jeudi 22 septembre 2011

Ségolène Royal à Arles


Ségolène Royal à Arles (21/09/2011) par Rimbus

Ségolène Royal était à Arles, dans le cadre de la campagne des primaires citoyennes, le 21 septembre 2011.

Dans la salle des fêtes de la maison de la vie associative, Ségolène Royal a prononcé un discours très proche de celui d'Arnaud Montebourg : critique des banques et du système financier, défense du tissu industriel, fonds d'investissement pour les PME, coopératives… ne manquait que la 6e République perdue dans la défaite de 2007… on se demande pourquoi.

Dans l'extrait ci-dessus, elle dénonce les sondages et tacle Balladur "qui revient dans l'actualité"… avec la mise en examen de Nicolas Bazire dans le dossier de l'attentat de Karachi.

Auparavant, elle a rencontré des représentants de Fralib, l'entreprise de Gémenos qui fabrique le Thé de l'éléphant, et qui est menacée de délocalisation en Pologne.
La possibilité d'une reprise en coopérative ouvrière, en suivant l'expérience de Ceralep (j'en avais parlé en avril) est une des solutions qu'ils ont évoqué.



Arnaud Montebourg leur rendra visite dans leur usine, dans une semaine, le 29 septembre, avant son meeting à Marseille.

2 commentaires:

dedalus a dit…

C'est vrai qu'elle est extraordinaire ! D'une beauté à couper le souffle ! Et ce regard pétillant ! Et ce léger déhanchement, rythmé et gracieux, quand les miltants scandent leur petite rengaine ! Et son petit sourire charmant, adorable ! Oui, je l'avoue, je craque pour elle... Comment ça pour qui ? La si jolie Najat évidemment ! Qui d'autre ? Y avait quelqu'un d'autre dans cette vidéo ? Pas vu...

BA a dit…

Affaire Karachi : "Si Sarko passe pas, ils sont tous morts".

En plaçant sur écoute un portable de Thierry Gaubert, la police capte, le 19 juillet, une conversation entre sa fille, Nastasia, et un ami, David C., portant sur les révélations que la femme de M. Gaubert pourrait faire à la police.

- Nastasia : "En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh... mon père l'avait mis au nom de ma mère."

- David : "Oui, oui."

- N. : "Donc voilà. Il a dit à ma mère : si tu craques euh..., toute la famille saute, on saute tous (...) Il lui a dit euh... vraiment, on est dans la merde."

- D. : "Putain."

- N. : "Ouais. Et euh... personne pour l'aider parce que euh... Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. Et si euh... Sarko ne... ne passe pas au deuxième tour, euh... lui aussi est (inaudible) dans la merde et personne ne l'aide. Il a dit... Mon père, il a dit à ma mère : personne m'aidera. Parce que tout le monde est dans la merde (...). Sarko, il veut même pas l'aider. Enfin là, ça va encore, mais si... si Sarko il passe pas en 2012 euh..., vraiment, ils sont tous dans la merde."

- D. : "Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts."

- N. : "Ah ouais. Tous."

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/09/23/affaire-karachi-si-sarko-passe-pas-ils-sont-tous-morts_1576938_823448.html