samedi 12 mai 2012

Aquilino Morelle, professeur plume


J'ai rencontré Aquilino Morelle à Paris, à la suite d'un meeting d'Arnaud Montebourg, il y a un an. On a discuté, l'air de rien, pendant quelques minutes. Lui il venait de débarquer comme directeur de campagne et moi j'étais content de souffler un peu après avoir donné un coup de main pour ranger le matériel, avec Fabrice et Michaël.

Comment deviner que 11 mois plus tard il serait scruté comme l'équivalent Hollandais d'Henri Guaino. Docteur en médecine, Enarque… c'est la plume du nouveau président. C'est aussi la marque d'Arnaud Montebourg dans la campagne présidentielle.

Déjà plume de Jospin pendant son passage à Matignon, c'est un redoutable politique habitué à naviguer dans les arcanes du pouvoir. Fils d'ouvrier Espagnol émigré en France, Morelle pourfend ces "élites parisiennes conformistes qui vivent dans l’impunité, qui font la pluie et le beau temps, qui disent 'vous êtes des dingues, des abrutis, des fachos' dès que vous pensez différemment." (JDD)

C'est lui qui a conduit le rapport sur le Médiator, mais c'est aussi lui qui a fustigé les dérives de la dérégulation financière conduite par les sociaux-démocrates dans les années 80, Delors, Lamy et Camdessus.

Que deviendra Aquilino Morelle dans une semaine ?  Impossible de le dire avec précision, mais sa place est sûrement réservée dans l'organigramme de ceux qui vont faire la France de demain.

Aucun commentaire: