lundi 5 décembre 2011

Nicolas Sarkozy ist deutschfeindlich


Sarkozy greift Deutschland an par rachelmini

Germanophobes les socialistes ?

François Fillon se permet de demander à François Hollande de tenir ses troupes, sous prétexte que JM Le Guen compare la soumission de Sarkozy face à la politique de la droite Allemande de Merkel de "nouveau Munich" et que Montebourg a comparé la Première chancellière à Bismarck.

On consultera les blogs de Seb Musset et de Melclalex pour voir que Yves Théard comparait déjà Merkel et Bismarck il y a 18 mois, et que cette association n'est en rien germanophobe en elle-même puisque l'éditorialiste du Figaro Thréard poussait sa germanophilie un peu loin, en disant que Bismarck était un brave pacifiste… et en disant que c'était bien normal que l'Allemagne ai des tentations hégémoniques, les pauvres qui ont perdu la guerre et ont dû subir un plan Marshall imposé par les USA.

Sans doute François Fillon oublie-t-il les discours du candidat Sarkozy, en mars 2007, qui n'hésitait pas à atteindre le Point Godwin en soulignant que la France, elle, n'avait pas inventé la solution finale ou commis de génocide, et qu'elle n'avait de leçons à recevoir de personne.

C'est l'hôpital qui se moque de la charité !

1 commentaire:

dima a dit…

Relance
Par VINCENT GIRET


"N’en déplaise aux petits marquis de l’outrance qui ont osé convoquer Bismarck pour dénoncer un abus de puissance impériale de l’Allemagne, ou même cru bon d’évoquer Daladier sur le chemin de Munich, l’accord arraché hier soir entre Paris et Berlin contient quelques bonnes nouvelles. Il faut d’abord en finir avec le mythe de l’accord définitif qui réglerait, comme par enchantement, un enchevêtrement inouï de problèmes : la monnaie, c’est aussi de l’histoire, de la culture, de la politique pour chacun des peuples de l’Union. Sur cette question, plus encore que sur d’autres, l’Europe ne peut avancer que par compromis."

http://www.liberation.fr/economie/01012375909-relance