vendredi 16 septembre 2011

Montebourg au débat des primaires


Le Grand Oral d'Arnaud Montebourg par idees_reves


Au cours du débat du 15 septembre entre les candidats à la Primaire citoyenne, Arnaud Montebourg a défendu son projet.

2 commentaires:

lejournaldepersonne a dit…

Un pantalon pour six !
Je repasse... je fais du repassage... mes enfants se rendent ce soir à leur première surprise party ... non ce n'est pas une boum, même s'ils s'y connaissent tous en musique... c'est un concours... un concours de circonstances.
Oui, j'ai six enfants, deux filles et quatre garçons... une fille avertie en vaut deux comme on dit chez les ch'tis... ou plutôt 5 enfants naturels et un sixième culturel.
Oui je dis ça parce que je l'ai adopté pour que mes enfants ne me disent jamais : nous sommes soudés comme les 5 doigts de la main. Parce que je ne suis pas pour le repli sur soi, le salut est ailleurs, par ici... au sein du groupe... pas au sein de la famille.

Qu'est-ce que je repasse? Ça ne se voit pas ? Un pantalon... et on saura ce soir, enfin peut-être, qui va le porter? !!...
Chez nous et depuis des générations, le problème du pantalon est un mythe errant... qui va porter le pantalon? Je trouve ça très sain, des frères et sœurs qui se battent pour reprendre le flambeau, pour incarner une volonté, pour défendre une cause... dépeindre ou repeindre l'avenir en rose...
Que le meilleur gagne... à la loyale, bien sûr... parce que nous sommes de père en fils, de mère en fille, plus royalistes que le roi... nous voulons voir triompher l'idée que nous avons de nous-mêmes: unité dans la diversité.

Mais un seul, hélas pour remporter le trophée. Lequel? Je n'ose pas dire laquelle? J'adore mes filles même si je les trouve un peu lourdes, l'une aveugle et l'autre sourde... un peu irritantes quand elles se croient excitantes... comme toute femme... n'est-ce pas ?
Mon petit dernier devrait laisser tomber parce qu'il ne saura jamais sur quel pied danser sa valse...
L'autre beau gosse est un peu psycho rigide pour contenir le flou artistique sans lequel les politiques ne feraient pas de politique. Et puis les électeurs n'aiment pas les leçons de morale... mais juste quelqu'un pour ouvrir ou fermer le bal. Quelqu'un qui dit oui alors que tout le monde dit non... et non pour que tout le monde dise oui...
L'enfant adopté... même pas la peine d'y songer, il rêve d'un pantalon pour courir les jupons... il n'a pas bien suivi les déboires du septième larron auquel on a fermé la braguette à tout jamais.

Non, je l'avoue, moi la maman j'ai un faible pour le petit gros. Oui je sais... il a maigri pour faire le poids... n'empêche... que pour moi... il sera toujours le petit gros... celui qui fait de la peine... et surtout qui peut faire de la peine. C'est mon petit gros, le plus touchant... le seul qui puisse toucher... parce qu'à l'image du français moyen... il est moyen... il a et aura toujours la moyenne... et avec les temps qui courent, c'est plutôt rassurant... de convoler en secondes noces avec un homme normal... et il est comique par dessus le marché... il me fait rire quand il essaye de me faire rire... à mourir de rire (Lol) c'est lui, j'en suis sûre qui portera le pantalon.... même s'il ne sera jamais à sa taille.
Allons-z enfants de la Matrie... votre père est décédé.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/le-pantalon/

Salvadorali a dit…

@ lejournaldepersonne

brillamment culotté cet avis sur la primaire ! la chute à elle seule mérite des applaudissements... persiflage d'anthologie, notamment le concours de circonstance ;-)