mardi 5 juin 2012

Vauzelle veut abroger la loi "scélérate"



Michel Vauzelle, au cours d'un entretien suite au congrès de la délégation régionale des Scop, à Arles, n'a pas mâché ses mots contre la loi sur la réforme territoriale. Il a par contre soutenu avec vigueur le développement des structures coopératives, Scop et Scic* — Extrait :
"La région participe au soutien financier des Scop avec 8 500 000 euros investis au profit de 202 structures ces 15 dernières années. Mais nos moyens restent limités puisque les régions n'ont pas de fiscalité propre.

Nous devons donc construire une nouvelle décentralisation pour augmenter l'autonomie des territoires régionaux et leurs moyens, et il faut espérer, maintenant que nous avons un Sénat à gauche, que nous pourrons abroger la loi "scélérate" du gouvernement précédent sur la réforme territoriale, qui voudrait concentrer tous les moyens sur des grandes métropoles et laisser un "désert industriel" entre elles.

Il est primordial que nous puissions garder, au niveau régional, notre pouvoir d'aménagement du territoire, pour en permettre un développement harmonieux, que ce soit sur le plan économique, industriel ou culturel. Il ne faut pas oublier que l'immense majorité de notre potentiel économique, ce sont les PME qui font vivre notre pays et entretiennent sa vitalité, et à ce titre, les structures coopératives ont pleinement leur rôle à jouer."


*Les coopératives représentent en effet aujourd’hui un secteur prometteur qui dépasse le milliard de membres dans le monde. En Europe, l’Italie, l’Espagne et la France sont les premiers pays en nombre d’entreprises coopératives : 41 552 coopératives en Italie, 24 276 en Espagne et 21000 en France, qui est, avec 23 millions de membres, le pays européen qui compte le plus grand nombre de coopérateurs.
En France, les Scop, Sociétés coopératives et participatives, désignent les entreprises au statut de Société coopérative de production et au statut Scic (Société coopérative d’intérêt collectif), sous forme de SA ou SARL dont les salariés sont les associés majoritaires.

Preuve de l'intérêt de ces structures : l'ONU a fait de 2012 l'année mondiale des coopératives.

Aucun commentaire: