas un journal, c'est une merde. (...) Ecoute-moi. Je suis un tueur. Je suis un tueur du service Action, tu le sais cela. Arfi, je vais le dézinguer. Lui raser la barbe et toutes ses couilles. Edwy Plenel, la moustache. Je lui rase la moustache. Je l'encule. Je suis cent fois plus intelligent que toi. J'ai rien contre toi, tu écris ce que tu veux. Tu peux me diffamer. Je m'en tape. Toi, Karl Laske, j'ai rien contre toi. Par contre, Arfi, je vais le massacrer, l'enculer. Je vais le défoncer. Enculé, enculé. 
Tu comprends ? Je vais le tuer. Service Action. Trois balles dans la tête. Enculé ».

En conséquence, Fabrice à Arfi a déposé plainte hier pour menace de mort.

Voilà dans quelle ambiance, avec quelles pressions, travaillent les journalistes qui font de l'investigation. Et ce n'est pas nouveau, Guillaume Dasquié avait été placé en garde à vue en 2007, pour le seul motif qu'il faisait bien son travail.

"Dans beaucoup de pays, le gouvernement français n'est plus considéré comme respectueux de la liberté d'information", affirmait Reporter Sans Frontière il y a un an, en ajoutant : "la majorité présidentielle a eu des mots très menaçants, parfois insultants, envers certains médias". Depuis, on délègue aux officines, c'est plus discret.
Quand ce n'est pas la Justice qui intervient, c'est les barbouzes qui s'en chargent.

Pour conclure, on peut méditer sur cette déclaration de Thomas Jefferson, le 3e président des Etats-Unis : "Si je devais choisir entre d’un côté, pas de gouvernement et une presse libre et de l’autre côté, un gouvernement et l’absence de presse libre, je choisirais sans hésiter la première proposition".

8 commentaires:

Didier a dit…

La "république irréprochable" en action!une fois de plus.

Yann a dit…

Edifiant.

Captainhaka a dit…

Avis à ceux qui voudront toujours voter pour cette droite.

Melclalex a dit…

consternant

Denis a dit…

Je pense que je vais me permettre de te reprendre l'information.

Service Action... une filiale du SAC de Pasqua ?

Rimbus a dit…

Je conseille à tous de bien cliquer sur les liens du billet, ce ne sont pas des liens de complaisance, en particulier sur "et ce n'est pas nouveau" : on y découvre que sellier avait déjà usé de menaces de mort, au sujet de la station Isola2000, dont Takieddine avait été le dirigeant.

Michael Ange a dit…

Drôle d'affaire. Complètement ouf ce type. Laisser autant de traces. Imaginez qu'il arrive maintenant quelque chose à ce pauvre Arfi ?! Cette histoire m'a inspiré ce billet lol: http://www.michael-ange.com/article-comment-rediger-une-lettre-de-menace-de-mort-83068011.html

MA

Rimbus a dit…

Peut être qu'il était bourré. Ou alors c'est effectivement un taré. Ou alors il se sait vraiment protégé en haut lieu… Peut-être même les 3 en même temps.