vendredi 5 avril 2013

Seuls les imbéciles payent leurs impôts


Les impôts, on ne parle que de cela depuis un an.
Et toutes les affaires tournent plus ou moins autour de cette question fiscale.

Dans notre vie de tous les jours, le marketing s'est emparé de ce concept aussi vieux que l'état: comment échapper au gabelou ?

Les boîtes aux lettres débordent de prospectus, ou d'e-mails, pour des investissements immobiliers, des dons caritatifs, des cabinets de gestion financières, qui utilisent le même argument : payez moins d'impôts.

Devant ce matraquage incessant, le contribuable moyen est saisi de honte : comment ? je n'ai rien trouvé pour contourner cette charge que tous m'incitent à ne pas payer... Je suis donc un imbécile !

L'Etat lui-même multiplie les niches fiscales, lois Scellier, Duflot, Coppé… etc. Il nous donne ce message : ne payez pas d'impôt, vous seriez des imbéciles.
La plus célèbre niche fiscale n'est-elle pas celle du mariage ?
Mariez-vous, vous paierez moins d'impôts, nous dit la loi, associant ainsi l'amour à la défiscalisation… on ne pouvait trouver meilleur message.

Les hommes d'affaire se justifient d'avoir des sociétés dans des paradis fiscaux, au nom de l'efficacité, de leur sens intelligent des affaires et surtout de la légalité de leur démarche. Les hommes d'affaires ne sont pas des imbéciles, c'est bien connu.

Cette preuve d'intelligence fait, entre autre, qu'un minuscule archipel des Caraïbes, les îles Caïmans, est aujourd’hui le quatrième centre financier mondial.
Les actifs financiers qui sont cachés dans les paradis fiscaux seraient ainsi autour de 25 500 milliards de dollars, soit plus que l’addition des PIB des États-Unis et du Japon !

Les vedettes devenues millionnaires (et forcément affairistes) s'exilent hors de France avec fierté, comme des leaders charismatiques, pour dénoncer l'injustice de ce pays qui veut faire payer des impôts aux plus riches, comme s'ils étaient des imbéciles.

Ce bourrage de crâne fonctionne très bien. Pour ne pas passer pour des imbéciles, les contribuables échappent toujours plus à l'impôt.

Antoine Peillon (ici son blog sur Mediapart) affirme, sans être démenti ni contredit, que « les avoirs dissimulés au fisc français sont presque de l’ordre de toute la recette fiscale annuelle du pays » et que l’évasion fiscale, individus et entreprises confondus, « s’élève au minimum à 590 milliards d’euros, dont 108 milliards rien qu’en Suisse »

Bonne nouvelle ! Les Français ne sont pas des imbéciles.

A lire, sur Médiapart : Combattre la mafia de l'évasion fiscale par Edwy Plenel

3 commentaires:

Elooooody a dit…

Les imbéciles oui!
Et les pauvres aussi. Ceux qui ne sont pas assez pauvres pour ne pas être imposables.

Alix a dit…

Bon, mais toi, tu es capable de publier ton avis d'imposition sur ton blog?

Jacques Étienne a dit…

J'espère, vu ce que vous écrivez, que vous êtes opposé au "mariage pour tous" !
Ce serait la moindre des choses