jeudi 18 octobre 2012

La fin du mythe Gaulliste

« Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes »,
a écrit la présidence de la République, mercredi 17  octobre 2012.

Merci monsieur le président de la République, merci monsieur Hollande.



C'est la fin du mythe Gaulliste, et l'occasion de regarder de plus près le contexte du coup d'Etat de 1958, et les premiers pas de la Ve République.
Nous vivons dans des institutions taillée à la mesure de cette époque de morts, d'intrigues et de mensonges.

Aucun commentaire: