mardi 22 novembre 2011

Agences de notation : la solution Montebourg



Le président du Conseil général de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg (PS) a opposé lundi une fin de non recevoir à l'agence de notation financière Fitch qui avait contacté la collectivité pour lui proposer ses services en mettant en avant "l'intérêt" d'une note pour le département.

Arnaud Montebourg affirme qu'il ne sera pas donné suite à cette demande :

"Nous émettons les plus expresses et rigoureuses réserves quant à votre prétention à "déterminer" la capacité de notre département à "honorer, en temps et en heure, sa dette, intérêt et principal", poursuit le courrier du président du Conseil général qui qualifie l'activité des agences de notation de "nuisible".
"La seule institution que nous considérons fiable et capable d'évaluer nos comptes publics est la Chambre régionale des comptes", "sous le contrôle de la Cour des comptes", ajoute-t-il.

En conclusion, le courrier prévient Fitch que le Conseil général "se réserve le droit à poursuivre sévèrement la réparation du moindre préjudice qui résulterait de toute information incomplète, erronée ou tendancieuse délivrée par votre agence au sujet de nos comptes publics".

(AFP)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

En somme ce que devraient dire tout politicien ayant à faire avec cette crise endémique du monde économique : allez vous faire voir.

Mike Hammer Papatam Andropov a dit…

C'est ce qui s’appelle faire de la politique ! Exemple à suivre ! Bravo !

Rimbus a dit…

C'est du grand Montebourg ! :-)

Le Prétorien a dit…

LA SOLUTION MONTEBOURG:Endettement de la Saône-et-Loire. La Saône-et-Loire est le 18ème département le plus endetté de France avec une dette de 379 millions d’euros en 2010.

La dette de la Saône-et-Loire a augmenté de 23% entre 2009 et 2010, avec une dette de 379 millions d’euros en 2010. La dette et les emprunts de la Saône-et-Loire représentent 64,8% du budget annuel du département.

Le montant des annuités de la Saône-et-Loire s’élève à 52,6 millions d’euros, un montant bien supérieur au produit de la taxe d’habitation (51,5 millions d’euros), ainsi qu’ au total des versements de la Saône-et-Loire pour le RSA et le RMI (48,4 millions d’euros).

Dette de la Saône-et-Loire en chiffres:

18e plus importante dette totale de France

16e dette par habitant

source: journaldunet.com
Et ce pauvre Rimbus encense ce personnage incapable de juguler sa dette.Pitoyable!

CLAUDE a dit…

Montebourg a raison, que ces agences qui ne servent à rien au niveau économique, sauf à foutre la pagaille, soient mises dehors, ce sont des verrues, on a pas besoin de ces sociétés qui alimentent la spéculation.
Mais pourquoi ne pas les noter d'ailleurs? Qui sont-elles ? Qui les dirigent ? Ce sont ces agences qui mettent en place dans les gouvernements Italiens
et Grecques des gens de la même espèce, ceux-là même qui ont provoqué la crise en 2008 avec la banque Lehman Brothers.
DEHORS TOUS CES TYPES

CLAUDE