lundi 20 février 2012

NKM, la vouivre



Nathalie Kosciusko-Morizet (surnommée NKM), a été nommée porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy. Cette jeune femme qui a déjà avalé beaucoup de couleuvres et joué avec quelques serpents de mer, au cours de sa brillante carrière politique, devra maintenant utiliser sa langue de vipère pour porter les mots acides de son président-candidat.

C'est donc une parfaite vouivre blonde, sorte de sorcière bobo au corps reptilien, bien plus dangereuse que la brune d'il y a 5 ans, la scandaleuse et gaffeuse Rachida, qui va défendre le bilan désastreux du quinquennat écoulé.

Nous vous souhaitons, Madame, bien du courage.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Propos scandaleusement insultants. Au lieu de jeter des anathèmes pour tenter d'exister et de faire le buzz, penchez-vous sérieusement sur les idées qui vous rebutent tant, analysez-les et dites nous pourquoi vous n'êtes pas d'accord et surtout ce que vous proposez de mieux et là je vous souhaite bon courage...

Homer a dit…

Oui c'est vrai, Anonyme (qui n'a pas de pseudo et parle de courage) a raison. C'est méchant et ça vexe. Mais c'est pas forcément faux.
On débute cette campagne dans l'insulte. Jusqu'à quelle bassesse irons-nous? Attention, je n'attaque pas Rimbus ici, bien sur. Je rappelle que Sarkozy lui-même est le premier à avoir jeté un pavé dans cette mare putride.

dima a dit…

Ticket de métro à 4 euros et des poussières selon la porte-parole du "candidat du peuple" :)

Avant de porter la parole, il faut déjà connaitre ses classiques comme le prix de la baguette ou du ticket de métro : bref les petites choses de la vie que le "peuple" cotoie quotidiennement !

dima a dit…

"La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, a démenti sur Europe 1 des rumeurs faisant état de son éviction. L'ancienne ministre de l'Environnement explique qu'elle n'attache "pas plus d'importance" à ce type de rumeur qu'à "un tract anonyme" et que "le président ne lui en a pas parlé". "Le seul moyen d'être admiré, c'est d'être mort", a-t-elle lancé, une citation qu'elle attribue à Audiard. "Cela ne fait pas partie de mes aspirations immédiates." La citation exacte semble être : "L'idéal quand on veut être admiré, c’est d’être mort."

NKM, censée porter la parole d'un "candidat du peuple", est fragilisée depuis qu'elle a déclaré qu'un ticket de métro à Paris coûtait "4 euros et quelques", alors qu'il coûte en fait 1,70 euro.


http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120307.OBS3074/en-direct-immigration-hollande-denonce-le-faux-objectif-de-sarkozy.html

Anonyme a dit…

Donc si l'on comprend bien, le fait de ne pas connaître le prix du ticket de métro décrédibilise une personne et l'entièreté de son action ? On voit là tous les excès de langage et de pensée actuels qui conduisent aux extrêmes. Ou la dictature de la perfection contre l'ennui mortel... Ma foi, s'il n'y a que cela pour vous plaire ! En réalité, les français sont des gamins. Ils méritent une bonne fessée.

valentini a dit…

LA CAMPAGNE AU TOURNANT

(drame armagnaco-bourguignon, en deux répliques,
mis en scène par Nick Kif-Mother)

La Poche : au voleur ! (vive émotion)
La Bourse : dégraissons ! (soulagement général)