vendredi 9 décembre 2011

Black Jack is back


Jack Lang par le collectif "Les Grandes Gueules" dans "Ces Animaux Qui Nous Gouvernent"
© Dervish International France,


Jacques Rampal, pour illustrer cette sublime caricature des "Grandes Gueules" écrivait en 1984 à propos de celui qu'il comparait avec ses compères dessinateurs à un lévrier afghan :
"(...) Doté d'un sens de la hiérarchie très développé, il accepte facilement, comme tous les siens, la domination d'un maître, auquel il se dévoue corps et âme (...)"

Plus de 20 ans après, l'animal a toujours la même servilité, et l'appât des ors de la république est toujours irrésistible à son besoin de briller dans les salons mondains. Semblable au chien de compagnie, il sait reconnaître son nouveau maître, et mange dans sa main la queue basse avec la même soumission complaisante qu'il montrait naguère à son ancien propriétaire. N'a-t-il pas été la voix manquante pour faire passer la réforme constitutionnelle en 2008 ?

Dès 2002, à propos de la fermeture du centre de Sangatte, il qualifiait déjà celui dont il avait senti avec son flair politique qu'il était de la race des dominateurs, le ministre de l'intérieur Sarkozy : « un professionnel qui a agi humainement, efficacement, dans un esprit républicain ». Il avait déjà compris toutes les règles de la flagornerie.

En 2007, alors que le petit maître se hisse au sommet du pouvoir, ses jappements de joie se font plus pressants :
« Sarkozy a fait un excellent travail, et a été un très bon ouvrier de la relance européenne » (à propos du traité simplifié), puis concernant la visite à Paris du molosse syrien Al Assad à Paris, il déclare en juin 2008 : « Je suis en désaccord total avec certains dirigeants socialistes qui se complaisent dans une attitude politicienne. Je ne comprends pas l’attitude de ceux aujourd’hui qui font la fine bouche. » 

 Absolument dévoué à son maître, ce charmant canidé montre volontiers les crocs contre ceux qui le menacent : « Minimiser le rôle de Nicolas Sarkozy dans la libération d’Ingrid Betancourt relève d’une rare mesquinerie et d’un manque d’élégance morale. » Mais ce gracieux canidé ne manque pas, lui d'élégance morale quand il déclare en janvier 2008 : « Je suis peut-être le seul vrai opposant à Nicolas Sarkozy ».On se référera à l'excellent article de Bakchich : Depuis des mois, Jack Lang servait la soupe à Sarkozy.

Avec l'âge, le gracile quadrupède devient aigri et méchant. Furieux que Montebourg le cite dans son courrier à Martine Aubry sur la corruption dans le département du Pas-de-Calais, il décide de lui faire un procès en diffamation. Et comme ces vieux chiens hargneux qui vous poursuivent en aboyant, faute de pouvoir encore mordre, il lui promet une correction : «Si je le rencontrais dans les heures qui viennent, il recevrait une bonne paire de gifles.»

Devant de telles menaces, nul doute qu'Arnaud Montebourg doit trembler et n'oser sortir de sa maison de Louhans. Je lui conseille de faire un rappel de vaccin contre la rage, avec ces vieux cadors on ne sait jamais.

4 commentaires:

dima a dit…

J'espère qu'il a des preuves, ton champion, et qu'il compte bien les présenter à la justice française le cas échéant. J'ai bien l'impression qu'il a trébuché cette fois-ci : les "taloches" de Jack laissent des empreintes et des bleus dans l'ame.

Les temps changent et les vestes se retournent sans aucune gene.
Je me rappelle d'Arnaud Montebourg invitant Jack Lang à sa "fameuse" et "annuelle" fete de la Rose par un passé si récent :

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/2639939001029/fete-de-la-rose-a-frangy-en-bresse.fr.html

Drole d'ambiance au PS !

lg a dit…

S'il continu comme ça le bel Arnaud, je vais peut être prendre ma carte au PS.

Rimbus a dit…

dima, je ne sais pas quoi penser… pour les preuves, il suffit de demander à Marc Vasseur ou MN Liennemann, ou à Alpern, ancien adjoint à la mairie de Béthune… c'est pas ce qui manque.

lg : laisse tomber le PS et rejoint plutôt notre mouvement de soutien à Montebourg

Le Prétorien a dit…

Rimbus vous avez la mémoire courte car c’est grâce aux élus de la fédération du Front National local que l’affaire a éclaté, permettant à la justice de soulever le voile obscure d’une mafia politique qui aujourd’hui s’entretue. Je cite:

« C’est une immense construction mafieuse que nous dénonçons au Front National depuis des années. Aujourd’hui c’est tout le château de carte de la corruption du Pas-de-Calais et du Parti socialiste qui est en train de s’effondrer, je l’espère. Je pense que le Front National a fait un travail absolument remarquable et que les électeurs lui seront gré d’avoir combattu mois après mois contre cette corruption insoutenable dans ce département, peut-être aussi dans le département du Nord ! »