lundi 24 octobre 2011

Si nous sortions du nucléaire ?


Si le nucléaire civil semble présenter des avantages, ses quelques défauts sont rédhibitoires : gestion des déchets et risque d'accidents. Certains prétendent qu'il est impossible de sortir du nucléaire.
Pourtant, l'Allemagne qui nous taille des croupières en matière économique et nous impose ses points de vue a engagé une sortie du nucléaire qui est une réussite. Il est vrai qu'elle n'est pas contrainte d'entretenir un nucléaire militaire fort coûteux et inutile, heureuse nation.

D'autre part, laisser des intérêts privés gérer la question nucléaire serait une pure folie libérale. Malgré leur rigueur culturelle, les Japonais de Tepco ont démontré que l'appât du gain surpasse toutes les autres valeurs dans notre monde actuel, et que la sécurité peut être négligée pour complaire à l'exigence de rentabilité.

Quant à nous, notre économie chancelante est-elle en mesure d'entretenir un énorme parc de centrales nucléaire, alors que la rigueur budgétaire devient la norme européenne ? Le nucléaire échappe déjà à l'Etat, puisque Areva est en train d'être privatisée en toute discrétion, comme le reste de notre secteur énergétique en général, et nous pouvons compter sur la philanthropie du grand humaniste qu'est Henri Proglio pour mener ces projets à leur terme.
Le rapport Roussely de juin 2010 sur l'avenir du nucléaire civil est sans ambiguïté : "la filière nucléaire doit atteindre une compétitivité attractive pour l'investissement privé".

Dans ces conditions, il faut une décision politique forte pour stopper ces dérives… et rejoindre l'Allemagne dans une sortie du nucléaire, avant qu'un incident grave ne nous mette au pied du mur. Et qu'on ne vienne pas nous endormir avec l'exception française, sur la musique de "Aie confiance" du sepent Kaa.

3 commentaires:

Sylvain a dit…

Un calcul savant disait que si la moitié de nos toits avaient des panneaux photovoltaïques nous pourrions nous passer du nucléaire.
En effet, ce nouvel eldorado a créé beaucoup d'emplois et d'investissements pour pouvoir proposer à chacun la possibilité de s'équiper de panneaux photovoltaïque pour revendre sa production 6 fois son prix d'achat !! D'où cette idée de monter ma propre société de panneaux solaires. Et puis patatra, le gouvernement a changé le prix de rachat à la baisse de l'énergie ainsi produite ce qui rend l'opération nettement moins attrayante pour tout le monde...
Merci au gouvernement de nous avoir fait faire des investissements lourds et d'avoir ainsi contribué à des faillites et des licenciements en revenant sur tes propres engagements...
Ne comptez plus sur moi en tout cas, j'ai donné trop et j'ai perdu plus en travaillant plus...super !!

Nouvel Hermes a dit…

La sortie de l'Allemagne, une réussite?
Menaces de pannes électriques de grande ampleur, en particulier en France à cause de la baisse de production outre-rhin.
Et le nucléaire remplcé par la houille: De la pollution, de la vraie! Houille, houille, houille!

Flavius a dit…

Beaucoup de commentateurs ont besoin d'une petite piqure de rappel sur les réalités énergétiques en Allemagne.

A commencer par ceci :
Dossier électricité

Et renseignez-vous aussi sur l'importance prise dès maintenant par les énergies renouvelables pour produire de l'électricité.