dimanche 2 octobre 2011

Montebourg contre la finance


Arnaud Montebourg par franceinter

A Marseille, le 29 septembre, Arnaud Montebourg a pourfendu sur un ton implacable « la grande finance » et ses représentants qui « tiennent antichambre à l’Elysée ».
Il a insisté, dans un véritable réquisitoire, sur le rôle néfaste des banques qu’il veut « mettre au pas en les plaçant sous tutelle » et a appelé de ses vœux « une nouvelle République pour mettre fin à l’impunité présidentielle et aux autres », face à « une 5e République aujourd’hui irrespirable ». (La Marseillaise)

En début d'après midi, Montebourg était arrivé à Marseille, pour un "stand-up" à 2 pas du vieux-port, puis une visite à Fralib, l'usine de Gémenos du thé Elephant menacé de délocalisation en Pologne. A 19 h, il a attaqué son meeting, qu'il a fini en nage, épuisé…
J'y étais…

Il est reparti dans la soirée, vers 22 heures, dans un camping-car dans lequel il a dormi, sur l'autoroute, pendant qu'on le remontait à Paris… pour débarquer à France Inter à 7 heures du matin (voir la vidéo ci-dessus).

Quand je vois l'énergie de cet homme, sa volonté et sa force… je suis subjugué.

Arnaud Montebourg pourrait bien créer la surprise le 9 octobre.

Le compte-rendu en images de la visite d'Arnaud Montebourg à Marseille est à consulter sur MarsActu.

8 commentaires:

See Mee a dit…

Il n'y a pas à tortiller, c'est un boulot de sportif de haut niveau ! Ils m'épatent tous, même si on voit la fatigue creuser les traits au fur et à mesure.

Joseph DeStale a dit…

Y pourrait partager sa caravane avec Mélanchon, ça leur diminuerait les frais .....

Stef a dit…

Oui, il fait une très belle campagne, il mériterait de gagner sinon de jouer un rôle important au sein d'un gouvernement de gauche...

Massilian a dit…

Puisque "Il a insisté, dans un véritable réquisitoire, sur le rôle néfaste des banques qu’il veut « mettre au pas en les plaçant sous tutelle » et a appelé de ses vœux « une nouvelle République pour mettre fin à l’impunité présidentielle et aux autres », face à « une 5e République aujourd’hui irrespirable »
pourquoi ne pas faire un post sur le mouvement Occupy Wallstreet qui se développe malgré l'indifférence médiatique aux USA comme ailleurs.

Didier a dit…

Il va passer,je je sens...De plus en plus de Français prennent conscience du rôle extrêmement négatif de la "grande finance" et de ses conséquence dans le monde,en Europe et en France.

BJ a dit…

Si on ne veut pas de catastrophe nationale et internationale, il est urgent de le voir président de la république appliquant son projet!

Cécile a dit…

Oui moi aussi je crois à un score étonnant et je l'espère !!:o)

BA a dit…

Le patron de Dexia s’appelle Pierre Mariani : c’est un proche de Nicolas Sarkozy.

En 2010, Pierre Mariani a gagné 1 809 411 euros.

http://www.lesechos.fr/diaporamas/voir_diaporama.php?id_diap=DIAP290411932_114660


A propos de Pierre Mariani, voici un extrait de Wikipedia :

Le successeur d’Axel Miller, Pierre Mariani, un proche de Nicolas Sarkozy, s’est octroyé un salaire fixe en hausse de 30 % par rapport à Axel Miller.

Le conseil d’administration de Dexia a accepté «à l’unanimité» le 13 novembre 2008 de porter à un million d’euros le salaire annuel du directeur général et de fixer à 2,25 millions d’euros son bonus maximum. Axel Miller ne touchait «que» 825 000 euros de fixe, et son bonus était plafonné à 1,8 million d’euros.

C’est le comité des rémunérations, composé notamment de Denis Kessler, ex-numéro 2 du Medef, et d’Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des dépôts, qui a fait ses propositions.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dexia#Salaire_de_Pierre_Mariani