jeudi 27 septembre 2012

PLACEBO




Et surtout, ne perdons pas de vue que c'est notre chère Sécu qui entretient les Argan modernes, au plus grand bénéfice de l'industrie pharmaceutique.

On peut s'amuser à penser aux maladies psychosomatiques que l'on peut soigner avec des placebos !
Le tout entretient un important circuit économique, des cotisations sociales (et à toutes ces petites mains qui brassent de la paperasse) au médecin, en passant par le pharmacien et les laboratoires pharmaceutique. C'est comme ça qu'on crée de la croissance et de l'emploi. On va pas changer tout ça quand même.

C'est ce qu'on appelle un cercle vertueux.

A votre santé !

3 commentaires:

Suzanne a dit…

Ho ho !
Pour une fois (UNE seule) Je suis d'accord avec vous ! (enfin, avec ce billet). Celui d'avant était d'un machisme immonde, as use, mais passons !

Suzanne a dit…

non, pas celui d'avant, celui avec l'épi de maïs.

Rimbus a dit…

J'aime beaucoup quand la vulgarité est dans l'œil qui regarde l'image plus que dans l'image elle-même.
Et je ne suis pas étonné que ce soit l'image qui crée le débat plutôt que le sujet du billet. C'est révélateur sur le pouvoir de l'image en général.