vendredi 21 décembre 2012

L'abus de CIA nuit gravement à la santé



J'ai été particulièrement choqué par les assassinats liés à la campagne de vaccination entreprise au Pakistan, pour lutter contre la poliomyélite.

Mais au delà de l'horreur, il convient de mettre en perspective ces événements pour en comprendre les tenants et aboutissants.

Le Figaro expliquait il y a 2 jours :

"Depuis lundi, neuf personnes ont été assassinées dans les régions du Sind au sud du Pakistan, ainsi qu'au nord-ouest, près de la ville de Peshawar. "
L'OMS et l'Unicef ont donc décidé de suspendre leur campagne de vaccination.

Ces meurtres seraient le fait de religieux fanatiques sous prétexte que les vaccins seraient impurs parce que contenant des extraits de porc, qu'ils rendraient les enfants infertiles et que cette campagne de vaccination serait financée par l'Occident dans le but de réduire la population musulmane.

Le Figaro précise : "Les talibans ont également accusé les humanitaires d'être des espions. Ils gardent en mémoire «l'affaire Afridi». En 2011, un chirurgien pakistanais du nom de Shakil Afridi avait aidé la CIA dans une fausse campagne de vaccination contre l'hépatite B à Abbottabad, dans le but de retrouver Oussama Ben Laden. Cette campagne avait été organisée par la CIA dans le nord-ouest du Pakistan pour s'assurer, via des prélèvements ADN, qu'Oussama Ben Laden se trouvait bien sur place. (…) À cette époque, Médecins sans frontières avait prévenu les autorités sur les conséquences d'une telle opération de manipulation dans un pays où la méfiance à l'égard des occidentaux ne cesse de s'accroître. "

Après avoir favorisé la montée en puissance de l'extrémisme musulman à l'époque de la guerre froide, et soutenu Ben Laden pendant la guerre russo-afghane, la CIA jette donc le discrédit sur l'action médicale internationale, pour lutter contre un monstre que l'agence américaine ne contrôle plus.

Nous payons tous les conséquences de l'incompétence des services secrets américains, et ceux-ci ne seront jamais inquiétés.

7 commentaires:

ladyapolline a dit…

Si je comprends bien, en quelque sorte les talibans bénéficieraient de l'excuse de provocation, c'est bien ça ?

Rimbus a dit…

Tu comprends très mal : il n'y a aucune excuse à trouver aux religieux extrémistes, mais la responsabilité de la CIA est avérée.

Didier Goux a dit…

Ben oui, évidemment : si les musulmans pakistanais sont des abrutis violents et aux trois quarts déments, c'est forcément la faute de la CIA. Et c'est avéré, hein, attention !

Abderrazzak a dit…

La CIA est un sujet à part! ça se passe toujours en secret, on en sait oû est lavérité?

Bertrand Janvier a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Bertrand Janvier a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Deubel Anjanette a dit…

Je ne comprends pas, c'est la CIA qui est à l'initiative de la vacination ?