vendredi 14 octobre 2011

La victoire des idées et des rêves


Arnaud Montebourg a parlé.

Il ne donne pas de consigne de vote à ses supporters, mais vote François Hollande à titre personnel.

Réjouissons-nous, Arnaud Montebourg a manœuvré comme un véritable stratège.
Lundi je pensais que sa victoire était comme celle d'un Pyrrhus… C'était sans compter sur son sens politique.

Sa lettre aux impétrants a été un coup de maître : obligés de s'y soumettre, les deux candidats finalistes ont dû argumenter sur les propositions Montebourgeoises dans le débat censé les départager. Dans leurs réponses respectives, Martine Aubry comme François Hollande ont dû faire allégeance aux principes que défend Montebourg :

Martine Aubry est d'accord pour "dépasser une forme de libre échangisme dogmatique qui a trop longtemps prévalu" et selon elle, l'Europe "devra augmenter les droits de douane au niveau européen sur les produits ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale". Quant à Hollande, il "refuse que l'emploi des ouvriers de l'industrie sur notre territoire soit détruit par la déraison du capitalisme financier actuel".

Quand Martine "veux une nouvelle République qui mette fin à la monarchie présidentielle anachronique de la Vème République", François explique que concernant la 6e République, il a la conviction que, sur ce point, leurs "positions sont aujourd’hui très proches".

Et ainsi de suite… Pour se faire une idée précise, le mieux est de les lire dans le texte :
LA LETTRE AUBRY
LA LETTRE HOLLANDE

Le résultat est donc que les quatre premiers de cette primaire, qui ont rassemblé 93 % des suffrages (Ségolène était déjà très proche d'Arnaud) sont compatibles avec les idées d'Arnaud Montebourg ; que les idées de démondialisation, de 6e République, de dirigisme financier, de capitalisme coopératif, sont installées au cœur du futur programme socialiste.

La primaire est ainsi faite : les socialistes se rassembleront dès lundi derrière le vainqueur. En réalité, peu importe l'ordre des protagonistes dans le futur staff présidentiel, puisque les idées auront été au centre du débat, plus que la personnalité de tel ou telle.

Les idées d'Arnaud Montebourg qui étaient méprisées hier, sont traitées avec considération aujourd'hui. Il n'y avait pas d'autre victoire à attendre.
Montebourg a demandé que les engagements des impétrants en sa faveur soient écrits noir sur blanc. On pourra les ressortir en temps utile, et ils engagent leur auteur.

Arnaud Montebourg, qui a été au centre de cette semaine agitée de l'entre-deux tours, s'est imposé dans l'espace politique et médiatique.

Réjouissons-nous ! Pouvait-on rêver d'une plus belle victoire, alors qu'il y a trois mois Arnaud Montebourg n'était qu'un inconnu pour la majorité ?

11 commentaires:

GdeC a dit…

crois tu sérieusement, Rimbuus, que les 10 % de plus que prévus proviennent de l'intérieur du PS ? Et crois tu vraiment que les "montebourgeois" vont voter pour Holande ? je ne crois pas. Réponse dimanche. et en 2012... Si c'est Hollande, je rpédis un score sans précédents du front de gauche et à mélenchon un carton. Avec Aubry, ç'aurait été plus difficile...

Captainhaka a dit…

Montebourg s'est rallié à la position "raisonnable".

Belle manœuvre ! Il siphonne à gauche de la gauche pour offrir le produit de sa récolte aux socio-démocrates.

Finalement, ce n'est pas bien "novateur" .

Montebourg est un joueur de pipeau et ceux qui ont voté pour lui et qui allaient voter blanc par la suite se trouvent bien marris maintenant !

Rimbus a dit…

@GdC : Aubry ou Hollande, qu'est-ce que ça peut faire ? On sera tous rassemblés lundi de toute façon.

@Captainhaka : nos idées sont au centre du débat et ont été validées par les 4 premiers candidats (93 % des voix de dimanche dernier)… il n'y a que cela qui compte.

Anonyme a dit…

Comment peut on soutenir un tel clown qui soutient maintenant un Hollande qui dit exactement l'inverse de ses propositions en économie ? C'est peut être de l'humour ?

Joseph DeStale a dit…

Montebourg rappelle à ses suiveurs la différence entre un politique responsable et l'irresponsabilité de la gogoche caviar orpheline du facteur. Au moins avec Montebourg, on aurait pas Fabius, ça rassure

Anonyme a dit…

Il serait intéressant de savoir sur les 400000 votes pour le clown Montebourg le taux réel des sympathisants de gauche. Je pense qu'un certain nombre d'électeurs de droite se sont déplacés pour voter en sa faveur et mettre le PS dans l'embarras. Je n'ose imaginer que 100% des gens ont voté pour ses propositions débiles. Si qqu'un à des infos.....

Gwendal a dit…

Tu auras beau appeler cela comme tu veux, croire en des engagements utopiques, mais Montebourg ralliant Hollande, c'est du grand n'importe quoi. Comment ce type sensé représenter l'aile gauche du parti peut-il se mettre en ménage avec l'aile la plus à droite ?
J'avais raison ! Montebourg ne croit et ne bosse que pour une seule chose, lui-même. Tu verras qu'il aura un joli marocain en 2012, et que les idées louables que tu as défendu avec tant d'ardeur ne seront jamais prises en compte.
D'accord avec GdC, s'il avait choisit Aubry, je ne dis pas... Mais une chose est sûre, lundi la gauche ne sera en aucun cas rassemblée. Et le parti Socialiste encore moins.

Anonyme a dit…

Montebourg est d'une logique implaccable en annonçant sans vraiment l'annoncer, son ralliement à Hollande. En plus d'être un gentil crétin au niveau économique, il choisit le candidat qui dit exactement l'inverse de ses pathétiques propositions. C'est un clown qui ne pense qu'à sa petite carrière, mais qui n'en a pas du tout la carrure.

Fred a dit…

Encore une fois, je suis d'accord avec toi. Je crois qu'Arnaud a fait le meilleur des choix et je ne suis même pas sure qu'il y en avait d'autre. L'important c'est la victoire finale.

Alexis a dit…

attention au mimétisme réflexe… on finit par être impétrant plus haut que son camp…

http://www.liberation.fr/politiques/01012365661-arnaud-montebourg-s-est-empetre-dans-le-mot-impetrant

et, en passant, maroquin, aussi.

Anonyme a dit…

Pas très réactif votre blog, un peu creux même, à l'image de votre héro peut-être ?