samedi 12 mai 2012

Jean-Marc Ayrault est le mieux qualifié pour Matignon



Jean-Marc Ayrault est le seul suffisamment neutre pour laisser de la place au 3e homme de la primaire, Arnaud Montebourg.

Le représentant spécial de François Hollande, dont les idées sont compatibles avec celles de Jean-Luc Mélenchon, et qui n'a pas ménagé ses efforts pendant la campagne présidentielle pour soutenir François Hollande, mérite un maroquin conséquent.
Mais pas à n'importe quel prix, et sous certaines conditions.

 Montebourg pourrait difficilement être sous les ordres de Manuel Valls qui est trop opposé à lui idéologiquement, et qu'il a battu largement pendant les primaires de gauche.

Martine Aubry en a trop fait contre Montebourg. Toute l'année 2011 a été un affrontement… Montebourg "a mis sa tête sur le billot" pour imposer les primaires et la rénovation du PS. Les "affaires", au sud comme au nord, dont Aubry n'a jamais voulu entendre parler, au risque de paraître complice des mis en cause, ont été l'objet d'une tension très vive. Le ralliement du géant de la Bresse à l'homme de Corrèze a été le coup de grâce qui a achevé les relations entre le président du CG de Saône et Loire et la première secrétaire du PS. Etre sous la tutelle de de Martine Aubry et de son équipe, dont François Lamy, serait une humiliation pour Montebourg et dans ces conditions un gouvernement Aubry lui serait fermé.

Dans l'attente des résultats des législatives, la neutralité semblerait un choix raisonnable.

A des postes parallèles, la coopération de ces fortes personnalités n’est pas incompatible, seule la tutelle de Ayrault peut coordonner ces énergies trop différentes entre elles.

D'autres ont des idées différentes,  avec des argument fallacieux, comme Jegoun qui veut nous faire croire que c'est Martine Aubry qui "qui a imposé le système des primaires", un appel Aubryste dangereux et partisan, relayé par Yann

Déjà Jean-Marc Ayrault est attaqué, sous des prétextes aussi fallacieux que ceux de Nicolas, qu'on en viendrait même à se demander si ce coup tordu, ressortir cette vieille histoire de condamnation de l'élu Nantais, n'est pas originaire d'une sombre officine d'activistes Bretons et alcooliques. Pour les gens de Loudéac, Nantes n'est pas vraiment en Bretagne, sans doute, comme pour les Sarkozystes du reste.
On est loin de Kevredigezh Breizh et de l'unité à gauche.

5 commentaires:

Nicolas Jégou a dit…

Ah mais je voyais bien ton idole prendre le parti, une fois Titine partie, pour obliger FH à rouler à gauche.

Rimbus a dit…

Oui… c'est une option… de toute manière c'est Flanby qui décide, on verra bien…

David Burlot a dit…

Je prend le pari pour Ayrault !

Anonyme a dit…

Géant de la Bresse ? Un peu de repos, peut être ......

Hern a dit…

De toute façon Hollande va nommer Edith Cresson.

Enfin je pense qu'Aubry est la plus compétente pour ce poste : http://t.co/d0Gap6gc